Haut de page.

Silo
Silo


Fiche descriptive

Science-Fiction

Hugh Howey

Actes Sud

Exofictions

octobre 2013

Chroniques

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.

Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.
Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin.

Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.
un excellent bouquin!


une contre-uchronie convaincante
Silo est un roman de Hugh Howey à l’origine auto-publié par son auteur sur internet. Le succès étant au rendez-vous, c’est tout naturellement qu’il se voit aujourd’hui édité. Publié en octobre par Acte Sud et inaugurant du même coup la collection Exofictions, ce roman dystopique devrait faire date et ravir les amateurs de SF avec son univers clos chargé de mystères et de secrets indicibles.

Dans un futur indéterminé qu’on imagine post-apocalyptique, des milliers de survivants se sont organisé en société à l’intérieur d’un silo de 144 étages régit par des règles strictes. Ceux qui les enfreignent sont condamnés à sortir du silo et à mourir dans l’atmosphère toxique qui règne au dehors. Mais avant, ils devront nettoyer les capteurs qui retransmettent des images de piètre qualité du monde extérieur. Qu’est-ce qui poussent les condamnés à nettoyer ces caméras? C’est là l’un des premiers mystères auquel seront confrontés les personnages du roman. Mais, on s’en doute, la quête de la vérité n’est pas sans risques et masque de plus sombres secrets, de l’origine du silo aux raisons d’être de ces règlements…

A quoi reconnaît-on un bon roman de science-fiction? Sans doute à sa capacité à happer le lecteur, à l’entraîner dans l’histoire en esquissant une société à la fois cohérente et inquiétante tout en mettant le doigt sur certaines dérives de nos sociétés contemporaines. La contre-utopie concoctée par Hugh Howey fait partie de ces romans captivants. Son style s’avère très fluide et l’on imagine sans mal son roman sur grand écran. D’ailleurs, les frère Scott ne s’y sont pas trompés puisqu’ils ont racheté les droits du romane, le scénario du film étant d’ores et déjà en cours d’écriture… Le travail réalisé sur la hiérarchie qui règne dans le Silo est convainquant. Chacun est à sa place, du Shérif au Maire, en passant par les mécanos et les agriculteurs, enchâssés dans une structure pyramidale avec son apparente élite et sa masse laborieuse. Chacun est l’un des rouages d’une étrange machinerie qui permet à cette micro-société de fonctionner, de survivre dans un monde devenu hostile.
On perçoit dans la structure du récit sa publication en épisode. La première partie se détachant quelque peu du récit mais formant au final un prologue captivant au récit, posant d’emblée les bases du mystère et l’atmosphère si particulière qui baigne l’ensemble de l’histoire.

Avec ce premier roman au parcours atypique, Hugh Howey signe une dystopie efficace et convaincante dont le succès semble autant assuré que mérité. Avec des ouvrages de cette qualité, gageons que la collection Exofictions a un bien bel avenir devant elle… On ne peut que s’en réjouir!
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.