Haut de page.

Le Chevalier à la Licorne
Le Chevalier à la Licorne



Fiche descriptive

Histoire

Stéphane Piatzszek

Guillermo González Escalada

Guillermo González Escalada

Soleil

Quadrants

23 septembre 2015


14€95

9782302047570

Chronique
Le Chevalier à la Licorne
Rêver un impossible rêve (*)

1346, la bataille de Crécy. Juan de la Heredia, chevalier Hospitalier, offre son cheval au roi de France en mauvaise posture. Cerné d'Anglais, il ôte son armure dans un sursaut de fougue, libérant ses mouvements et sa rage. La folie meurtrière qui l'envahit le garde en vie, mais Juan est désormais son captif. Le voilà qui se lance à la poursuite d'une licorne, comme on poursuit une chimère.
un excellent album!


Rêver un impossible rêve (*)
Le Chevalier à la Licorne, planche de l'album © Soleil/ González / PiatzszekLe Chevalier à la Licorne nous entraîne dans la première moitié XIVème siècle. L’album s’ouvre sur la bataille de Crécy, de funeste mémoire pour la chevalerie française. Juan de la Heredia, Chevalier Hospitalier, sauve Philippe VI de Valois, alors en très mauvaise posture, en lui offrant son cheval. Cerné de toute part par la piétaille anglaise, il se déparaille de son armure qui entrave ses mouvements et se laisse gagner par une rage meurtrière frisant la folie… Alors qu’il est atteint par une blessure mortelle, son esprit voit dans la lame qui le transperce la corne d’une licorne…Capturé sur le champ de bataille, il va passer une année en prison, hanté par cette vision chimérique… Il n’aura de cesse que de retrouver cet animal légendaire… Commence alors une longue période d’errance, entre déraison et folie, perdu entre songe et réalité…

Avant même de se laisser entraîner par cette histoire, à mi-chemin entre l’Histoire et le fantastique médiéval, ce sont les dessins, sublimes, de Guillermo Escalada, qui requièrent toute notre attention… Il y a d’abord cette couverture, composée avec une redoutable efficacité et exécutée de main de maître… Et, sîtot l’album ouvert, on est envouté par le travail époustouflant de l’artiste. Son découpage s’avère d’une grande fluidité, dynamisé par des cadrages audacieux et un sens aigu de la mise en scène et une incroyable maîtrise de la profondeur. Son trait d’une grande finesse est rehaussé par une mise en couleur épatante qui renforce l’impression onirique qui plane sur le récit. Pour un auteur qui signe son premier album de BD, c’est un coup de maître… Cet artiste talentueux fera n’en doutons pas parler de lui dans un avenir proche…

Le Chevalier à la Licorne, planche de l'album © Soleil/ González / PiatzszekLe ramage est à la hauteur du plumage, Le Chevalier à la Licorne fait indéniablement partie de ces excellentes surprises de la rentrée. Et le fait est que, s’appuyant sur un cadre historique précis, Stéphane Piatzszek a su tisser une intrigue envoûtante et surprenante qui oscille entre fantasme et réalité. Fortement ébranlé par cette vision onirique de la licorne, Juan de la Heredia va voir ses certitudes s’écrouler, alors qu’il va peu à peu perdre pied avec la réalité. C’est son errance qui nous est conté, une parenthèse désespérée dans la vie de ce moine-soldat qui va pouvoir reprendre sa vie après avoir achevé sa quête.

Oscillant entre Histoire et fantastique, ce Chevalier à la Licorne, aveuglé par une quête insensée qui lui fait perdre le sens de la réalité, n’est pas sans évoquer le Chevalier à la Triste Figure de Cervantès… Stéphane Piatzszek signe une histoire surprenante mais captivante superbement mise en image par un dessinateur au talent déjà affirmé… Un album superbe à découvrir sans tarder…

(*) La Quête (l’Homme de la Mancha), Jacques Brel
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

Hurlements est un jeu initiatique où les joueurs découvrent peu à peu de grands secrets, aussi est-il difficile d'en révéler beaucoup et si l'on devient Veneur (nom donné au meneur de jeu), il est alors impossible de prendre part à ce jeu en tant que joueur...
Les sages ont coutume de dire : "le monde est un rêve de dragon". Cette phrase résume toute l'originalité de cet univers. A chaque aventure, les personnages se retrouvent au milieu d'un nouveau monde, généré par les rêves des dragons. Ils vont rencontrer des gens qu'ils ont peut être côtoyé dans un autre rêve mais dont ils ne se souviennent pas. Ils sortent du "gris-rêve" : le temps entre les aventures est si banal qu'on s'en souvient à peine. Chaque aventure peut se situer dans un nouveau monde, avec ses lois originales ou farfelues, avec son histoire dont il va falloir déjouer les fils pour dénouer l'intrigue. A l'opposé du jeu de campagne avec ses grands secrets, rêve de dragon est un jeu d'aventures qui peuvent être indépendantes. Les liens entre les rêves sont des déchirures de rêves, passages en un seul sens ou des blurêves, des passages qui ont leurs propres lois.