Haut de page.

Madame Ching
Madame Ching


Fiche descriptive

Jeux familial

Hurrican

Bruno Cathala, Ludovic Maublanc

Vincent Dutrait

2 à 4

8 ans et +

40 mn

mai 2014


29€99
Chronique
Madame Ching
Ching sur Ching

1808 Mer de Chine

Jeune pirate fraîchement enrôlé sous les ordres de Madame Ching , vous lancez votre Jonque vers de lointaines expéditions. Vous tentez d’acquérir de nouvelles compétences car Madame Ching, la plus célèbre et redoutée des pirates asiatiques, ne confie le commandement du China Pearl qu’au meilleur Navigateur.

Au passage, vous devez ramener de gros butins en coulant les navires de l’Empereur ou en aidant les villages de pêcheurs à se libérer de son emprise.
un excellent jeu!


Ching sur Ching
Dans Madame Ching, jeu de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc superbement illustré par Vincent Dutrait, les joueurs incarnent des vaillants pirates, enrôlés sous les ordres de Madame Ching. Pour elle, vous allez explorer les confins du monde connu, attaquer le port de Hong-Kong et aider les villageois contre les troupes de l’empereur.

Règles et matériel

Madame Ching, apperçu du matérielLe matériel contenu dans la boîte est à l’image de l’illustration de cette dernière : superbe. Il faut dire qu’avec l’immense Vincent Dutrait (Lewis et Clark, Augustus, Tschak !...) aux crayons et aux pinceaux, on pouvait s’attendre à un beau jeu! La qualité étant elle aussi au rendez-vous, force est de reconnaître que l’ensemble donne une furieuse envie de jouer! Entre les élégantes jonques en bois, les gemmes, les pièces percées et les tuiles missions en carton épais en passant par les cartes, tout est un appel à prendre le large au plus tôt et à voguer sans tarder sur la Mer de Chine…

La règle est claire (9 pages) et volet présentant la mise en place d’une partie à quatre joueurs qui se déplie est une idée ingénieuse qui permet d’avoir le visuel en vis-à-vis du texte… La lecture de la règle s’avère très fluide et on peut rapidement entrer dans le vif du sujet, d’autant que la structure de la règle permet de retrouver rapidement une information en cours de partie…

Matériel :1 plateau de jeu, 55 cartes navigation (numérotées de 1 à 55), 33 cartes Rencontre, 20 cartes compétence, 1 carte China Pearl, 1 carte port de Hong Kong, 23 tuiles mission, 8 Jonques (2 rouges – 2 bleues – 2 jaunes – 2 beiges), 36 gemmes (12 blanches - 12 rouges - 12 bleues), 46 pièces d’or.

Déroulement d’une partie

Madame Ching, tuile missionAprès la première partie, la mise en place du jeu est rapide car assez « intuitive ». Outre le placement des tuiles missions et des cartes compétences, chaque joueur reçoit deux jonques à sa couleur et 4 cartes navigation.


Tour de jeu

Un tour de jeu se déroule en trois phases :
1On pioche autant de cartes navigations que de joueur et on les place sur le plateau à l’endroit prévu, la première face cachée, les autres dévoilées.
2Chaque joueur choisit secrètement une de ses cartes
3Les joueurs révèlent simultanément leurs cartes. Le joueur ayant joué la carte la plus haute commence à jouer…

Si la carte jouée par un joueur est supérieure à la dernière carte de son expédition, il poursuit cette dernière. Il décale leur bateau d’une case vers la droite et d’une case vers le bas s’il joue la couleur pour la première fois. S’il franchit une ligne en pointillé, il pioche une ou plusieurs cartes Rencontre. S’il atteint Hong-Kong, il s’empare de la tuile bonus associée.
Si la carte jouée est inférieure, l’expédition se termine et cette carte devient la première de l’expédition suivante. Il s’empare alors de la tuile mission de numéro inférieur à la case occupée par sa jonque. Si son expédition trois symboles identiques, il peut acquérir la compétence associée et pour quatre différents, une carte joker…

Un joueur peut décider de jouer une carte Rencontre et d’appliquer son effet.
Enfin, il doit sélectionner l’une des cartes navigations disponible.


