Haut de page.

Galions, Canons & Doublons
Galions, Canons & Doublons


Fiche descriptive

Jeux familial

Edge

Ignacy Trzewiczek

Roman Kucharski, Max Banshchikov, Anastasia Meilous, Grzegorz Bobrowski, Marek Rolinski, Anthony Cournoyer,Rafal Szyma

Asmodée

2 à 5 joueurs

8 ans et +

45 à 90 mn

mai 2016


44€90
Chronique
Galions, Canons & Doublons
Il était un petit galion (*)

Batailles en mer, aventures palpitantes, jeux dans les tavernes et trésors – voilà la vraie vie de pirate. Êtes-vous prêt à appareiller et à réclamer votre butin ?

La course pour la gloire et les richesses est sur le point de commencer ! Dans Galions, Canons & Doublons, les joueurs prennent le contrôle d’une flotte de navires pirates et d’un équipage de braves matelots. Appareillez pour des aventures dangereuses afin de gagner du butin, puis dépensez vos richesses pour améliorer votre navire, embaucher des membres d’équipage uniques et obtenir de la gloire auprès du Roi Pirate. Le but est simple : gagner plus d’or que vos adversaires.

Il y a de nombreux pirates, mais peu entrent dans la légende Vous sentez-vous prêt pour devenir l’un de ceux-là ?
un excellent jeu!


Il était un petit galion (*)
Galions, Canons & Doublons est un jeu totalement atypique, un véritable O.L.N.I (Objet Ludique Non Identifié) signé Ignacy Trzewiczek. Ne ressemblant à rien de connu, ce jeu de dés et de flibuste déroutera plus d’un joueur… Si les allergiques au hasard doivent embarquer à bord du premier sloop venu pour fuir vers de nouvelles latitudes, les amateurs de jeu fun, déjanté et original trouveront avec lui la perle rare…

Règles et matériel

Galions, Canons & Doublons, un galion prêt au combat © EdgeWhaou! Tel est le cri (de joie) que vous ne manquerez pas de pousser en ouvrant la boîte (qui pèse le poids d’un âne mort) et en voyant le matériel pléthorique qui s’y trouve… Plaisir d’autant plus grand si vous êtes un dépuncheur compulsif!

Superbement illustré dans un style très cartoonesque par une belle brochette de dessinateurs très talentueux, l’ensemble est tout à la fois immersif et terriblement attractif. Chacun des éléments est superbement illustré, jusqu’aux dés, originaux et sympathiques ou au fond de la boîte qui sert à la fois de piste de dés et de champ de bataille (navale)… Les Galions, entièrement modulables, sont tout juste superbes et feront à eux seuls naître bien des vocations de pirates…

Galions, Canons & Doublons, yoho, une bouteille de rhum! © EdgeBien sûr on aurait aimé y trouver des pièces de métal sonnantes et trébuchantes de l’édition US mais le matériel n’en reste pas moins de qualité… Et le fait est qu’on en a pour son argent! Sitôt la boîte ouverte et le matériel dépunché, difficile de ne pas être pris par une furieuse envie de jouer… Mais avant, il y a la règle… Et la règle est dure (mais c’est la règle)…

La règle, donc, (20 pages bien tassées) a de quoi donner quelques sueurs froides même aux pirates aguerris… Bien que joliment maquettées et dument illustrées, elle n’en reste pas moins dense et foisonnante… Etrange d’ailleurs pour un jeu destiné à un public familial… Mais rassurez-vous, elle s’avère au final plutôt digeste, pour des joueurs rompus à la lecture de règles… Pour les autres, sans doute faudra-t-il s’y prendre à plusieurs fois pour bien appréhender les différentes actions possibles… Certes, chacune d’elle s’avère suffisamment détaillée pour lever toute ambiguïté… Mais ce qu’on gagne en clarté se perd un peu en concision… On appréciera les petites digressions humoristiques qui viennent alléger un brin l’ensemble et un résumé salutaire et bien conçu qui clôture le livret de règles.


Galions, Canons & Doublons, pour une poignée de dés © EdgeContenu de la boîte : 38 dés spéciaux (20 dés Navire Joueur, 5 dés Navire Capitaine, 13 dés Navire Non-Joueur), 35 Doublons, 110 cartes (incluant les cartes Capitaine, cartes Matelot, cartes Amélioration, cartes Point de Victoire, cartes Aventure et cartes des mini extensions), 6 Plateaux Port, 1 pion Recherché, 5 pions Proue, 5 pions Poupe, 5 pions Mât, 45 pions Pièces de Galion (15 Voiles, 15 Cales, 15 Canons), 20 pions Amélioration, 1 Sac à Butin, 64 pions Butin (11 Épice, 18 Rhum, 16 Tissu et 11 Objet Précieux), 11 tuiles Océan, 1 Règle…


Déroulement d’une partie

Galions, Canons & Doublons, une poignée de cartes © Edge Mise en place
Avec un peu de bouteille (de rhum?), la mise en place est plus aisée qu’il n’y parait… En gros, chacun prend son kit de joyeux pirate, on place les différents bâtiments du port (de Tortuga?) à portée de main et on choisit un scénario qui sera une suite d’aventures trépidantes ponctuées par des joyeuses canonnades, d’abordages échevelés et de retour au port en fanfare… La partie peut commencer moussaillons!

