Haut de page.

Le château de ma mère
Marcel Pagnol, Souvenirs d'enfance


Fiche descriptive

Roman Graphique

Marcel Pagnol, Souvenirs d'enfance

Tome 2

Serge Scotto, Éric Stoffel (d'après l'oeuvre de Marcel Pagnol)

Morgann Tanco

Sandrine Cordurié

Bamboo

Grand Angle

2 Novembre 2016


18€90

9782818940341

Chroniques
La Gloire de mon Père
Le pays de l’enfance
Le château de ma mère
Souvenirs d’enfance romancés

La fin de l'été est un drame pour le petit Marcel Pagnol, obligé d'abandonner ses chères collines. Mais la famille monte dorénavant chaque samedi à La Bastide Neuve. Un matin, lors d'une partie de chasse dans la garrigue, Marcel fait la rencontre d'un jeune paysan, Lili des Bellons.

Une nouvelle aventure s'offre à lui : celle de l'amitié.
un excellent album!


Souvenirs d’enfance romancés
Le château de ma mère, planche de l'album © Bamboo / Tanco / Stoffel  / Scotto / CorduriéSerge Scotto, Éric Stoffel et Morgann Tanco nous font une fois de plus aborder aux rivages insouciants de l’enfance, avec cette touchante adaptation du second tome des Souvenirs d’Enfance, autobiographie romancée de Marcel Pagnol…

L’été touche à sa fin et déjà les adultes évoque la rentrée… Pour le petit Marcel, obligé d’abandonner ces chères collines où il vit des jours de bonheur intense, c’est le drame… Aidé Lili des Bellons, son nouvel ami qui connaît la garrigue comme sa poche, il décide d’y rester vivre en ermite… Mais son escapade nocturne sera de courte durée…

Grâce à un ancien élève de son père, Marcel et sa famille pourra venir passer chaque week-end dans le mas des collines, flirtant avec l’illégalité en traversant les propriétés privées longeant le canal…


Avec tendresse, les auteurs parviennent à faire revivre le roman en respectant son esprit…
Lire ou relire un roman de Pagnol, en particulier ses Souvenirs d’Enfance, c’est éprouver une foule d’émotions et de sensations à la fois simples et touchantes. Cette adaptation est à ce point réussie qu’il en va de même avec l’album…

Le château de ma mère, planche de l'album © Bamboo / Tanco / Stoffel  / Scotto / CorduriéAvec tendresse, les auteurs parviennent à faire revivre le roman en respectant son esprit. On y retrouve un jeune marcel pétillant de vie et de malice qui nous donne à voir ces jours heureux de l’enfance. Comment ne pas être touché par cette amitié sincère et désintéressée, ne pas être ému lorsque le jeune écolier décide de réécrire sa lettre à Lili en la truffant de tâches et de fautes pour ne pas dépareiller avec celle de son ami? Ne pas s’inquiéter lorsqu’un garde surprend l’instituteur et sa famille traversant illégalement la propriété de son employeur?

La conclusion du récit où Marcel Pagnol achète sans le savoir le fameux château dont la traversée faisant tant peu à sa mère est éludée, mais pas la triste disparition de sa mère, de son frère Paul ou de Lili qui apportent une note sombre à ce récit où se mêlent souvenirs d’enfance et imagination d’écrivain…

Le château de ma mère, planche de l'album © Bamboo / Tanco / Stoffel  / Scotto / CorduriéMorgann Tanco signe une fois encore des planches pétillantes de vie. Rehaussé par les couleurs lumineuses de Sandrine Cordurié, son trait énergique et semi-réaliste met en scène avec malice l’attachante galerie de personnage, soulignant avec subtilité leurs émotions et les liens profondément humains les unissant. Le dessinateur fait la part belle aux paysages de Provence, à cette nature foisonnante qui émerveillait tant le jeune Marcel…

Difficile de ne pas être séduit par le formidable travail d’adaptation réalisé par Serge Scotto, Éric Stoffel et Morgann Tanco. On se replonge avec plaisir dans l’enfance romancée et poétique de Marcel Pagnol… Porté par des personnages profondément humains, on y retrouve avec plaisir cette légèreté, ce mélange subtil de nostalgie et d’espièglerie qui se teinte parfois de gravité…

Car, l’auteur nous le rappelle, ces fragments de joie et de bonheur, aussi intenses soient-ils, seront tôt ou tard estompés puis emportés par les « inoubliables chagrins » dont il ne faut rien dire aux enfants, pour préserver l’insouciance des jeunes années…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.