Haut de page.

Wild Wild East tome 1
Wild Wild East


Fiche descriptive

Humour

Wild Wild East

Tome 1

Fabrice Linck

Vanessa Cardinali

Vanessa Cardinali

les Editions du Long Bec

Anachronik

avril 2013

Chronique
Wild Wild East tome 1
un western spätzle déjanté

Dans un Far East qui ressemble à s'y méprendre à quelques coins d'Alsace, Stella Vonbank voyage escortée d'un seul et unique petit robot de compagnie. Au sortir d'un saloon, une poignée de cow boys mal intentionnés l'agressent avec, semble-t-il , l'intention de l'enlever. Leo et Paul, deux acteurs en mal d'aventure, décident d'intervenir. Et c'est ainsi que leurs ennuis commencent...

Plongez dans un univers à la fois rétro et futuriste, où vengeance, revolvers et coups fourrés font bon ménage. Un premier western fantasy... alsacien !
un bon album !


un western spätzle déjanté
Wild Wild East est présenté par l’éditeur comme le premier Western Fantasy Alsacien. Le fait est qu’avec un peu de recul, on peut légitimement se demander pourquoi un tel ouvrage n’a pas vu le jour plus tôt tant il parait être une évidence. Pourquoi diable personne n’a-t-il pensé à situer un western, fantasy qui plus est, en Alsace? A bien y réfléchir, on pourrait trouver là mille et une raisons toutes assez valables… Fantaisie mise à part, voilà un ouvrage régional des plus surprenants qui se lit avec un réel plaisir…
L’action commence dans le Far East, sur la scène de la salle des fêtes de Motherwood. Léo et Paul, deux acteurs pitoyables y massacrent allégrement Cyrano de Bergerac d‘Edmond Rosatand. Poursuivant un habile lanceur de tomate, ils sont témoin d’une violente agression. N’écoutant que son courage, Paul, heureusement assisté de Léo, se lance à la défense d’une belle blonde aux prises avec des malfrats foulardés qui semblent suivre les ordres d’une belle rousse. Stella Vonbank, c’était elle, les engage pour l’escorter jusqu’à Raodburg où elle doit régler une affaire nécessitant sa présence. Hélas! Comme ils ont pu le constater, certaines personnes semblent désireuses de l’empêcher d’y arriver en temps et en heure… Paul et Léo vont donc se charger d’elle, ignorant ce faisant qu’ils vont foncer tête baissée dans un piège tendu par le sinistre Eaggle Eye Schuler… Car l’un d’entre eux n’est autre que le célèbre Adam Kieffer, connu pour être le plus pitoyable voleur du pays… D’ailleurs, pour couronner (et compliquer) le tout, Robert Tripp, chasseur de prime patenté, les suit comme leur ombre… Lui aussi a un contentieux à régler avec Kieffer…

L’histoire et l’univers concocté par Fabrice Link est joyeusement déjanté. Non content de situer l‘action dans l’est sauvage, il teinte son histoire de steampunk en y plaçant d’étranges robots qui confèrent au récit une amusante teinte rétrofuturiste. Le scénariste, inventif, s’est amusé à truffer son récit de lieux alsaciens joyeusement déformés et anglicanisé ainsi que de personnages appartenant aux grandes figures historiques alsaciennes, donnant à son histoire débridée une dimension ludique fort appréciable.
Le dessin élastique de la dessinatrice italienne Vanessa Cardinali, qui signe à notre connaissance son premier album, s’avère particulièrement dynamique. Plein de fraîcheur, il porte cet improbable récit de la plus jolie des façons…

Ce premier tome de Wild Wild East s’avère être une lecture rafraîchissante et divertissante. Les deux larrons qui en sont les héros plutôt involontaires forment un duo fort sympathique qu’il nous tarde de retrouver dans d’autres aventures. Les Editions du Long Bec semblent bien décidées à dépoussiérer les alsatiques en proposant des œuvres originales… Après le western spaghetti popularisé par Sergio Leone, voici venu le temps du western-spätzle, moins tourmenté mais bien plus drôle…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.