Deroulement
Un tour de jeu se déroule en 10 phases distinctes… Sans entrer dans le détail, un tour de jeu se déroule sur quatre axes :
Galions, Canons & Doublons, illustration du jeu © Edge

Début de l’Aventure : Le Baron (le Gentil Organisateur) prépare la prochaine aventure en prenant les dés indiqués pour la phase en cours de la carte scénario (et éventuellement les décors). Les joueurs lui donnent les navires-dés qui participeront à cette glorieuse aventure. Le Baron lâche les dés au milieu de l’océan-couvercle…

Action des Navires Marchands : Les Navires Non Joueur entrent en action en fonction du résultat et de la position des dés les désignant. Des navires pourront être envoyés par le fond… C’est dur la vie de Pirate!

Action des Pirates: Les pirates entrent alors en action… Ils pourront tirer sur des Navires Marchands, se déplacer, engager des batailles navales et piller joyeusement les navires coulés, accumulant doublons sonnants et trébuchants et butins (qu’il faudra stocker et qu’ils pourront dépenser)…

Ils pourront ensuite activer certains membres de leur équipage et en tirer de substantiels avantages, réparer leurs navires abîmés avant de poursuivre l’aventure ou retourner au port pour profiter des différentes activités proposées par les joyeux pirates (le marché où on échangera des butins, la Taverne où on recrutera de valeureux pirates, le chantier naval où l’on améliorera son navire, et j’en passe…)


Fin de partie
La partie s’achève lorsque l’ensemble des aventures du scénario ont été jouées… On procède alors à un subtil décompte pour connaître le meilleur de tous les pirates…

l’Avis de la Rédaction

Galions, Canons & Doublons, aperçu du matériel © EdgeGalions, Canons & Doublons est un jeu particulièrement enthousiasmant dont le format ne manquera pas d’étonner (nous y reviendrons). Destiné à un large public, ses règles, au prime abord impressionnantes, en rebuteront plus d’un! Mais cela vaut vraiment la peine de s’accrocher au bastingage pour se lancer dans ce jeu foutraque à la thématique immersive et au matériel magnifique…

Car une fois les règles assimilées, force est de reconnaître que les parties se font fluides. D’autant que le rôle du Baron a été bien pensé : le joueur endossant ce rôle honorifique prenant en charge les différentes phases de jeu, il pourra prendre les pirates débutants par la main pour les guider sur les 7 mers et leur apprendre leur joyeux métier de pilleurs de bateaux… Après quelques aventures trépidantes, chacun pourra voguer de ses propres voiles et s’affranchir de sa tutelle…

Galions, Canons & Doublons,oups... © EdgeQuelle drôle d’idée que ce jeu de dés où ces artefacts ludiques sont utilisés tant pour leur position (aléatoire puisque dictées par les lois de newton) que pour la face qu’ils indiquent qui, se combinant aux capacités du Galion, leur permettent d’agir et de couler et piller les téméraires navires marchands venus frayer dans ce coin de mer… Quelle drôle d’idée, certes, mais quelle idée funky!

Le hasard est certes très présent, jeu de dés oblige. Mais les différentes options possibles, de l’équipage à la customisation de son galion, permettent de maîtriser un tant soit peu ce hasard… D’autant que les joyeux pirates devront rapidement apprendre à gérer leur butin, l’espace de stockage étant au départ très limité, les obligeant à faire des choix cornéliens… Tout cela apporte une sympathique composante de gestion et de développement à l’ensemble. Et, surtout, les différents mécanismes du jeu sont clairement au service d’une thématique forte, attractive et immersive…

Le scénario d’introduction a été particulièrement bien pensé pour présenter par petites touches les différentes facettes de ce jeu pour le moins original…

Galions, Canons & Doublons, à l'abordage! © EdgePour notre part, nous avons été enthousiasmé par ce jeu de dés atypique qui ne ressemble à rien de connu et renouvelle le genre. Pourtant une question se pose : à qui s’adresse ce jeu?
Le matériel somptueux et de qualité entraîne un prix élevé (mais amplement justifié). La taille et la densité des règles le destinent plutôt à un public de joueurs, de même que la durée des parties… Pourtant, la fluidité des mécanismes, les illustrations cartoonesques acidulées, le fun indéniable des parties et la part du hasard en font un jeu résolument familial…
Dès lors, Galions, Canons & Doublons est un jeu au format atypique qui tient à la fois du gros jeu (le prix, la règle, la durée des parties) et du jeu résolument familial (mécanismes fluides et parties fun et déjantées)… Mais le bouche à oreille aidant, nous ne doutons pas qu’il saura séduire un large public!

Galions, Canons & Doublons est un jeu de dé familial joyeusement déjanté qui renouvelle le genre.

Ignacy Trzewiczek, l’auteur de Settlers, de Robinson Crusoé ou de Stronghold signe un nouveau jeu à la fois audacieux mais déstabilisant. Son aspect résolument familial, son graphisme cartonnesque et sa mécanique somme toute très fluide le rende accessible au plus grand nombre mais la densité des règles pourra effrayer le public ciblé…

Un jeu clivant qu’on peut adorer comme détester en fonction de son profil de joueur… Mais si vous aimez les jeux de dés (et donc de hasard) funs, rapides et déjantés, si la lecture d’une règle dense et épaisse ne vous rebute pas, si vous aimez le matériel aux graphismes acidulés, ce jeu est fait pour vous!



On aime...

le matériel délicieusement cartoonesque
l’aspect O.N.L.I. parfaitement assumé (ça ne ressemble à rien de connu)
la thématique joliment exploitée
les mécanismes au final funs et fluides
le vent de folie qui souffle sur les parties


On n'aime pas...

L’épaisseur et la densité de la règle (pour un jeu familial)

(*) air connu
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.