Haut de page.

Lemming
Lemming


Fiche descriptive

Jeux familial

Amigo / Gigamic

Sebastian Bleasdale

Loïc Billiau

2-5

8 ans et +

moins de 30 mn

octobre 2014


21€90
Chronique

Dans Lemmings, chaque joueur contrôle deux des ces petites créatures et va devoir les amener jusqu’à l’arrivée. La plupart des terrains contiennent de l'herbe et peuvent être traversés avec n'importe quelle carte. Par contre d'autres hexagones contiennent de l'eau ou des collines et nécessites des cartes spécifiques. A vous de bien gérer votre main de cartes pour atteindre la ligne d'arrivée. Et comme ce sont des lemmings, vous pouvez même pousser les autres !
un excellent jeu!


cours petit lemming, cours!
Lemming, le grand plongeeeeooooooooooooonnnnnnnnnPour les moins de trente ans, Lemmings ne doit pas évoquer grand-chose (ou alors l’étrange film de Dominik Moll)… Pour les plus vieux, ce nom évoque telle une madeleine de Proust, un jeu vidéo phare du début des années 90, simple, génial et fortement addictif alliant dans lequel le joueur devait aider des créatures décérébrées à survivre… Mais si la couverture est un clin d’œil à ce jeu vidéo par les cascades déjantées de ces adorables bestioles, il n’en est nullement question dans ce sympathique jeu de Sebastian Bleasdale qui propose aux joueurs de s’affronter au cours d’une course débridée pleine de malice et de finesse…

Règles et matériel

Lemming, partie en coursDans une boîte à la couverture joyeusement déjantée se trouve un matériel de qualité très ergonomique. Les mepple-lemming en bois sont adorables et le plateau est rehaussé d’illustrations fort sympathique de Loïc Billiau qui avait déjà signé les illustrations de nombreux jeux (Glen More, Machi, Le Marché de Samarkand ou du très malin Wakanda).

Les règles (4 pages au format proche du A4) sont claires et assez bien organisées. A leur lecture, Lemmin semble être un jeu de parcours très simple et pas follement original… Mais comme on le verra plus tard, il n’en est rien!

Contenu de la boîte : 1 plateau de jeu, 21 tuiles bonus (de chacune des 6 types de terrain), 55 cartes terrains (de chaque type, numérotée de 0 à 4)/. Pour chaque joueur : 1 carte et 2 lemmings de sa couleur.

Déroulement d’une partie

Lemming, dans les starting-blockMise en place
Le gagnant de la partie sera le premier joueur ayant fait franchir la ligne d’arrivée à ses deux bestioles…
Chaque joueur reçoit sa carte et ses 2 lemmings qu’il place sur la ligne de départ.
Une carte de valeur 2 de chaque type de terrain sont placés en ligne près du plateau.
Le premier joueur reçoit un certain nombre de cartes, le suivant une de plus et ainsi de suite. Le nombre de carte initial dépend du nombre de joueur…

Déroulement
Lemming, quelques cartes déplacementA son tour de jeu, un joueur peut :

1Jouer une carte et déplacer un lemming:le joueur doit jouer une carte du même type que le terrain où il souhaite se déplacer (sur une plaine, toute carte permet au Lemming d’avancer). Il place sa carte sur la colonne correspondante au type de carte jouée.

Si la carte est inférieure ou égale à la dernière carte de la colonne, le joueur peut déplacer son lemming d’un nombre d’hexagone (du type de terrain!) égal à la somme de toute les cartes de la colonne.
si la carte est supérieure à la dernière carte de la colonne, les cartes de la colonne sont défaussées et la carte jouée par le joueur servira d’amorce à la colonne. Il prend et pose une tuile Bonus du même type de terrain et la place sur la case de son choix. Il déplace ensuite son Lemming du nombre indiqué sur la carte jouée.

Pour deux points, un lemming peut pousser un autre pion dans le sens d’un déplacement.

2Refaire sa main:le joueur peut défausser des cartes et compléter sa main à 6 cartes.


l’Avis de la Rédaction

Lemming, la doublure de Stalone dans CliffhangerDès les premiers tours, on comprend que Lemming n’est pas un nième jeu de course fade et sans saveur! Mais un excellent jeu, simple, drôle et ingénieux destiné à un public familial.

Le système de déplacement (la somme des cartes de la colonne) est particulièrement subtil, de même que la gestion de main, pourtant très basique. Chaque joueur devra prendre garde à ne pas ouvrir un boulevard au(x) joueur(s) suivant(s) en lui permettant de progresser à la vitesse de l’éclair… Mais d’un autre côté, dommage de ne pas profiter d’une bonne opportunité!

Le jeu est vraiment très fun et délicieusement vicieux. Car les interactions sont nombreuses dans ce jeu qui apporte un vent de fraîcheur aux jeux de courses… Entre les tuiles bonus qui peuvent entraver le déplacement d’un joueur et lui faire perdre un temps précieux et le jeu de « ôte-toi-de-la-que-je-m’y-mette », il y a de quoi faire! Et le fait qu’on puisse pousser ses propres lemmings est d’un intérêt stratégique appréciable!
Le timing est un élément essentiel du jeu… Le choix du moment pour pulvériser une colonne en jouant une carte de forte valeur et empêcher les joueurs de trop en profiter est crucial… De même que le choix de l’inévitable moment où on doit passer son tour pour refaire sa main!

Alors bien sûr, malgré les illustrations rigolotes à la périphérie du plateau, ce dernier semble un peu terne… Mais ce qu’il perd en esthétisme, il le gagne en lisibilité! Toutefois, il aurait été judicieux de proposer un autre parcours au verso, pour varier les plaisirs… Cependant, force est de reconnaitre que le hasard de la pioche obligeant le joueur à adapter sa tactique, les parties sont suffisamment différentes et disputées pour ne pas se lasser avant longtemps!

Elément notable, le jeu s’avère aussi savoureux à deux qu’à cinq joueurs, pour des sensations très différentes (les carambolages y sont légions!)…

Après le brillant Prosperity (cosigné avec le Knizia), le captivant Keyflower (avec Richard Breese), et le somptueux Black Fleet, Sebastian Bleasdale signe avec Lemming un jeu de course débridé qui ravira petits et grands. La fluidité et la subtilité des mécanismes en font un excellent jeu pour toute la famille… Je crois que les lutins du Père-Noël devraient commencer un élevage intensif de lemmings pour placer ce jeu sous un grand nombre de sapins…


On aime...

la gestion de main minimaliste mais subtile
les mécanismes gérant le déplacement des lemmings
les parties funs et disputées

On n'aime pas...

le plateau qui aurait pu être réversible
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.