Haut de page.

Continental Express
Continental Express


Fiche descriptive

Jeux familial

Bombyx

Charles Chevallier

Gaël Lannurien

2 à 4

20 mn

octobre 2013

Chronique
Continental Express
Malin, simple et léger

En ces temps de révolution industrielle, la concurrence ferroviaire fait rage. Dans le ballet incessant des wagons sortants des tunnels de la gare de triage, vous envoyer vers votre quai ceux qui vous permettront d’affréter votre train continental et d'augmenter vos profits. Mais les autres aiguilleurs veulent les mêmes voitures que vous et tous les coups sont permis.

Qui saura prendre le bon wagon sans rater le départ du train ?"

Chaque joueur doit donc aiguiller des groupes de wagons vers son quai afin de composer un train. Il rapportera des points de victoire en fonction de la rareté de ses wagons. Et plus encore s'il respecte des engagements secrets passés avec les plus grandes compagnies. Le joueur avec le plus de points de victoire en fin de partie sera proclamé vainqueur.
un bon jeu !


Malin, simple et léger
Continental Express est un jeu de carte tout à la fois simple, malin et léger signé Charles Chevalier, auteur du très remarqué (et remarquable!) Gentlemen Cambrioleurs…

Règles et matériel

L’élégante boîte en métal qui sert d’écrin au jeu abrite de nombreux jetons et cartes de qualité, superbement mis en images par le talentueux Gaël Lemurien.

Contenu de la boîte

82 petites cartes (58 cartes Wagons, 2 cartes Evénements, 12 Billets et 10 Personnages)
30 longues cartes (20 cartes Objectifs, 10 cartes Contrats)
20 pions Compagnie

Les règles sont claires, bien écrites et dotée d’illustrations bien pensées. Un petit bémol sur l’utilisation du mot « rangée » qui peut prêter à confusion au vu de l’illustration proposée en page 2 puisque qu’il s’agit de colonnes et non de rangées…

Déroulement d’une partie


Mise en place

Chaque joueur reçoit deux cartes Contrats, en choisit une et défausse l’autre.
Le paquet de petites cartes est mélangé, divisé en trois tas à peu près égaux disposés en colonne. Trois cartes de chaque pile sont retournées et disposées en rangée.
Le paquet de carte Objectif est mélangé, trois cartes sont retournées pour former une rangée.


Déroulement

A son tour de jeu, un joueur doit prendre une des petite carte proposée et peut valider l’un des objectifs.
Prendre une carte : Pour un coût décroissant (première colonne : 2$, seconde colonne 1$, dernière colonne gratuitement) le joueur prend une des cartes disponibles. La rangée de carte est alors décalée vers la droite et une carte est piochée pour compléter la rangée. Si un personnage est sélectionné par un joueur, son effet doit être appliqué immédiatement. Une carte événement dévoilée est appliquée immédiatement.
Valider un Objectif :Le joueur dont s’est le tour peut valider un (et un seul!) objectif. Pour se faire, il doit posséder les wagons représentés sur ce dernier.

Fin de partie

La partie s’achève lorsqu’un joueur a validé quatre objectifs. Les autres joueurs jouent une dernière fois avant le décompte final. Chaque joueur comptabilise les points rapportés par ses objectifs réalisés et les points éventuellement rapportés par son contrat. Le joueur totalisant le plus de points remporte la partie.

Les Personnages

Les personnages sont au nombre quatre : l’Investisseur (peut prendre gratuitement n’importe quelle carte en jeu), le Pickpocket (vole tous les Billets d’un autre joueur), l’Aiguilleur (peut échanger un de ses wagons avec un wagon de son choix d’un autre joueur) et le Directeur (peut prendre un pion de la compagnie de son choix dans la réserve)

l’Avis de la Rédaction

Continental Express est un jeu rapidement expliqué dont les parties, courtes et disputées, s’enchaînent avec plaisir. On pourrait être tenté de le comparer aux Aventuriers du Rail mais bien plus par sa thématique que par sa mécanique. A chaque tour, les choix proposés aux joueurs sont à la restreints, ce qui assure au jeu une bonne fluidité, mais déterminants. La simplicité des règles et des mécanismes entrant en jeu le rendent accessible aux plus jeunes même si certains coups fourrés (utilisation des billets au moment opportun notamment) leur resteront trop obscurs.
La rareté des billets, l’impondérable des événements et les capacités spéciales des personnages proposés rendent les parties fort différentes, assurant un bon renouvellement.
Le choix du Contrat en début de partie sera souvent décisif dans l’attribution de la partie. Et ne nous leurrons pas! Un contrat sera d’autant plus difficile qu’il sera lucratif!
Le matériel est de qualité, et les illustrations de Gael Lemurien (Cardline, Ginkgopolis…) sont une fois de plus de toute beauté et contribuent grandement au plaisir du jeu…


On aime...

Les matériel très élégant
les règles simples et fluides
l’aspect familial du jeu
le format idéal pour les voyages… en train ?

On n'aime pas...

la confusion entre rangée et colonne, mais c’est plus anecdotique que rédhibitoire !
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.