Fin de partie

La partie s’achève quand un joueur accumule les quatre compétences (et obtient le commandement du China Pearl) ou lorsqu’un joueur s’empare de la dernière tuile mission.
Chaque joueur totalise alors ses points (1 par pièce, 2 par gemme bleu, 3 par gemme rouge, 4 par gemme blanche) auxquels s’ajoutent les bonus des cartes compétence, du China Pearl, de Hong Kong et des cartes Rencontre.
Le joueur totalisant le plus de point remporte la partie…

l’Avis de la Rédaction

Madame Ching, carte rencontre (Madame Ching)Avec une telle affiche (Bruno Cathala, Ludovic Maublanc et Vincent Dutrait), il était difficile de passer à côté de ce jeu…
Porté par un matériel de qualité et des illustrations somptueuses, Madame Ching est un jeu familial fortement addictif qui révèle son potentiel après une ou deux parties. En effet, difficile de bien comprendre les subtilités des cartes compétences ou des cartes Rencontre dont un usage judicieux s’avère souvent déterminants!

Le système de jeu est simple mais éminemment subtil! Car s’il faut jouer de petites cartes pour mener sa jonque le plus loin possible et s’emparer des tuiles missions les plus convoitées, le joueur ayant joué la carte de plus forte valeur jouera en premier et pourra s’emparer d’une carte navigation particulièrement intéressante pour une expédition, voir achever son expédition et s’emparer d’une tuile Mission convoitée par un autre joueur!

Les règles s’avèrent extrêmement simples et s’expliquent rapidement ce qui colle bien avec le cœur de cible. On pouvait craindre que la modification pour deux joueurs (où chacun déplace deux jonques) ne soit qu’une adaptation au forceps du jeu ordinaire mais c’était méconnaître ces deux talentueux auteurs! Car loin d’affadir le jeu, il se fait plus subtil car les choix offerts aux joueurs sont plus cornéliens encore! La variante deux joueurs complexifiant sensiblement le jeu et le faisant glisser du familial au familial avertit, elle est à réserver aux pirates vétérans…

Le jeu semble s’inscrire un peu dans l’esprit de Keltis du grand Reiner Knizia, à ceci près que chaque joueur ne fait progresser qu’une seule jonque (sauf dans la version deux joueurs). Le jeu est pourtant totalement différent, comme Keltis pouvait l’être des Cités Perdues, Schotten-Totten et autre Tabula Rasa, autres jeu de Knizia… On y retrouve la gestion de main, l’opportunisme et cette course au bonus que l’on trouvait dans ce lointain ancêtre… Mais l’introduction de cartes Rencontre, des compétences ou des tuiles Missions assurent une grande interaction entre les joueurs et confèrent au jeu cette saveur unique… De plus, non content de permettre d’avancer, les cartes ont de multiples usages! Entre les couleurs qui permettent un déplacement vers le bas, les symboles qui permettent éventuellement de gagner des compétences, la valeur des cartes qui permettent de poursuivre (ou non) une expédition mais aussi de jouer déterminer l’ordre des joueurs… Le choix d’une carte doit être murement réfléchit, en prenant en compte la position des autres jonques d’une part, mais aussi des cartes navigation disponibles…

Le talent d’illustrateur de Vincent Dutrait n’est plus à démontrer… Mais il ne s’est pas contenté de créer de superbes illustrations! Il a apporté un soin tout particulier à l’iconographie, rendant les cartes Compétence et cartes Rencontre compréhensibles en un coup d’œil.

Porté par un duo d’auteurs qui alignent les perles ludiques comme d’autres enfilent des perles, un illustrateur très talentueux et un éditeur dynamique, Madame Ching est un jeu familial plein de charmes et d’atours à qui on promet un grand avenir, son format, sa simplicité et sa richesse en faisant un candidat idéal pour le Spiel des Jahres… C’est tout le mal qu’on lui souhaite!


On aime...

les règles simples mais subtiles
la variante deux joueurs
les superbes illustrations de Vincent Dutrait
l’iconographie très bien pensée

On n'aime pas...

on cherche encore…
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.