Haut de page.

Le Druide noir
L' Oeil de la nuit


Fiche descriptive

Super Héros

L' Oeil de la nuit

Tome 3

Serge Lehman

Gess

Delf

Benjamin Carré

Delcourt

Machination

20 janvier 2016


15€95

9782756063799

Chroniques

Après son odyssée internationale à la poursuite du Mercur-X, Théo se prépare à un nouveau voyage, lorsque la jeune Hermine d'Albury lui demande de délivrer son cousin Charles d'une possession démoniaque.

C'est le début d'une plongée dans l'occultisme parisien, téléguidée depuis le Moyen-Orient par le mage Sâr Dubnotal, et sur laquelle plane une ombre venue du fond des âges : le Druide noir.
un excellent album!


une délicieuse uchronie scientifique et littéraire
L'Oeil de la Nuit, planche du tome 3 © Delcourt / Gess / LehmanSi la série l’Oeil de la Nuit peut se lire indépendamment de la Brigade Chimérique, il prend toute sa dimension en tant que préquel de cette incontournable et jubilatoire série signé par le grand Serge Lehman et mis en image avec une redoutable efficacité par Guess… Ce présent tome développe une histoire autoconclusive qui s’inscrit comme de coutume dans la veine feuilletonesque qui fait tout le charme et tout le sel de cette série…

Après une première aventure rythmée qui marqua firent de Théo Sinclair l’Oeil de la Nuit, voilà que l’un des premiers super-héros se retrouve embarqué dans une rocambolesque et dangereuse aventure qui l’immergera dans les milieux occultistes de la ville des lumières.
Lorsque la jeune et troublante Hermine d’Albury, rencontrée fortuitement chez Sâr Dubnotal, psychagogue de son état, lui demande le trouver pour délivrer son cousin d’une possession démoniaque, Théo ne se doute pas qu’il va être confronté à une créature venant du fond des âges, le terrible Druide noir, prêtre de Cernunnos, exécuté par les romains après la conquête des Gaules… Ce dernier a pris possession du cousin suite à une expérience mêlant science et ésotérisme qui a mal tourné…


L'Oeil de la Nuit, planche du tome 3 © Delcourt / Gess / LehmanGrand connaisseur de SF et des récits feuilletonesque du début du siècle, Serge Lehman étoffe son univers uchronique délicieusement décalé avec un indéniable talent et un savoir-faire éprouvé. Ce prequel de la Brigade Chimérique mêle avec habilité histoire et ésotérisme, personnages historiques et héros fictionnels de la littérature du XIXème siècle, forgeant un mythe européen des super héros particulièrement enthousiasmant…

Solidement charpenté, le scénario de cet album est mené tambour battant, soutenu par un chapitrage qui accentue la dimension feuilletonesque de la série. L’intrigue, fluide et envoûtante, étend ses ramifications dans le Moyen-Orient, le Paris du début du siècle et le Lutèce antique. L’écriture nerveuse du scénariste confère à l’album et à la série une dimension littéraire savoureuse, accentuée par cette délicieuse mise en abîme qui fait de Théo Sinclair un héros roman de feuilleton tributaire de son biographe. Ajoutons à cela un humour impromptu et vous obtenez une des séries les plus jubilatoires, les plus inventives et les plus rafraîchissantes de ces dernières années…

L'Oeil de la Nuit, planche du tome 3 © Delcourt / Gess / LehmanGraphiquement, le dessin de Gess fait une fois de plus merveille. Evoquant le travail de Mignola, son trait n’en reste pas moins doté d’une forte personnalité et d’une virtuosité graphique saisissante. Ses décors foisonnant de détails immergent avec une redoutable efficacité le lecteur dans cette époque délicieusement ucrhonique alors que son sens du cadrage confère à ses planches un dynamisme très appréciable…

Truffé de références parfaitement digérées, superbement mis en image par Gess, l’univers superscientifique crée par Serge Lehman et Fabrice Colin se révèle d’une inépuisable richesse…

Le Druide noir referme un premier cycle en tous points passionnant qui, nous l’espérons, en appellera d’autres… Ces premières aventures du Nyctalope, héros né par Jean de la Hire en 1911, s’avèrent tout aussi passionnante à suivre que pouvait l’être la Brigade Chimérique, formidable uchronie scientifique et littéraire…

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

En 2010, les super-héros arpentent le monde d'Humanydyne depuis bientôt 60 ans, et pendant que certains faisaient les marioles devant les médias de tous les pays en collants spandex, la plupart choisirent de vivre une existence aussi normale que possible, quasiment anonyme. Et parmi ceux-là, la nature humaine (et post-humaine) étant ce qu'elle est, certains choisirent d'agir pour le compte de cartels du crime, de politiciens véreux ou encore d'organisations militaires secrètes. La tension entre humains et "masques" - le surnom donné aux post-humains - ne cessa de croître, jusqu'à forcer la création d'un état autonome et indépendant où se réfugièrent la plupart des super-héros, la Madreselva, dont la capitale, San Sepulcro, est devenu une mégalopole. Mais à San Sepulcro comme dans le reste du monde, loin des caméras et du crépitement des flashs des paparazzi avides de super-images, il faut maintenir l'ordre. Et maintenir l'ordre lorsque le criminel que l'on doit stopper est capable d'éventrer un tank par la pensée relève de la gageure. Gageure qu'assume sans sourciller l'agence Humanydyne, organisme non gouvernemental composé à la fois d'humains et de post-humains. Et parmi eux, les personnages.
Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.