Haut de page.

Mascarade
Mascarade


Fiche descriptive

Jeux familial

Repos Prod

Bruno Faidutti

Jeremy Masson

2 à 13

30 mn

juin 2013


17€95
Chroniques

Pour être le plus riche à la fin de la partie, les joueurs utilisent à chaque tour les pouvoirs de différentes cartes Personnages placées face cachée devant eux. Mais au fil des échanges entre les joueurs, il sera vitedifficile de savoir où se trouvent Roi, Reine ou Sorcière!

Celui qui bluffe et qui est démasqué joue gros... mais celui qui ne bluffe pas perdra encore plus si les autres joueurs décident de faire main basse sur sa fortune !
un chef d'oeuvre!


Un grand jeu minimaliste
Un grand jeu minimaliste
Mascarade fait partie de ces jeux minimalistes aux règles épurées proposant, avec un matériel restreint, des jeux riches, tendus et étrangement captivant.

Règles et matériel

Le matériel de Mascarade est tout simplement somptueux. Le travail graphique de Jeremy Masson, qui illustre à notre connaissance son premier jeu, est tout simplement magnifique. Si l’illustration de couverture est déjà de toute beauté, celle des 13 cartes qui constituent le jeu le sont plus encore, de même que l’illustration du livre de règle ou celle qui orne le fond de la boîte. Dessin soigné rehaussé, somptueuse mise en couleur, tous les ingrédients sont là pour donner envie de se lancer dans le jeu…

Bien que troublantes, les règles sont bien écrites, claires, limpides et bien maquettées. Le recours aux couleurs pour les exemples et les points importants permettent aux joueurs de s’y retrouver rapidement et le tableau permettant de savoir quels personnages mettre en jeu en fonction du nombre de joueur s’avère très fonctionnel…

Cependant, à la lecture des règles, il est assez difficile d’appréhender la façon dont se déroulera une partie de Mascarade… Pour cela, il faudra réunir un petit groupe d’ami et se lancer dans une partie où chacun avancera masqué…


Dans la boîte

14 cartes personnage (dont une vierge)
1 plateau tribunal
4 pièces de valeur 10, 18 de valeur 5 et 66 de valeur 1
14 marqueurs personnages (dont un vierge)
5 aides de jeu

Déroulement d’une partie

Les rouages de Mascarade… s’avèrent extrêmement simples :

Mise en place

Chaque joueur reçoit 6 pièces qui doivent rester visibles.
Un tableau indique fonction du nombre de joueurs, quels personnages entreront en jeu.
Chaque joueur reçoit une carte visible devant lui. Les éventuelles cartes excédentaires sont placées face visible au centre de la table. Les marqueurs personnages correspondant aux personnages en jeu sont placés près du tribunal.
Lorsque tous les joueurs ont pris connaissances de l’ensemble des cartes, elles sont retournées face cachée…. La partie peut (presque) commencer.


Phase de jeu

A son tour de jeu, un joueur doit réaliser une des actions suivantes (au cours des 4 premiers tours, seul l’option 1 peut être choisie) :
1Echanger sa carte (ou pas)
Le joueur prend sa carte et une autre carte (appartenant à un autre joueur ou se trouvant au centre de la table) masquée dans ses mains. Sous la table et à l’insu de tous, il échange (ou pas) les cartes qu’il repositionne face cachée. Durant cette phase, il est interdit de regarder les cartes!
2Regarder secrètement sa carte
Le joueur prend secrètement connaissance de sa carte.
3Annoncer son personnage
Le joueur annonce son personnage (supposé).
Plusieurs options sont alors possibles :
Personne d’autre ne prétend être ce personnage, le joueur applique le pouvoir de ce personnage, sans révéler sa carte.
Un ou plusieurs autres joueurs prétendent être ce personnage. Tous les joueurs concernés révèlent alors leur personnage. Si l’un des joueurs est le personnage en question, il applique le pouvoir de ce dernier. Tous les personnages s’étant fourvoyés paient une pièce d’amende au Tribunal. Puis, tous retournent leur carte personnage face cachée.

Un personnage ayant révélé sa carte au cours du tour du joueur le précédent doit obligatoirement effectuer l’option 1.

