Haut de page.

Les Deux Tours
Le Seigneur des Anneaux


Fiche descriptive

Heroic-Fantasy

Le Seigneur des Anneaux

Elijah Wood, Sean Astin, Viggo Mortensen, Ian McKellen, Christopher Lee...

18 décembre 2002

2h58

Chroniques

Après la mort de Boromir (Sean Bean ) et la disparition de Gandalf (Ian McKellen), la Communauté s'est scindée en trois. Perdus dans les collines d'Emyn Muil, Frodon (Elijah Wood) et Sam (Sean Astin) découvrent qu'ils sont suivis par Gollum, une créature versatile corrompue par l'Anneau. Celui-ci promet de conduire les Hobbits jusqu'à la Porte Noire du Mordor. A travers la Terre du Milieu, Aragorn (Viggo Mortensen), Legolas (Orlando Bloom) et Gimli(John Rhys-Davies) font route vers le Rohan, le royaume assiégé de Theoden (Bernard Hill). Cet ancien grand roi, manipulé par l'espion de Saroumane (Christopher Lee), le sinistre Langue de Serpent (Brad Dourif), est désormais tombé sous la coupe du malfaisant Magicien. Eowyn (Miranda Otto), la nièce du Roi, reconnaît en Aragorn un meneur d'hommes. Entretemps, les Hobbits Merry (Dominic Monaghan) et Pippin (Billy Boyd), prisonniers des Uruk-hai, se sont échappés et ont découvert dans la mystérieuse Forêt de Fangorn un allié inattendu : Sylvebarbe, gardien des arbres, représentant d'un ancien peuple végétal dont Saroumane a décimé la forêt...
un excellent film!


Wahoo!
C'était LE film qu'attendait les amateurs de fantastique en cette fin d'année 2002... Après un premier volet plus que prometteur, les fans de Tolkien attendait le cinéaste au tournant...

Les décors sont une fois encore fabuleusement intégrés dans des paysages à couper le souffle, les personnages et les costumes sont assez fidèlement brossés (avec quelques bémols en ce qui concerne Gimli notemment!) et le personnage de Gollum tellement bien rendu qu'on est en droit de se demander s'il ne va pas remporter le prix d'interprétation masculin aux oscar smiley

Alors bien sûr, les puristes hurleront que l'esprit du roman est trahi, que l'on s'éloigne en grandes enjambées de chef d'oeuvre de Tolkien, que des coupes non justifiées ont été faite... Certes, d'un certain point de vue, on peut leur donner raison, mais une adaptation reste une adaptation... Et le fait est que l'adaptation du second volet de cette fantastique saga est pour le moins une réussite!

La première partie du film est sans doute trop hachée... On passe d'un groupe à l'autre sans avoir le temps de réellement s'imprégner de ce qu'ils sont en train de vivre... D'ailleurs, à ce niveau les deux tours souffrent du même défaut que le premier volet : le livre est bien trop dense pour tenir en entier dans un film, dut-il durer trois heures... Dès lors, il fallait s'attendre à des coupes dans l'intrigue et il faudra sans doute attendre la version longue pour voir cette désagréable impression s'estomper...

La bataille du gouffre de Helm est à proprement parler hallucinante...Le chocs des armées de Saroumane contre les remparts de la forteresse est d'une violence à couper le souffle et marquera sans nul doute les anales des batailles épiques au cinéma.

Bien sûr il y a Faramir, et Legolas faisant surfant sur les escaliers, les vannes parfois un peu lourdes de Gimli... Mais c'est sans nul doute l'un des meilleurs films d'héroique-fantasy jamais réalisés...
Le Korrigan


un excellent film!


