Haut de page.

Guyanacapac
Long John Silver



Fiche descriptive

Aventure

Long John Silver

Tome 4

Xavier Dorrison, Mathieu Lauffray

Mathieu Lauffray

Dargaud

26 avril 2013

Chroniques

Dans Guyanacapac, 4e tome des aventures de Long John Silver, Xavier Dorison et Mathieu Lauffray conduisent leurs héros aux portes de la cité perdue...

Dans ce 4e épisode de Long John Silver, les membres rescapés du Neptune découvrent enfin la mystérieuse cité de Guyanacapac. C'est ici qu'un trésor serait enfoui ; c'est ici aussi qu'un piège infernal va se refermer sur eux. Chacun va découvrir l'horrible secret de cette cité et la véritable personnalité de l'Indien Moxtechica. Quant à Vivian, enceinte, elle ne peut plus reculer ; elle va devoir surmonter cette ultime épreuve...
un chef d'oeuvre!


Un final dantesque et sublime
Avec Guyanacapac s’achève la formidable tétralogie de Long John Silver, héros sortit de l’île au trésor et de l’imagination fertile de Robert Louis Stevenson. En donnant vie à ce flibustier, c’est la figure archétypale du pirate que l’écrivain écossais a esquissée, marquant durablement l’imaginaire collectif.
En s’emparant de Long John Silver, Xavier Dorrison et Mathieu Lauffray s’attaquaient à l’une des figures emblématiques du roman d’aventure, avec tous les récifs et écueils que cela peut comprendre. Mais, dès le premier tome qui remettait en scène tant le pirate unijambiste que le docteur Livesey qui accompagna Jim Hawkins sur l’Île au Trésor, les doutes s’estompaient pour laisser place à l’aventure et à l’émerveillement. Reprenant là où le roman s’arrêtait, les deux auteurs se sont efforcés de donner une réponse à la question que ne manquait pas de se poser tout lecteur du roman: qu’est-il advenu du pirate après qu’il se soit échappé, emportant avec lui trois ou quatre cents guinées volée au trésor du capitaine Flint.

Dans cet ultime épisode de cette formidable saga, Long John Silver et les mutins découvrent enfin les ruines de la mystérieuse cité de Guyanacapac, censées abriter un fabuleux trésor. Mais les masques tombent et la vérité, crue, apparaît aux yeux des différents protagonistes, la tension allant crescendo pour un final dantesque et une chute empreinte d’un grand romantisme.

Comment ne pas être une nouvelle fois époustouflée par les sublimes planches de l’album où rien ne semble avoir été laissé au hasard. Le découpage impeccable de Mathieu Lauffray sert remarquablement bien le récit, renforçant la dramatique de chaque situation, accentuant le mouvement ou mettant en exergue une expression ou une émotion. La colère résolue de Silver, l’inquiétante folie de Moxtechica, la peur de Lady Hawkins se trouvent ainsi sublimés par l’incroyable énergie du trait de Lauffray et son sens aigu de la mise en scène. Le travail réalisé sur les décors est lui aussi de haute tenue. L’architecture de la cité de Guyanacapac est tout à la fois majestueuse, sinistre et inquiétante.

S’il a fallu patienter trois longues années pour pouvoir lire la conclusion, celle-ci est à la hauteur de nos plus folles espérances. En rendant ce vibrant hommage à l’œuvre de Robert Louis Stevenson, Xavier Dorrison et Mathieu Lauffray ont créé une série magistrale. La beauté des dessins, la force de l’intrigue, le charisme incroyable de Silver, la force intérieur de Lady Hawkins… tout contribue à faire de Long John Silver l’un des chef d’œuvre du neuvième art, une œuvre incontournable pour tout amateur d’aventure et de piraterie…


Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Pavillon Noir est un jeu de rôle basé sur l'histoire de la piraterie, qui couvre près de trois siècles depuis les Caraïbes jusqu'aux Indes Orientales, en passant par l'Afrique ou même l'Europe. Les joueurs sont appelés à interpréter flibustiers, gueux des mers, corsaires ou boucaniers et à se tailler une place dans la légende de la piraterie, aux côtés de l'Olonnais, Barbe Noire et autres Rackham le Rouge.