Haut de page.

Pocket Rockets
Pocket Rockets


Fiche descriptive

Jeux familial

Hazgaard

Antoine Bauza

Marie Cardouat

2 à 4

20 mn

2010 (1ère édition :2008)

Chronique
Pocket Rockets
Objectif Lune

Construisez un maximum de fusées toujours plus imposantes ! Pour y arriver, naviguez sur les différents chantiers spatiaux et récupérez-y fuselages, étages et réacteurs de fusées. Soyez réactif, car les réserves de carburant sont limitées !

Pour commencer, disposez les cartes Chantier Spatial en cercle puis distribuez des cartes Fusée aux joueurs, qui placent ensuite leur pion astronaute sur la carte chantier de leur choix. Les jetons fuel sont placés à côté de la base de lancement. Les cartes de jeu sont mélangées puis séparées en quatre piles identiques face visible.

Les joueurs disposent de quatre points d’action par tour, qui leur permettront de piocher des cartes, de bouger leur pion ou d’accomplir l’action de la carte de chantier sur laquelle se trouve leur pion. Au cours de la partie, les joueurs recueilleront des cartes qui les aideront à compléter leurs fusées. Mais attention : les fusées doivent obligatoirement être composées de trois parties de même couleur. Dès que ces conditions sont remplies, les fusées peuvent être lancées. La partie se termine dès que la réserve de carburant est vide. Le vainqueur est le joueur qui obtient le plus de points, sachant que seules les fusées complètes et les jetons de carburant rapportent des points.
un bon jeu !


Objectif Lune
Pocket Rockets est un jeu de poche signé Antoine Bauza qui vient tout juste de recevoir un deuxième Spiele des Jarhe pour l'excellent Hanabi (le premier ayant été attribué pour le nom moins excellent 7 Wondrers).

Règles et matériel

Cette seconde édition du jeu est présentée dans une élégante boîte en métal. Elle contient :
54 cartes fusée
4 pions Astronaute
6 cartes Chantier Spatial
8 jetons carburant pour des valeurs +1 à +4
5 cartes bonus

La boîte métallique qui contient toute cela est très élégante et les illustrations de Marie Cardouat (qui a illustré le sublime Dixit) s’avère pleine de charmes…
Les règles sont très bien rédigées et ne laissent pas planer de zones d’ombres. Simples et fluides, on peut rapidement rentrer dans la partie…

Déroulement d’une partie


Mise en place

Les cartes Chantier Spatial sont disposées aléatoirement en cercle, les cartes Aire de Lancement et Entrepôt de recyclage devant se faire face. Les pions carburant sont placés à proximité de l’Aire de Lancement.

Chaque joueur reçoit un pion Astronaute une base de fusée fonction du nombre de joueurs (1 bleu et 1 jaune à deux joueurs, 1 bleu 1 jaune et 1 rouge à trois joueurs, 2 bleus et 2 jaunes à quatre joueurs). Tour à tour, chacun pose son pion sur une carte Chantier Spatial, occupée ou no
Les cartes Fusée restante sont mélangées et placées face visible en 4 paquets à peu égaux devant les cartes Chaînes de constructions et la carte Convoyeur.


Déroulement

A son tour de jeu, un joueur a quatre points d’action (PA) qu’il peut dépenser à sa guise dans les actions suivantes :
1Se déplacer :pour 1 PA, le joueur peut déplacer son astronaute d’une case dans le sens indiqué par la carte convoyeur.
2 Piocher :pour 1 PA et s’il se trouve sur une carte Chantier Spatial, le joueur peut piocher une carte du paquet adjacent et l’inclure à sa main.
3 Effectuer une action :pour 1 PA, le joueur peut effectuer l’action correspondant à la carte où se trouve son pion Astronaute :
Sur un Chantier de Construction, il peut ajouter une carte de sa main de la couleur correspondante à celle de la carte en respectant les règles de construction (chaque fusée est unicolore, elle comporte au minimum une base et une tête et peut comprendre des tronçons, elles doivent être construites dans l’ordre -base-tronçons éventuels puis tête-) . Un joueur ne peut posséder plus de trois cartes en main.
Sur la carte Convoyeur, le joueur peut inverser le sens de déplacement en retournant la carte.
Sur la Recyclage, un joueur peut poser une carte de sa main sur la pioches de son choix et piocher une carte sur l’une des autres piles.
Sur l’Aire de lancement, un joueur peut prendre l’un des pions Carburant disponible et le placer sur une fusée achevée.

