Haut de page.

Le rêve de Curtis Lowell
L'Art du Crime


Fiche descriptive

Policier

L'Art du Crime

Tome 5

Marc Omeyer, Olivier Berlion

Karl T.

Christian Favrelle

Glénat

Graffica

26 Avril 2017


13€90

9782344005057

Chroniques
Planches de sang
Elever le crime au rang d’art
le paradis de la terreur
Les affres de la création
Libertalia, la cité oubliée
La liberté qu’on assassine
Electra
Vengeance antique
Le rêve de Curtis Lowell
Chronique d’une mort annoncée

Hollywood, 1939. Art et Franck Blumenfeld tournent les derniers plans de leur prochain film. Lors d'une pause, ils tombent dans le journal sur un nom qui les glace d'effroi : celui de Curtis Lowell, auteur d'une bande dessinée publiée en strip.

Un an auparavant, les frères Blumenfeld ont en effet engagé Lowell comme dessinateur de plateau pour un film inédit qui aurait dû faire leur fortune. Il s'agissait du premier western entièrement tourné en décors naturels, au coeur de la Monument Valley, avec des cascades jamais vues et de véritables indiens comme figurants...

Malheureusement le tournage a été stoppé brutalement suite à un drame sanglant : sur un accès de folie, Curtis Lowell a assassiné l'un des indiens du plateau puis agressé Franck avant de prendre la fuite. Du moins, selon la version officielle...
un excellent album!


Chronique d’une mort annoncée
L'Art du Crime, planche du tome 5 © Glénat / Karl T. / Omeyer / Berlion / FavrelleAprès la bande-dessinée, la peinture, l’architecture et la sculpture, Marc Omeyer et Olivier Berlion nous immergent dans l’âge d’or du cinéma pour un polar mâtiné de western…

Hollywood, 1939. Art et Franck Blumenfeld tournent actuellement leur dernier film lorsqu’ils tombent sur le Daily Chronicle du jour qui les glace d’effroi… Comme le prouve le strip qu’ils ont sous les yeux, Curtis Lowell est en vie…

Ils l’avaient engagé un an auparavant pour travailler comme dessinateur sur le tournage de ce qui devait être le premier western entièrement tourné en décor naturel avec comme figurant de véritables indiens et des cascades époustouflantes… Tourné dans la Monument, Valley, le film devait assurer aux frères Blumenfeld gloire et fortune…

Mais le tournage devait tourner court, interrompu suite à un drame sanglant: pris d’un accès de folie, le dessinateur a assassiné l’un des indiens travaillant sur le film et agressé sauvagement Frank avant de s’enfuir… Mais au cinéma plus qu’ailleurs, les apparences sont souvent trompeuses…


Naissance et mort d’un auteur de bande-dessinée…
Mordu de cinéma, Marc Omeyer rend avec cet album un hommage au début de l’âge d’or du western hollywoodien, continuant d’explorer les neuf arts pour des polars sombres se déroulant en différents lieux et époques… Avec son complice Olivier Berlion, il avait su dès le premier tome capter notre attention avec cette série concept aussi intrigante que captivante…

L'Art du Crime, planche du tome 5 © Glénat / Karl T. / Omeyer / Berlion / FavrelleCensément écrits par un tueur en série du fond de sa prison, les trois précédents tomes délaissaient quelque peu la trame narrative esquissé avec le premier album, même si on se doute que des éléments d’importance ont été perfidement glissés dans chacun de ces récits…

Ce cinquième opus met en scène Curtis Lowell dont l’ombre planait sur Planches de sang alors que son œuvre était au centre du récit… On le retrouve alors jeune dessinateur sur un tournage audacieux qui va tourner au drame… L’occasion pour les auteurs de brosser un portrait cinglant de l’Amérique d’avant-guerre et du sort réservé aux natifs qui ne sont pour les Blumenfeld que des accessoires au service de leur film…

Le dessinateur de l’impressionnant Thérèse Dragon, de la Cuisine du Diable ou de la Poussière des Anges (séries scénarisées par Damien Marie) signe une fois encore des planches magnifiques et joliment composées qui font la part belle aux grands espace, caractéristiques du western. Le moins que l’on pusise dire c’est que le dessin classique et précis de Karl T. sert avec efficacité et élégance ce redoutable polar.

Dans ce cinquième opus de l’Art du Crime, Marc Omeyer et Olivier Berlion nous entraînent dans les coulisses du neuvième art pour un tournage qui va virer à la catastrophe.

Avec la complicité de Karl T. dont le trait classique ne cesse de nous envoûter, les scénaristes mélangent avec talent les codes du polar et du western, rendant un saisissant hommage à l’âge d’or du western hollywoodien… Avec cet album, les auteurs renouent avec la trame originelle en mettant en scène Curtis Lowell dont l’ombre planait sur le premier album, ainsi qu’Art Blumenfeld qui détenait les planches que convoitait Rudi Boyd Fletcher…

Se déroulant dans l’univers littéraire, le prochain opus sera mis en image par le talentueux et trop rare Fabrice Druet et sortira au courant de l’année...

L'Art du Crime, case du tome 5 © Glénat / Karl T. / Omeyer / Berlion / Favrelle
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

L'Appel de Cthulhu est un jeu qu'on ne présente plus. C'est principalement un jeu d'ambiance et d'enquête qui propose aux joueurs d'évoluer dans le monde étrange et inquiétant de H.P. Lovecraft. En découvrant peu à peu l'autre face de la réalité, les courageux investigateurs sombrent lentement dans l'horreur et la folie.