Haut de page.

SOS Titanic
SOS Titanic


Fiche descriptive

Jeux familial

Ludonaute

Ludovic Maublanc, Bruno Cathala

Sandra Fesquet

1 à 5

30 mn

octobre 2013

Chronique

Incarnez les membres d'équipage du Titanic et tentez tous ensemble de sauvez un maximum de passagers.

À votre tour, deux possibilités :
piocher des passagers pour tenter de les ranger dans les files d'embarquement ou dans les chaloupes
jouer une carte Action afin de contrôler le hasard

Attention ! chaque fois que la première option échoue, une page du livret Titanic est tournée : le navire s'enfonce peu à peu dans les flots glacés de l'Atlantique Nord et laisse de moins en moins d'espace vital aux passagers.

Gardez votre sang froid et utilisez les cartes Action et vos pouvoirs personnels à bon escient.
un excellent jeu!


Un solitaire… coopératif !
S.O.S. Titanic est le fruit d’une nouvelle et délicieuse collaboration de deux auteurs talentueux et inventifs, j’ai nommé Bruno Cathala et Ludovic Maublanc. Ensemble, ils ont déjà signé la formidable saga des Mr Jack et son Fantôme de l’Opéra, l’excellent Mow (avec sa boîte qui fait Mow !), Cléopâtre et la Société des Architectes, Noé, Agent double et Dice Town, pour ne citer que ceux là… 0 l’instar de Noé, les deux auteurs revisitent un jeu de carte traditionnel, un classique des bulleurs au bureau, à savoir le solitaire. Mais ayant l’esprit taquin, ils ont décidé de faire un solitaire coopératif…

[Jeux :Matos]
Outre la règle de jeu (8 pages au format A5), la très élégante boîte contient :
60 cartes passagers, numérotés de 1 (challoupe) à 13 pour la première classe, de 1 (chaloupe) à 17 pour la seconde. Dans chaque classe il existe deux cartes portant le même numéro dont une portant le symbole ancre
20 cartes action
10 cartes équipage
un livret du Titanic

Le matériel est très bonne qualité. Les cartes toilées sont agréables au toucher et leur format est particulièrement sympathique. Leur dos a été bien pensé pour immerger plus encore le joueur dans la thématique.
Les règles sont claires, bien écrites, rehaussées d’exemples qui viennent préciser les points charnières de la mécanique du jeu…


[Jeux :Déroulement]

Mise en place

Chaque joueur reçoit une carte Personnage et pioche le nombre de cartes action indiqué sur celle-ci.
Le livret est ouvert à la première page.
Les cartes Passagers sont mélangées soigneusement. Des cartes sont disposées face cachée sur chaque pont du navire comme indiqué sur la page du livret. La dernière carte de chaque colonne est retournée face visible.


Déroulement

A son tour de jeu, un joueur peut déplacer les passagers et doit effectuer une action.
Déplacer les passagers
Les passagers (ou groupe de passagers) visibles peuvent être déplacés…
….sur une file occupée portant un numéro immédiatement supérieur à la carte déplacée
…vers une file vide si le numéro du passager est le plus grand de sa classe (13 pour la première, 17 pour la seconde)
…sur le côté du bateau si la carte déplacée est une chaloupe.
…dans une chaloupe en respectant l’ordre croissant
les passagers de 1ère et 2nd classe face visible ne peuvent jamais se retrouver dans une même colonne !
Effectuer une action
Il y a deux actions possibles :
1Utiliser une carte action et en appliquer les effets
2Organiser le sauvetage : le joueur dont c’est le tour pioche un nombre de carte compris dans l’intervalle indiqué sur sa carte. Dès lors, deux possibilités : il ne peut en poser aucune auquel cas il tourne une page, faisant un peu plus sombrer le Titanic (en compensation, il pioche une carte action). S’il peut poser une ou plusieurs cartes, il en pose une et défausse les autres.
Si un pont est inondé après avoir tourné une page, cédant à la panique, les deux dernières colonnes de passager sont mélangées face cachée et posées en une seule colonne.
On ne peut piocher plus de passagers que de cartes présentes dans la pioche. Si un joueur souhaite piocher et que la pioche est vide, les cartes sont mélangées pour former une nouvelle pioche mais le temps passe et une page du carnet est tournée. Si la pioche action est vide, les cartes sont mélangées pour former une nouvelle pioche.


Fin de partie

Si le Titanic disparait sous les flots, la partie s’achève et on procède à un décompte. Si le bateau a coulé, le score est égal au nombre de carte passager sauvés. Si le jeu s’achève parce que tous les passagers ont été sauvés, le score s’obtient en additionnant à 60 le numéro de la page ou s’est arrêté le jeu, le nombre maximum de cartes successives possédant le symbole ancre pour chacune des deux classes…
[Jeux :Avis]
En nous entraînant à bord du Titanic, Bruno Cathala et Ludovic Maublanc montrent leur créativité. A partir d’un jeu classique sans aucun thème, ils ont su créer un jeu original et captivant doté d’une thématique forte.
Le matériel, rehaussé par les élégantes illustrations de la jeune Sandra Fesquet est comme nous l’avons dit d’excellente qualité. Le livret, qui sert de décompte du temps, apporte un réel plus. Il aurait pu sans difficulté être remplacé par de bêtes cartes qu’on aurait enlevé au fil du naufrage. Mais les visuels du célèbre paquebot s’enfonçant peu à peu dans les eaux sombres et froides alors que le temps s’écoule inexorablement renforcent la thématique de façon saisissante.
Le jeu se joue aussi bien seul qu’à plusieurs, avec des plaisirs et des sensations ludiques très différentes. Les personnages et leur capacités spéciales, conjuguées aux cartes action apportent un vent de fraîcheur dans ce classique du jeu de cartes en donnant aux joueurs la possibilité d’infléchir, sinon de maîtriser, le hasard. Si la prise de risque est un des éléments déterminants du jeu, la mémoire en est une composante essentielle. Pour utiliser à bon escient les cartes action, se souvenir des cartes présentent dans la pioche ou la défausse, ou dans telle ou telle file de passagers s’avérera primordiale!
La notion de timing est particulièrement bien pensée dans ce jeu aux règles très fluides. Le temps qui passe induit un facteur de stress vraiment bien pensé et le nombre de carte piochée lors de la phase action est loin d’être aussi anecdotique qu’on pouvait le penser lorsque la partie démarre… Epuiser rapidement la pioche accentuant l’issue fatale!
Les différents rôles proposés assurent un excellent renouvellement des parties, orientant sensiblement les stratégies à mettre en place pour parvenir à sauver le plus de passagers…

S.O.S. Titanic est un jeu original et inventif jouable seul comme à plusieurs avec un plaisir ludique subtilement différent. Il fallait oser le solitaire coopératif! Et Bruno Cathala et Ludovic Maublanc s’en sortent une nouvelle fois avec brio avec ce jeu inspiré du solitaire (mais tellement différent) aux parties tendues et au matériel élégant…


On aime...

la qualité du matériel et l’élégance des illustrations
l’étrange concept du solitaire coopératif
les différents rôles dont le mixage sont autant de stratégie en germe
les parties tendues et le délicieux timing
l’aspect immersif (sans jeu de mot! Encore que… smiley)

On n'aime pas...

le bateau qui coule à la fin smiley
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.