Haut de page.

Que la lumière soit...
Urban


Fiche descriptive

Anticipation

Urban

Tome 3

Luc Brunschwig

Roberto Ricci

Giovanna Niro, Roberto Ricci

Futuropolis

11 septembre 2014


13€50

9782754809955

Chroniques

Monplaisir, gigantesque mégapole de 300 000 hectares sur deux niveaux d’accès, pouvant accueillir 18 millions de visiteurs quotidiens. Le plus grand parc d’attraction de la galaxie ! Mais Monplaisir n’attire pas que des visiteurs en mal de divertissement, de nombreux voleurs y viennent pour tenter leur chance. Et parce que tout se finit en jeu dans le parc, les arrestations sont filmées en direct et font l’objet de paris.

Zachary Buzz, généreux et vaillant, vient justement d’intégrer la brigade d’élite des Urban Interceptors, qui combat les meurtriers de cette zone peuplée de vacanciers en goguette. Une attaque terroriste de grande ampleur a laissé Monplaisir dévastée. La ville est détruite. L’alimentation électrique est saccagée, « les ennemis de Sodome » ont saboté tout le réseau.

Zacchary veille la dépouille du jeune Neil Colton, victime innocente de son combat avec Antiochus Ebrahimi, tueur à gages sans scrupule. A l’extérieur de la Cité en ruines, la famille de Zach est défiée par ses propres robots d’entretien… Dans le monde délirant et à priori sans contrainte de Monplaisir, les personnages sont en proie à des forces qui les dépassent. L’univers du jeu est effrayant, violent, démoniaque, et l’on s’y perd. Que va devenir Zacchary, l’homme bon, dans la capitale du jeu ? Aura-t’ il le pouvoir de lutter contre des puissances technologiques et des êtres vicieux, cruels et sans conscience des limites ?
un chef d'oeuvre!


L’enfer du décor
Urban, planche du tome 3 © Futuropolis / Ricci / Brunschwig / NiroParmi les séries d’anticipation, Urban tient incontestablement le haut du panier. Sorti de l’imagination fertile de Luc Brunschwig et superbement dessiné par un Roberto Ricci particulièrement inspiré, cette série a profondément marqué les esprits et ce dès la publication du premier tome, lui-même remake d’un ancien projet avorté du scénariste (Urban Games, édité chez les Humanos et mis en scène par Jean-Christophe Raufflet)…

Alors qu’était perpétré un terrible attentant qui a ravagé la cité de Monplaisir et fait de nombreuses victimes, le combat opposant Zacchary Buzz, membre de la populaire brigade d’élite des Urban Interceptors, à Antiochus Ebrahim s’est terminé avec la mort tragique du jeune Neil Colton, innocente victime du tueur à gage sans scrupules. Rongé par le remord, Zacchary Buzz a du mal à se remettre de la mort du jeune garçon dont il se sent responsable. Monsieur Fool, un temps ébranlé par l’attentat perpétré dans la cité dont il est le grand ordonnateur retrouve pied dans les bras d’Ishrat qu’Alice a engagé pour prendre soin de lui…

Urban, planche du tome 3 © Futuropolis / Ricci / Brunschwig / NiroPlus sombre encore que les précédents, Que la lumière soit... , troisième tome de la série, est une fois encore un excellent album pour une série qui ne l’ai pas moins. La structure narrative de ce présent opus est redoutablement efficace. Les auteurs redoublent d’ingéniosité pour dérouler une historie incroyablement rythmée tout en étoffant le contexte foisonnant de la cité de Monplaisir. De révélations en révélations, le suspens va crescendo pour un final glaçant… Et, malgré un récit extrêmement dense et tendu, Luc Brunschwig prend le temps, l’espace d’un flashback, de revenir sur l’enfance de Zacchary, l’un des seuls personnages fondamentalement bon qui va voir ses certitudes s’effriter alors que ses illusions vont voler en éclat… Monsieur Fool, personnage étrange et tourmenté qui peine à se lier avec d’autres êtres humains, lui aussi ébranlé par les récents évènements, apparaît dans toute sa complexité…

Pour mettre en image cette fantastique et captivante anticipation, il fallait tout le talent de Roberto Ricci, virtuose dessinateur italien révélé par les Âmes d'Hélios et qui signe avec cette série rien de moins que son chef-d’œuvre. Son dessin, fourmillant de détails, est en parfaite osmose avec l’histoire concoctée par Luc Brunschwig. Urban, planche du tome 3 © Futuropolis / Ricci / Brunschwig / NiroPlus qu’en osmose même, son dessin paraît comme une évidence. Il y a entre son trait, la somptueuse mise en couleur et le scénario nerveux et incisif une incroyable alchimie qui confère à l’ensemble sa force et sa cohérence… Son sens du cadrage renforce la densité dramatique de l’intrigue et le résultat est tout simplement époustouflant!

En dévastant Monplaisir, l’attentat terroriste a mis en lumière ses zones d’ombre. Derrière le décor de carton-pâte de cet immense parc de loisir où les travailleurs viennent s’amuser pour oublier leurs tristes conditions apparaît une société où l’humain n’a guère sa place, sauf en tant que consommateur… Luc Brunschwig et Roberto Ricci signent un album encore meilleur que le précédent qui avait déjà placé la barre haute. L’intrigue de cette série d’anticipation glaçante et froidement réaliste se densifie et se complexifie, pour notre plus grand plaisir… On sentait avec le premier tome qu’Urban était doté d’un formidable potentiel… Ce troisième tome nous fait comprendre qu’on était encore très en deçà de la réalité…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Cyberpunk est le premier jeu de rôles à exploiter le thème littéraire du même nom. Il est donc fortement inspiré des romans de William Gibson, Walter Jon Williams, Bruce Sterling, Allec Effinger, Pat Cadigan, etc. L'expression cyberpunk vient du mot cybernétique, la science de la communication entre l'homme et la machine, et du mot punk : mouvement musical et social du début des années 80 ayant lancé le slogan "no future". Le mélange des deux nous plonge dans un futur proche et sombre, où la technologie est omniprésente tandis que la décomposition sociale atteint son paroxysme. ..