Haut de page.

Car l'enfer est ici [3/5]
Car l'enfer est ici


Fiche descriptive

Thriller

Car l'enfer est ici

Tome 3

Luc Brunschwig

David Nouhaud, Laurent Hirn

Laurent Hirn

Futuropolis

12 février 2015


13€

9782754811019

Chroniques
Car l'enfer est ici [1/5]
Dithyrambique mais amplement mérité...

Intelligent, prenant, du très haut niveau
Car l'enfer est ici [2/5]
Sombre et captivant
Car l'enfer est ici [3/5]
La couleur de l’espoir
Car l'enfer est ici [4/5]
dystopique utopie
Car l'enfer est ici [5/5]
Un final vertigineux

Rappel des faits : le 4 novembre 1997, un attentat sanglant fait 508 victimes à New York. Six mois plus tard, la démocrate Jessica Ruppert est élue maire de la ville avec une politique sociale et humaniste. Soupçonné d’être l’auteur de la tuerie, Joshua Logan, ancien membre des forces spéciales, se rend à la police pour faire éclater la vérité…

Quatre millions de voix se déroule dans la continuité immédiate de l’épisode précédent, entre le 7 septembre et le 9 novembre 1999 lors des élections du gouverneur de l’Etat de New York. En lice, la très conservatrice Meredith Bambrick semble avoir pris une avance décisive sur le candidat démocrate Lou Mac Arthur après qu’il s’est officiellement déclaré contre la peine de mort en général et contre l’exécution de Logan, « l’homme le plus détesté de la ville » en particulier. « On peut tuer légalement une personne et s’imaginer avoir réglé le problème qu’elle représentait. On peut aussi la laisser en vie… Recueillir sa parole… Savoir ce qui l’a poussé à ce geste fou… Comprendre quels mouvements haineux couvent au sein de notre ville et peut-être trouver comment apaiser durablement cette fureur. »

Mais le Pouvoir des Innocents passe aussi par leur vote et le résultat surprise des élections pourrait bien raviver les braises du chaos d’une ville gangrénée par la violence et la corruption
un chef d'oeuvre!


La couleur de l’espoir
Car l'Enfer est ici, planche du tome 3 © Futuropolis / Nouhaud / Hirn /BrunschwigPour la rédaction des SdI, Le Pouvoir des Innocents fait partie de ces œuvres incontournables de la bande-dessinée, une série politique et sociétale littéralement estomaquante dont le final ébouriffant vous laisse groggy … C’est donc avec un plaisir jubilatoire que nous suivons les deux spin-off de la série qui continuent d’explorer l’Amérique contemporaine avec un regard aiguisé et incisif… Car l’Enfer est ici poursuit ce formidable thriller politique de façon particulièrement convaincante…

Les tragiques évènements du 4 novembre 1997 ont porté Jessica Rupper à la Mairie de New York. Josuha Logan, ancien membre des forces spéciales et principal suspect de ce sanglant attentat qui fit 508 victimes ,se rend à la police dans l’espoir de voir son innocence éclater au grand jour…
Deux ans plus tard, Jessica Ruppert a mis en application ses promesses de campagne, améliorant la vie de ses concitoyens alors que les élections du gouverneur de l’Etat de New York entrent dans la dernière ligne droite. Tous les sondages donnent la très conservatrice Meredith Bambrick gagnante haut la main devant le candidat démocrate Lou Mac Arthur… Car l'Enfer est ici, planche du tome 3 © Futuropolis / Nouhaud / Hirn /BrunschwigDéjà distancé dans les sondages, sa prise de position contre la peine capitale en général et contre l’exécution de Logan en particulier… Sachant qu’il n’a plus rien à perdre, Mac Arthur va jouer la carte de la sincérité dans le meeting de la dernière chance…

Nous attendions avec impatience ce troisième opus de Car l’Enfer est ici en s’interrogeant sur la façon donc Luc Brunschwig allait mener son scénario avec en ligne de mire le début des Enfants de Jessica

Une fois encore, on retrouve une histoire chorale menée de main de maître par un scénariste des plus talentueux. Il passe avec efficacité d’un personnage à l’autre, impulsant un rythme entraînant à l’intrigue qui atteint son point d’orgue avec le meeting de Mac Arthur qui est savamment orchestré et mis en scène. Il règne sur cette réunion politique une atmosphère et une tension saisissante, presque palpable. La mise en scène de ce grand moment de la campagne est des plus soignée, portée par des cadrages ingénieux et un dessin le dessin toujours superbe de David Nouhaud, assisté par Laurent Hirn au storyboard. On y découvre un candidat qui se livre sans fards, avec sincérité, à une foule plutôt hostile. Car l'Enfer est ici, planche du tome 3 © Futuropolis / Nouhaud / Hirn /BrunschwigOn vibre avec lui et on est convaincu par son discours humaniste et porteur d’espoir… Il fallait oser consacrer près de 20% d’un album à un meeting politique mais le sens du découpage et le talent de conteur et de dialoguistes des auteurs le rendent incroyablement poignant, vivant et dynamique… Du grand art, tout simplement!

Comme de coutume, le récit, impeccablement construit, est porté par des personnages éminemment crédibles. Premiers comme les seconds rôles son travaillés avec un savoir-faire qui force le respect, conférant à l’histoire sa puissance et son auhtenticité.

Luc Brunschwig, David Nouhaud et Laurent Hirn nous livrent une fois de plus un album d’une incroyable intensité dramatique. Porté par scénario de haute tenue, des personnages crédibles étoffés, un dessin somptueux et un incroyable sens du rythme et du découpage, il est difficile de ne pas être frustré une fois l’album refermé tant l’histoire est addictive et poignante, rencontrant d’inquiétants échos dans nos société contemporaines…
Le pouvoir des Innocents est une série brillante et intelligente qui possèdent tous les ingrédients d’une formidable série TV avec ses destins croisées, son incroyable suspens et ses rebondissements étourdissants… Un chef d’œuvre du neuvième art à ne manquer sous aucun prétexte…


Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

COPS se propose de vous entraîner dans un proche futur, celui de la Californie des années 2030. Jeune recrue fraîchement émoulue de l'Académie de Police, fils à papa pistonné, ex-fédéral ou vétéran issu de la police ou de l'armée, c'est à vous désormais de combattre le crime sous toutes ses formes au coeur de la Cité des Anges, en intégrant les rangs de l'unité COPS - Central Organisation for Public Security, élite et vitrine d'un LAPD à bout de souffle. ...