Fin de partie

Il existe deux façons de finir une partie de Mascarade :
1un joueur possède 13 pièces ou plus. Il remporte alors la partie.
2un joueur est ruiné auquel cas le (ou les) joueurs les plus riche remporte(nt) la partie.


Pouvoir des personnages

L'Espionne peut regarder la carte d'un adversaire avant de procéder (ou pas) à l'échange.
L'Evêque prend 2 pièces au joueur le plus riche.
Le Juge prend toutes les pièces du tribunal.
Le Voleur prend une pièce à chacun de ses voisins.
LaReine reçoit 2 pièces.
Le Roi reçoit 3 pièces.
La Sorcière échange sa fortune avec un joueur de son choix.
Le Paysan reçoit 1 pièce (ou 2 si les deux paysans sont révélés)
Le Fou reçoit 1 pièce et échange (ou pas) les cartes de deux autres joueurs (autre que lui)
Le Tricheur gagne s’il a 10 pièces ou plus.
La banque donne à la Veuve le nombre de pièce nécessaire pour en avoir 10.
L'Inquisiteur désigne un joueur qui doit deviner qui il est. S'il se trompe, il perd 4 pièces.

l’Avis de la Rédaction

Mascarade est un jeu aux mécanismes simples et épurés qui cache un jeu de bluff, de déduction et de prise de risque particulièrement exigeant, malin et ingénieux.
On retrouve en filigrane l'idée des personnages ayant chacun un pouvoir particulier que l'on trouvait dans Citadelles. Chacun a son utilité à un moment donné du jeu mais la difficulté sera de l'avoir en main à son tour de jeu et, accessoirement, de le savoir... Car le mécanisme simplisme d'échange (ou pas) de cartes est particulièrement malicieux...
On pourrait penser au prime abord que Mascarade est un jeu où la mémorisation occupe une place centrale! Ce serait aller un peu vite en besogne! Car c'est plus le bluff si cher à Bruno Faidutti qui est le rouage central du jeu! Le doubble guessing y règne en maître est un pur délice qui comblera d'aise les amateurs du genre...

Le jeu est exigeant car s'il faudra bien suivre les différents échanges, il faudra surtout repérer les joueurs qui devraient connaître avec certitude leur carte. Ceux-là s'avèrent bien sûr dangereux même si le bluff permet à un joueur de tirer son épingle du jeu.
Les variantes permettant à 2 ou trois joueurs sont à la fois simples et particulièrement vicieuses. La remarque « pour joueurs (encore plus) expérimentés » est loin d'être anodine et plus d'un joueur se perdra en conjecture tant l'ensemble des possibilités donne le vertige... Les parties sont aussi tendues et disputées à 2 qu'à 13 mais les sensations ressenties en fonction du nombre de joueurs sont pourtant totalement différentes. Pour commencer, 4 à 5 joueurs semble être la configuration idéale pour comprendre les rouages des règles et découvrir quelques un des personnages. Augmenter progressivement le nombre de joueur, ou choisir la mise en place alternative, permettra de découvrir peu à peu les autres personnages et appréhender en douceur leurs possibilités...

N'allez pas croire cependant que Mascarade est un jeu cérébral à réserver à ceux qui aiment se triturer et se torturer les méninges! On rit souvent de ses erreurs et il règne autour de la table une ambiance bon enfant très appréciable. Les joueurs aiment à réfléchir à voix haute pour brouiller (et surtout embrouiller) les réflexions des autres joueurs, tout en leur donnant un aperçu (volontairement erroné... ou pas) de leur façon de penser.

Si les illustrations des personnages sont somptueuses, l’aspect fonctionnel n’a pas été oublié pour autant. Chacun de leur pouvoir bénéficie d’une iconographie bien pensée et suffisamment explicite pour ne pas avoir à se référer à la règle. En plus d’être beau, le matériel est donc très ergonomique, ce qui ne gâte rien!

Deux doigts de bluff, un doigt de psychologie, une larme de mémoire, un soupçon de déduction, une once de prise de risque et vous obtenez un cocktail des plus savoureux. Bruno Faidutti signe avec Mascarade un petit chef d’œuvre ludique...