Visuellement etourdissant, fidelité parfois peu respectée...
Après un excellent premier opus de la trilogie du Seigneur des Anneaux, « La Communauté de l'Anneau » , j'attendais Peter Jackson et sa floppée d'acteur au tournant. Et bien je dois avoué que le résultat est à la hauteur de mes esperences. Il est vrai que cette fois ci le film ne bénéficiait pas de l'effet de surprise que le spectateur avait eu pour le premier volet. Malgré tout, ce second episode, « Les Deux Tours » est vraiment très réussit, aussi bien au niveau du jeu des acteurs, qu'au niveau de la realisation... malheureusement, il est parfois quelque peu fidèle au Livre de Tolkien. Mais cela n'ote rien a la beauté de la mise en images d'une des fresque epique la plus connue et lue au monde
Attachons nous dans un premier temps a la partie cinématographique du film.
Visuellement le film est époustouflant : Peter Jackson enchaine les plans tournants qui nous offre une vision féerique de la Nouvelle Zelande à vous donnez la nausée (!!!) : tout n'est que montagnes, plateaux, grandes etendues vertes, forets dans lesquels évoluent nos compagnons et autres orques...
Les effets spéciaux sont vraiment impressionnant. Gollum est vraiment un personnage de synthèse extraordinaire : non seulement il est très bien fait (sa conception a demandé des heures de travail) mais en plus il joue bien, « un vrai acteur virtuel ».
Les scènes ou il tente de se détacher de l'influence de l'Anneau sont vraiment unique (le realisateur s'est arragé pour que l'on est l'impression qu'il y est deux Gollum : un bon au visage tendre et un méchant au visage mesquin... et le resultat est etourdissant). On s'attache vraiment facilement a sa personne.
Il en va de même pour les Ents : ils sont vraiment bien faits, leur realisation a vraiment été lèché ; il ressemble vraiment a l'idée que je me faisais d'eux : grands, majestueux, lents...
Pour en finir avec le virtuel, citons la bataille du gouffre de Helm. Impressionnant, vraiment très impressionnant. il y a un souffle épique qui s 'en degage... c'est difficile a décrire (ca bastonne de partout!!!) mais imaginez vous ce que vous avez ressenti a la lecture du Livre et multipliez ca par 3... c'est dire. Il y a d'ailleurs une rumeur qui m'a été rapportée à la suite de la projection « [Des] Deux Tours » : il y aurait eu une réunion extraordinaire chez Lucas pour discuter de l'impact du film sur le 3ème episode de Star Wars, car la barre vient d'être sérieusement relevée! (a prendre toutefois au conditionnel)
Intéressons nous rapidement au jeu des acteurs; Pas grand chose a dire ma foi a part que l'interpretation de Grima/Langue-de-Serpent (et des autres acteurs par la même occasion, dont Viggo Mortensen jouant Aragorn, toujours aussi juste) est exeptionnelle. Tous les autres acteurs ont tous très bien saisit leur rôle mais a mon avis la performance de Brad Dourif est a souligner.
Les divergences du Livre par rapport au film sont parfois assez flagrante. On peux noter une certaine liberté scénaristique de la part de Peter Jackson : quelques passage sans interêt pour l'histoire (mais intéressant quand même! ) sont passés sous silence (cela peut se comprendre facilement dans la mesure ou le film dure deja trois heures). Dans l'ensemble, l'esprit du Livre est respecté :
Les rapports entre Frodon, Sam et Gollum sont bien retranscrits (Sam etant septique vis-a-vis du comportment amical de Gollum, Frodon pensant l'inverse...).
Ma plus grosse déception réside dans l'approche de Peter Jackson du personnage de Faramir. L'acteur interprete très bien son rôle (y a-t-il un seul mauvais acteur?) mais je trouve que le rapport Frodon, Faramir manque un peu. Ceci dit, il faut attendre le troisieme et dernier volet (ainsi que la version longue du DVD) pour se faire une veritable idée (peut etre que le personnage prendra alors toute son ampleur).
Je ne me souviens pas d'avoir lu dans le Livre la pseudo- mort d'Aragorn. En tous les cas elle me paraît assez inutile...(Jackson la justifie a mon avis par le fait qu'il peut introduire une scène avec Arwen et son père)
Autre détails (mais la je chipote) c'est le refus des Ents, qui n'existe pas dans le bouquin (d'après mes souvenirs car c'etait il y a longtemps...). Là, il y a un choix scénaristique délibérément contraire à l'oeuvre initiale.
Chipotons encore un peu sur des détails non présents dans le livre et un peu bizarre dans le contexte « [Des] Deux Tours ».
L'utilisation de Gimli comme élément comique m'a un peu decu. Ces repliques sont droles (et encore), mais assez lourde à la longue, ce qui lui enlève un peu de sa noblesse (on ne le voit presque que pour une blague, une chute, un rot ...). Peu présent dans « La communauté de l'Anneau » (si on a pas vu la version longue), celui qui vient de voir « Les Deux Tours » et qui n'a vu « que » la version cinéma du premier opus va vraiment prendre Gimli (et toute la race des Nains par la même occasion), « pour un bonhomme gentil tout plein, avec une hâche, à l'humour parfois douteux et attirer par la bonne bouffe» Il en va de meme pour la descente en skateboard de Legolas : ca n'a rien a voir avec le contexte de la bataille (dans le gouffre de Helm pour ceux qui aurait déjà oublié...).
Autre détails m'ayant « titillé » (vraiment un simple details, sans conscéquences pour le continum espace- temps, heureusement...): on ne voit que les orques se faire tuer par les Hommes et les Elfes. C'est un peu dommage d'avoir « oublié » l'alternance avec des Hommes et des Elfes se faisant tués (on a l'impression qu'ils dominent outrageuseument la bataille, ce qui n'est pas du tout le cas au depart, puisque l'Armée de Saroumane est donnée gagnante a 10 contre 2).
Pour finir, un dernier mot sur la musique. Certain ont beau dire quelle est beaucoup trop présente dans le film (et vont parfois jusqu'à regarder certaines scènes sans le son), je trouve personnellement qu'elle donne une dimension suplementaire aux films mais les gouts et les couleurs........

Bref, un très bon film, qui à mon avis prendra toute son ampleur à la lumière du dernier épisode.
Steinz



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Donjon & Dragon est un jeu de rôle médiéval-fantastique créé par E. Gary Gygax et Dave Arneson dans les années 1970. Vous trouverez plus largement dans cette rubrique des oeuvres qui pourront vous servir d'inspiration pour tous jeux médiévaux fantastiques...