Haut de page.

Ignition
Fleet Commander


Fiche descriptive

Jeux familial

Fleet Commander

Capsicum Games

Henri Redici , Elwin Charpentie

Antoine Schindler , Antoine Bergerat

2 joueurs

12 ans et +

60 mn

décembre 2014


44€95
Chronique

Menez votre flotte à la bataille !

Plusieurs siècles se sont écoulés depuis que l'Humanité a découvert les champs gravitiques. Grâce à eux de nouveaux empires se sont dressés loin de leur berceau usé. Leur puissance est devenue terrifiante, leur foi en eux-mêmes est inébranlable et leurs ambitions semblent sans limite.

Incarnez un amiral et emmenez au feu destroyers, croiseurs et cuirassés dans un conflit épique où les armes monstrueuses des bâtiments de ligne labourent l'espace au milieu du ballet rapide des frégates. Le sort de la galaxie sera bientôt décidé par le feu de vos armes.

Chaque joueur commande une flotte de vaisseaux sur un plateau en damier dont certaines cases peuvent contenir des champs d'astéroïdes ou des champs gravitiques. À son tour, un joueur choisit 3 dés parmi ses dés de commandement et les lance. Il peut jouer les actions correspondantes aux résultats obtenus ou les conserver sur sa 'passerelle' pour les tours suivants. Il y a les dés pour se déplacer, attaquer ou mettre de l'énergie dans les boucliers.
un excellent jeu!


Un somptueux Space op’
D’emblée, Fleet Commander attire par son design léché et son matériel haut de gamme. Après le remarqué Speakeasy, les éditions Capsicum Games frappe fort avec ce jeu de combat spatial et annonce déjà pas moins de 6 extensions dont chacune ne nécessitera que la boîte de base, bien qu’elle puisse se combiner à loisirs… Un ambitieux et audacieux projet donc…

Règles et matériel

Fleet Commander, illustration du jeu © Capsicum GamesL’illustration de la boîte donne d’emblée la couleur et le reste est à l’avenant : un plateau sobre mais immersif, des figurines élégantes, des dés fort sympathiques… Tout cela donne furieusement l’envie de lire les règles pour se lancer au plus tôt dans la première partie… Le plateau de jeu, très élégant, semble néanmoins quelque peu fragile…

Les règles (16 pages) peuvent inquiéter le joueur occasionnel. Mais elles sont d’une part très bien écrites et illustrées et d’autre part découpées en règles de base / règles avancées et scénarios, ce qui permet de se lancer rapidement dans la première partie après la lecture de la moitié du livret…

Contenu de la boîte : 1 plateau de jeu 50 x 50 cm avec 4 tuiles recto verso de champs (astéroïdes et gravitationnels), 6 pions d’armes spéciales et, pour chaque joueur : 7 figurines de vaisseaux avec leurs socles marqueurs, 9 dés de commandement (3 dés Tir, 3 dés Déplacement, 3 dés Bouclier), 1 passerelle de commandement et 9 pions « signaux ».

Déroulement d’une partie

Fleet Commander, apperçu du matériel © Capsicum Gamesmark_titre]Mise en place
Chaque joueur prend son set de matériel et choisit une arme spéciale. Tour à tour, ils vont (ou non) placer un terrain de leur choix sur l’aire de jeu. Ensuite, ils placent tour à tour un vaisseau dans leur zone de déploiement en respectant les règles d’empilement.
Dans les règles optionnelles, les vaisseaux sont remplacés par des jetons « signaux », les joueurs commençant alors la partie en aveugle…
Déroulement
A son tour de jeu, un joueur sélectionne trois dés et les lance. Il peut appliquer leur résultat ou choisir d’en stocker jusqu’à 2 sur leur passerelle de commandement. Ces dés leurs permettront de se déplacer, de tirer, de se protéger ou de déclencher leur arme spéciale.
Dans les règles avancées, chacun des trois types de vaisseaux a, en plus de ses caractéristiques, une capacité spéciale qui le caractérise.
Fin de partie
La partie s’achève lorsque qu’un joueur parvient à détruire 8 classes ou plus de vaisseau ennemi…

l’Avis de la Rédaction

Fleet Commander, les figurines des vaisseaux © Capsicum GamesDisons-le d’emblée, Fleet Commander est incontestablement une réussite. Alors que d’autres jeux avaient choisi de mettre l’accent sur l’aspect simulationniste avec des règles à tiroirs, Elwin Charpentier (qui signe son premier jeu) et Henri Redici (auteur de Speakeasy) ont préféré privilégier la fluidité, conférant toute sa force et son originalité au jeu.

Les règles de bases s’expliquent en une poignée de minutes et on peut rapidement se lancer dans son premier combat spatial. Certes, le hasard est, comme dans bon nombre de jeu de figurine, présent mais la gestion des dés, la possibilité de les mettre en réserve font qu’il reste très maîtrisable. Le dé n’indique pas la réussite ou l’échec d’une action mais la façon (la direction) dont elle s’accomplit! Au joueur d’adapter sa stratégie aux résultats pour l’exploiter au mieux…

Fleet Commander, les vaisseaux et leurs caractéristiques © Capsicum GamesAprès, force est de reconnaître que les règles de bases, si elles sont parfaitement jouables et permettent d’intégrer sans douleurs l’esprit du jeu, trouvent vite leurs limites. Et les règles avancées, très simples elles aussi, permettent de donner une tout autre dimension et une profondeur évidente à Fleet Commander… Des vaisseaux désormais caractérisés (les frégates très mobiles, et le tir des destroyers plus puissants) à une utilisation alternative des dés (1 dé défaussé pour modifier le résultat d’un dé de même couleur ou les résultats spéciaux permettant d’esquiver, riposter ou drainer –enlever un dé de la Passerelle de Commandement adverse-), de simples éléments qui enrichissent indéniablement le jeu!

Le Déploiement Masqué rend les débuts de partie plus tendu, chacun ignorant les forces réelles de l’adversaire jusqu’à ce qu’ils se dévoilent ou soient dévoilés… et ce d’autant plus qu’il existe de faux signaux radars!

Ajoutons à cela des scénarios venant modifier subtilement la mise en place initiale ou les conditions de victoire et une énorme rejouabilité!

En jouant la carte de la fluidité au détriment du simulationnisme, Elwin Charpentier et Henri Redici ont créé avec Fleet Commander un jeu d’une grande profondeur aux mécanismes épurés particulièrement addictifs. Une grande réussite, tant sur la créativité des auteurs que sur son impeccable réalisation… De quoi combler les attentes des amateurs de space opéra!


On aime...

la beauté du matériel très immersif
la simplicité des règles pour un jeu profond et néanmoins facile à prendre en main
la savoureuse gestion du hasard

On n'aime pas...

la fragilité du plateau
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.