Haut de page.

Pandemie : Contagion
Pandemie : Contagion


Fiche descriptive

Jeux familial

Filosofia

Carey Grayson

Chris Quilliams

2 à 5

14 ans et +

30 mn

Octobre 2014


17€90
Chronique
Pandemie : Contagion
Un jeu (trop) mortel

Depuis trop longtemps, la race humaine s’est acharnée contre les maladies. Depuis trop longtemps, les humains ont trouvé des remèdes pour éradiquer les maladies de la terre. Maintenant, les maladies contre-attaquent et l’humanité n’a aucune chance de survie! Serez-vous la maladie qui exterminera l’humanité?

Incarnez une des maladies dans ce tout nouveau jeu qui renverse les rôles et où il faut maintenant tenter d’anéantir la population.

• Ne comptez plus sur la coopération; ici, c’est chacun pour soi
• Les ressources sont limitées; il faudra propager le virus rapidement
• Obtenez la majorité pour anéantir l’humanité
un excellent jeu!


Un jeu (trop) mortel

Si Pandémie voyait les joueurs s’unir pour éradiquer des virus des épidémies menaçant l’humanité, Pandémie :Contagion propose aux joueurs d’incarner ces fameux virus et de décimer l’humanité…

Règles et matériel

Si la boîte est petite par la taille, elle n’en reste pas moins bien garnie et déborde de matériel. Entre les boîtes de pétri destinée à accueillir les pions virus de chaque joueur, des plateaux individuels très bien pensés qui résument intelligemment les différentes actions possibles lors du tour de chaque joueur. Les pions qui y seront joués se logent dans les creux du plateau, empêchant les pions de bouger de façon impromptue. Les cartes qui reprennent les ambiances oppressantes de la nouvelle édition du jeu coopératif manquent un poil d’élasticité…

Contenu de la boîte
60 cartes Contagion, 24 cartes Ville, 12 cartes Evènement, 6 cartes OMS, 1 piste de score et, pour chacun des 5 joueurs : 1 plateau individuel, 1 boîte de pétri, 25 cubes maladie, 1 marqueur de score

Règles et matériel

Pandémie : Contagion, un plateau individuel © Filosofia Mise en place
Chaque joueur place son marqueur sur la piste de score et un cube sur la seconde case (la case 1) des items Incubation, Infection et Résistance de son plateau individuel. Chaque joueur reçoit quatre cartes Contagion. Les cartes Villes, OMS et Evènements sont mélangées séparément. On retourne un certain nombre de cartes Villes (en fonction du nombre de joueurs). On crée une pioche alternant 3 cartes Evènement / 1 carte OMS / 3 cartes Evènement / 1 carte OMS.

Deroulement
Au début de la manche, le premier joueur doit retourner la première carte de la pile Evènements / OMS. Les effets s’appliquent soit immédiatement, soit pendant le tour de chaque joueur. Le paramètre de Résistance de chaque joueur permet d’atténuer les effets négatifs de certaines cartes. Le niveau de résistance est alors réduit d’1 niveau.
A chaque fois qu’un nombre de tête de mort paire est retourné, un Décompte - Bilan Mort est déclenché. Pour chaque ville, le joueur ayant la majorité relative de cubes (en cas d’égalité le joueur ayant placé ses cubes le plus haut l’emporte) gagne un nombre de points égal au plus petit nombre inscrit sur la carte.
Si un symbole ville est présent sur la carte piochée, une nouvelle carte ville est retournée et placée sur l’aire de jeu.

A son tour de jeu, le joueur peut effectuer 2 actions parmi les 3 suivantes :

Pandémie : Contagion, une carte OMS © Filosofia1 Piocher autant de cartes Contagion que le niveau d’Incubation (dans la limite de 9 cartes).

2 Infecter une ville en défaussant des cartes de la même couleur (2 pour une ville non encore infectée par le joueur, 1 seule pour une ville déjà infectée. A noter que deux cartes quelconques remplacent la couleur de son choix…). Le joueur pose alors un nombre de cubes égal à son niveau d’Infection. S’ils ne complètent pas une ligne de cubes déjà posée, les cubes sont mis sur la ligne la plus haute.
Si le nombre de cubes atteint ou dépasse la population de la ville, celle-ci est éradiquée. Le joueur y ayant placé le plus de cubes gagne le nombre le plus grand de point indiqué sur la carte, le second le deuxième et le troisième le dernier.
Le joueur ayant posé les cubes entraînant l’éradication de la ville bénéficiera du pouvoir spécial indiqué sur la carte Ville.