Certaines têtes de fusée offre des bonus aux joueurs (+1 point au décompte final, +1 action à chaque tour, +1 carte en main ou encore possibilité de déplacer son pion dans le sens contraire que celui indiqué dans par la carte Convoyeur). hormis le premier, les bonus ne sont pas cumulables.


Variante

En début de partie, les cartes bonus sont mélangées et distribuée à raison d’une par joueur. Lors de son tour de jeu, un joueur peut défausser la carte pour obtenir un point supplémentaire ou utiliser son pouvoir (prendre un jeton de carburant, regarder la main d’un adversaire et lui prendre une carte – en respectant la règle des 3 cartes-, intervertir la position de son pion Astronaute avec celui d’un autre joueur, choisir une pioche et y prendre la carte de son choix – celle-ci est alors mélangée-, intervertir une de ses tête de fusée avec celle d’un adversaire).
La règle précise que ces cartes peuvent servir d’instaurer un système de handicap afin de permettre aux nouveaux joueurs d’avoir leur chance.


Fin du jeu

Le jeu s’achève lorsque le dernier pion carburant est attribué à une fusée. On procède alors au décompte comme suit:
Chaque fusée complète rapporte 2 points par tronçons
Les bonus des têtes de fusée s’ajoutent au total, de même que les valeurs des jetons carburants.

Le vainqueur est le joueur totalisant le plus de points. En cas d’égalité, le joueur ayant construit la plus grande fusée est déclaré vainqueur. En cas de nouvelles égalité, ces joueurs sont déclarés gagnants…

l’Avis de la Rédaction

Le matériel (très élégant) pouvait laisser présager un petit jeu léger et amusant. Il n’en n’est rien. En effet, si Pocket Rockets reste un jeu familial, il est bien plus subtil qu’on pouvait le présager au prime abord. Car c’est bien un jeu de plateau au format poche dont il est question ici, un jeu aux mécanismes bien pensés qui ravira les néophytes comme les joueurs confirmés. Jeunes joueurs et joueurs vétérans se retrouveront avec plaisir sur cette thématique porteuse et joliment mise en image. L’illustration de la boite (en métal) évoquant Le voyage dans la lune de Georges Méliès est quant à elle particulièrement réussie…

Le système de déplacement du pion Astronaute induisant les actions possibles est particulièrement subtil et vicieux, complété par un éprouvé (mais judicieux) système de points d’action. La mécanique de l’ensemble est simple, élégante et particulièrement bien huilée.
Le jeu est certes fort sympathique à deux joueurs mais ne révèle réellement toute sa saveur qu’à trois, voire à quatre joueurs. Dès lors, le jeu à deux paraît un tantinet plus fade puisque la pénurie de tronçons ne se fait pas ressentir dans cette configuration et qu’on a le temps de circuler d’un chantier à l’autre sans trop se faire ennuyer pas l’adversaire.

Pocket Rockets est un bon jeu dont la richesse séduira un public de joueurs alors que la simplicité et la fluidité des règles attireront à lui un des joueurs occasionnels ou débutants. Une réussite ludique de plus à mettre au compteur d’Antoine Bauza!


On aime...

les règles simples
les mécanismes subtils
les illustrations de Marie Cardouat
la variante, simple et efficace

On n'aime pas...

le jeu moins tendu à deux

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.