Haut de page.

Le Sculpteur et la Voleuse
François sans nom



Fiche descriptive

Histoire

François sans nom

Tome 1

Sylvain Runberg, Sylvain Ricard

Marco Bianchini

Maz!

Soleil Productions

Quadrants

mai 2013

Chroniques

Au sortir de la guerre de Cent Ans, sous le règne de Louis XI.

François Sans Nom est un arpenteur des sentiers, un vagabond qui se déplace au gré des opportunités. On dit de lui qu’il serait le poète Villon, disparu depuis son exil forcé de Paris. François ne dément pas plus qu’il n’acquiesce. Son physique et son âge laissent à penser qu’il n’a pas une vie de tout repos.

Érudit, débrouillard, jovial, il peut aussi se montrer colérique, brutal ou sans pitié. Il a posé son baluchon chez un sculpteur qui travaille aux nouveaux ornements de la cathédrale, en l’honneur de l’évêque Thibault d’Aussigny. François lui préfère des œuvres plus provocantes, celles dissimulées au fond de l’atelier.

Félyzée, une petite voleuse à la tire effrontée, croise un jour son chemin…
un excellent album!


Au moins sera de moy mémoire
Villon est l'un des poètes les plus célèbres du Moyen Âge, par ses écrits d'une part, mais aussi et surtout parce qu'il a forgé son mythe et sa légende de son vivant. Si ses écrits sont connus, souvent même étudiés, sa vie a fait couler beaucoup d'encre et si certains voient en lui le premier des poëtes maudits (comme l'aurait écrit Baudelaire), d'autres préfèrent voire dans François de Montcorbier un étudiant turbulent et iconoclaste, escroc, voleur et assassin, un mauvais garçon bougrement doué aussi prompt à déclamer des poèmes qu'à taper le coup de poing dans les tavernes interlopes.

Si la vie de Villon connaît beaucoup de zones d'ombres et d'ellipses, on perd définitivement sa trace après que le poëte ait dut quitter Paris le 8 janvier 1463. Beaucoup l'estiment mort, n'imaginant pas qu'un tel poëte ait pu vivre de longues années sans écrire. Mais Rimbaud, autre enfant terrible de la poésie française, ne fit-il pas de même quelques siècle plus tard?

C'est sur cette idée que séduisante que les sieurs Sylvain Runberg et Sylvain Ricard ont tissé une intrigue historique savoureuse et prometteuse mettant en scène un certain François sans nom, comme s'il voulait couper court avec un trop passé sulfureux. D'aucuns le prennent pour Villon, le célèbre poëte qui eut dit on maille à partir avec des coquillards. Et ce d'autant plus que l'homme manie la langue avec un talent évident, échangeant quelques peintes contre des poèmes paillards. Il assiste un vieux tailleur de pierre qui l'a recueilli dans son atelier un année auparavant lorsqu'une petite voleuse va débarquer dans leur vie... Poursuivie par le guet après avoir délesté un bourgeois de sa bourse bien garnie, François va lui venir en aide, non sans lui avoir fait vertement comprendre qu'il n'était pas le genre d'homme à se faire menacer pas avec une dague sans réagir.
Tout irait pour le mieux si Monseigneur l'évêque Thibault d’Aussigny avec qui Villon eu maille à partir dans le passé, n'était pas arrivé en ville dans le but d'inaugurer la cathédrale...

A partir des zones d'ombre de l'histoire, les deux scénaristes ont tissé un scénario tout aussi rythmé que captivant. La confrontation entre la Félizé et François s'avère particulièrement explosive et promet de l'être plus encore au vu des dernières cases de l'album. A l'instar de Villon, François sans nom est un bon vivant érudit et turbulent. Est-il réellement François de Montcorbier comme beaucoup semble le penser? L'a-t-il simplement connu ou côtoyé, pourquoi pas dans la sinistrement célèbre bande des coquillards dont certains affirment (sans preuves formelles) que Villon en fut membre? Pour l'heure, le mystère reste entier mais les auteurs mettent tout en œuvre pour que l'on croit à la survivance de Villon, qui aurait peu ou proue le même âge que l'autre François...

Le dessin de l'italien Marco Bianchini pose un cadre crédible à cette histoire médiévale où règne la misère et l'obscurantisme. Pourtant, les crayonnés que l'on peut admirer sur internet font regretter une mise en couleur trop fade qui aplatit l'image et atténue sa force et son dynamisme... On serait presque tenter de regretter que l'album ne fut pas éditée en noir et blanc...

Ce premier opus des aventures de François sans nom qui prennent pour décor un moyen âge plausible ne sont pas sans susciter notre enthousiasme... Quelle excellente idée que celle de redonner vie à ce bandit-poëte entré dans la légende tant pour ses écrits pleins de verve et de vie que pour sa vie haute en couleur et en zones d'ombres...Vivement la suite!
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Hurlements est un jeu initiatique où les joueurs découvrent peu à peu de grands secrets, aussi est-il difficile d'en révéler beaucoup et si l'on devient Veneur (nom donné au meneur de jeu), il est alors impossible de prendre part à ce jeu en tant que joueur...