3Renforcer la Maladie en augmentant un de ses 3 paramètres. Le joueur doit alors défausser un certain nombre de cartes (indiqué sur le plateau individuel) pour augmenter son niveau d’Incubation, d’Infection ou de Résistance de 1.


Fin de partie
La partie s’achève lorsque la pile d’Evènements / OMS est épuisée ou qu’il ne reste que deux cartes villes sur l’aire de jeu. On procède alors à un dernier Décompte – Bilan Mort Chaque joueur ajoute à son score ses niveaux des 3 paramètres de son virus. Le joueur totalisant le plus de points remporte la partie… Il a causé la fin de l’humanité, bravo à lui…
l’Avis de la Rédaction

Pandémie : Contagion, une carte événement © FilosofiaSi la thématique de Pandémie était déjà sombre et oppressante, que dire alors de celle de Pandémie :Contagion? Plus question ici d’affronter de grands périls pour sauver l’humanité d’une fin annoncée… Bien au contraire, les joueurs vont devoir s’efforcer de précipiter la fin et de mener l’humanité à sa perte…
Alors bien sûr la thématique pourra rebuter certains joueurs, mais force est de reconnaître que la mécanique, sobre et épurée, s’avère des plus intéressantes.

Car si les actions pouvant être effectuées à chaque tour semblent réduites, elles ne le sont nullement! La possibilité de faire muter son virus meurtrier est tout à la fois sobre et riche en possibilités. On y retrouve le sel des jeux à « moteur » qu’il faut patiemment développer avant de tirer les fruits de son labeur…

La gestion des majorités est aussi un petit bijou de sobriété et d’efficacité. Car il ne suffira pas de s’assurer la suprématie sur une ville, fut-ce la plus peuplée, mais bien d’être présent dans de nombreuses villes pour scorer à chaque décompte intermédiaire.
De plus, si être majoritaire apporte indéniablement un plus lors des décomptes intermédiaires ou lors de l’éradication de la ville, être le joueur qui va faire disparaître la ville permet de bénéficier d’un pouvoir pour le moins intéressant… Pour cela, avec un brin d’opportunité, un seul cube peut suffire!

Si le hasard est présent, tant dans la pioche de cartes Contagion que de cartes de celles des Evènements, il n’en reste pas moins maîtrisable en utilisant les cartes comme joker…

Pandémie : Contagion, cartes du jeu © FilosofiaLa variante deux joueurs introduisant un virus virtuel s’avère indolore et particulièrement bien pensée. A chaque tour, une carte Contagion est retournée et le joueur virtuel pose un de ses cubes sur une carte ville de la couleur de la carte Contagion. Si plusieurs villes de la même couleur sont présentes dans l’air de jeu, le cube sera posé sur la carte comportant le plus de population. Si aucune carte ville de la couleur n’est présente, on piochera une autre carte (et ainsi de suite jusqu’à ce qu’une carte de la bonne couleur soit révélée). Si ce principe de placement de pions peut sembler trop aléatoire, force est de reconnaître qu’il oblige les joueurs à revoir et ajuster leur stratégie de façon très pertinente…

Reste la thématique quelque peu dérangeante (et qui trouve de sombres échos dans l’actualité) et assez peu fédératrice… Et c’est d’autant plus dommage que la mécanique est parfaitement huilée et aurait gagné à être utilisée dans un tout autre univers, tel un jeu d’enquête par exemple, les affaires remplaçant les villes, les indics et forces de l’ordre l’Incubation et l’Infection… Cela aurait donné un jeu tout aussi passionnant sur une thématique moins malsaine…

Malgré une thématique peu glamour, Pandémie :Contagion est un jeu de majorité et de développement épuré et efficace des plus intéressants. Doté d’un matériel à la fois sobre et ergonomique, aussi intéressant à 2 joueurs qu’à plus, il devrait ravir les amateurs de jeux riches mais rapides…


On aime...

les plateaux individuels très bien pensés
le principe de « moteur » à optimiser
une gestion subtile des majorités


On n'aime pas...

une thématique carrément glauque
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.