On aime...

les illustrations somptueuses
le matériel élégant
l’iconographie bien pensée
les règles minimalistes
les parties tendues
le double-guessing et la prise de risque
un jeu intéressant de 2 à 13 joueurs

On n'aime pas...

nada, rien, ce jeu est une bombe ludique!

Il y a une petite coquille dans le tableau de répartition des personnages fonction du nombre de joueur : à 9 joueurs, il faut prendre les deux paysans plus des cartes listées...
Le Korrigan


un bon jeu !


Bas les masques!
Le 16ème siecle. Des quatres coins de l'Europe, de gigantesques voiliers partent a la conquête du Nouveau Monde... Ah non, ce sont les Cités d'Or!

Mascarade c'est plus renaissance que moyen-âge, et clairement Venise plutôt que Barcelone ! Venise, cité-Etat où chacun porte un masque, où profusion de richesses attirent autant les sang-bleu que les personnes sans foi ni loi... et les joueurs avides d'un bon petit jeu dynamique, rapide et fun ! Dans Mascarade chacun avance masqué ! A tel point qu'on ne sait souvent pas soi-même qui on incarne ! Un jeu où règne le chaos, le bluff, où les apparences sont trompeuses et la prise de risque payante.

Concrètement : chacun reçoit une carte de rôle (Roi, Reine, voleur, Juge, Veuve, etc.) lui octroyant un pouvoir (recevoir de l'argent, voler de l'argent à ses voisins, récupérer de l'argent, etc. Car oui! ici l'argent est roi !). Mais les rôles vont se troubler.

Dans un premier temps les cartes vont circuler sous la table de sorte qu'il vous faudra une bonne mémoire, de la stratégie et sans doute un peu de chance pour savoir qui vos adversaires incarnent. Et qui vous incarnez vous-même ! Dans un deuxième temps, les tours de table vont s'enchaîner : chacun à son tour pourra jeter un coup d’œil furtif sur sa carte OU échanger sa carte avec celle d'un autre joueur OU déclarer incarner tel ou tel personnage. Si personne ne conteste, le joueur active le pouvoir du personnage (le roi reçoit 3 pièces, le voleur pique l'argent de ses voisins...). Mais si un autre joueur (voire plusieurs) conteste, les masques tombent : joueur actif et contestataires découvrent leurs cartes. Celui qui possède le rôle prétendu active son pouvoir. les menteurs payent une pièce d'or au tribunal placé au centre de la table (le Juge a le pouvoir de récupérer toutes les pièces qui s'y trouve). La partie se termine lorsqu'un joueur a atteint 13 pièces d'or ou que l'un des joueurs se retrouve dépouillé de toute richesse (le plus argenté à ce moment de la partie remporte alors la mise).

Créé par Bruno Faidutti, auteur de l'excellent Citadelle, Mascarade est un jeu rapide et chaotique. Le matériel est somptueux avec des cartes grand format magnifiquement illustrées. Les parties sont rapides et peuvent accueillir jusqu'à 13 joueurs ! Joueurs et joueuses novices sont le bienvenu(e)s ! Mais amateurs de stratégie, passe ton chemin ! Ici il est question de mémoire, de bluff et de chaos.


On aime...

matériel magnifique
de 2 à 13 joueurs
parties rapides (10 à 20mn)
courbe d'apprentissage rapide
joueurs/joueuses novices bienvenu(e)s
on rit beaucoup, la tension est souvent à son comble, plusieurs personnes prétendant être le même personnage !
une carte vierge pour inventer son propre personnage!


On n'aime pas...

peu de stratégie pour les joueurs qui en sont friands, le chaos (et non le hasard) est l'élément moteur du jeu
le jeu est si beau qu'on a peur de l’abîmer. Une carte marquée ruinerait tout le jeu :(
un jeu qu'on peut facilement sortir mais auquel on ne pense pas forcément
risque de prendre la poussière si on n'y prend garde.

Note : lors de mes premières parties à 4 joueurs, nous n'avions pas mis de personnages apportant de nouvelles pièces dans le jeu (le roi ou la Reine), nous avons donc tourné sur la même somme de départ pendant un long moment avant de voir un gagnant.

La seconde partie avec ajout du remplacement du Tricheur par le Roi a été beaucoup plus dynamique, l'argent affluant dans le jeu.

Sylvain Loiseau-Delplanque

1000 visages



Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.