Haut de page.

Minuit dix à Whitechapel
Minuit dix à Whitechapel


Fiche descriptive

Mag & Zine

Guillaume Montiage

Casus Belli n°12

9

2002

Chronique
Minuit dix à Whitechapel
l'ombre de Jack (bis)

Londres. 1er octobre 1888 à Whitechapel, le quartier le plus sordide de la capitale. Près de 80.000 personnes vivent dans ce dédale de ruelles étroites. C’est le repère des petits truands et autres racketteurs. Les fillettes s’y prostituent à douze ans alors que la moitié des enfants n’atteignent pas leur cinquième année. L’odeur des abattoirs voisins ne fait que rajouter à la misère quotidienne. Et c’est là que l’horreur se donne un nom : Jack l’éventreur ! Depuis ce matin, ce nom s’est répandu comme une traînée de poudre dans toute la capitale. La police semble incapable d’arrêter le monstre. La rue a peur...

Non loin de là, juste à coté de Tower Bridge se trouve la résidence londonienne de Lord Carnevon. L’endroit est bien plus calme et bien plus luxueux que les rues tortueuses de Whitechapel. Lord Carnevon est bien connu dans les milieux huppés de Londres. Ami personnel du Prince Albert Edward, le propre fils de la reine Victoria et futur roi d’Angleterre, ce magistrat a mené une brillante carrière aux Indes où il était juge à la cour coloniale de Calcutta. Voilà près de six mois qu’il a quitté les Indes. Ne sortant que très peu depuis son retour au Royaume-Uni, d’aucuns chuchotent que son départ précipité de Calcutta serait dû à quelque maladie exotique qu’il aurait contractée aux colonies. Mais s’il sort peu, Lord Carnevon reçoit. Et ce soir, parmi ses invités se trouve un assassin !

En effet, c’est peu avant 19 heures que Henri, le majordome de Lord Carnevon trouve le corps inanimé de son maître. Celui-ci gît en plein
milieu de son bureau, le visage crispé, les yeux exorbités. C’est avec un sang froid glacial que Henri annonce la nouvelle aux personnes présentes ce soir : « Monsieur est mort, dit-il simplement. Craignant fort qu’il s’agisse là d’un meurtre, j’ai fait prévenir ces messieurs de la police. Ils seront là dans quelques instants. »
Et quelques minutes plus tard, la police arrive effectivement sur les lieux. L’enquête peut commencer.

Personne n’est entré dans le bureau de Lord Carnevon depuis la macabre découverte. Hopkins, l'agent de Scotland Yard se propose de mener l’enquête sur place, en présence de tous les suspects.

Le meurtrier est l'un d'entre eux…


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.