Haut de page.

Première trahison
Le choix du Roi


Fiche descriptive

Histoire

Le choix du Roi

Tome 1

Jean-Claude Bartoll

Aurélien Morinière

Aurélien Morinière

Glénat

Grafia

10 Mai 2017


13€90

9782344006009

Chronique

Janvier 1936. Alors que Georges V vient de mourir, son fils Édouard, prince de Galles, s’apprête à devenir le prochain roi d’Angleterre. Le premier réflexe, inattendu, du futur souverain est d’appeler sa maîtresse : Wallis Simpson, une nord-américaine à la réputation sulfureuse qui ne cache pas sa sympathie pour le régime nazi en Allemagne...

Après seulement 8 mois, Édouard abdiquera pour épouser Wallis, laissant derrière lui le règne le plus court et le plus controversé de l’histoire du trône d’Angleterre.

Wallis Simpson était-elle une espionne à la solde des Allemands? Édouard VIII a-t-il trahi des secrets d’état? Que cache cette abdication soudaine?
un excellent album!


Portrait(s) sans concession
Le choix du Roi, planche du tome 1 © Glénat / Morinière / BartollJean-Claude Bartoll et Aurélien Morinière nous invitent à découvrir les coulisses de l’éphémère règne d’Edouard VIII dont on dit longtemps qu’il abdiqua par amour pour masquer une réalité plus sombre…

Janvier 1936. Le roi Georges V vient de mourir, laissant le trône à son fils Édouard. Le premier réflexe du Prince de Galles est d’appeler sa sulfureuse maîtresse, Wallis Simpson, une américaine nourrissant plus que des sympathies pour l’Allemagne nazie.

Édouard VIII ne devait régner que huit mois avant d’abdiquer par amour pour sa chère Wallis… Telle fut du moins la version officielle… La réalité est tout autre…


Les coulisses d’un règne éphémère et controversé…
Le temps aidant, la sombre vérité de cette abdication se fait jour et le récit solidement documenté de Jean-Claude Bartoll revient sur cette période sombre de l’histoire du Royaume-Uni… Car ce n’est pas tant le scandale entourant la liaison sulfureuse d’Édouard et de Wallis Simpson qui poussa le roi à abandonner son trône mais bien ses sympathies pour les régimes dictatoriaux qui fleurissaient alors en Europe et en qui le souverain voyait un rempart contre le communisme.

Le choix du Roi, planche du tome 1 © Glénat / Morinière / BartollAlors que l’Europe s’acheminait peu à peu vers la guerre, la germanophilie revendiquée du monarque était une épée de Damoclès pour le gouvernement britannique qui entretint le mythe de la romance et fit détruire de nombreux documents relatifs à cette affaire, contrairement à celle du FBI qui furent dument archivées… Et, comme le suggère le titre de ce premier tome aussi édifiant que passionnant, le roi Édouard VIII a sans nul doute trahi son pays et ses alliés en nouant des liens avec Hitler… Indéniablement, s’il été resté roi, le cours de la seconde guerre mondiale eut été tout autre…

Avec ce premier tome, Jean-Claude Bartoll signe un récit audacieux et solidement charpenté. Pour dresser le portrait du monarque et de sa sulfureuse maîtresse, le scénariste a recours à la jeune Nadège de Pontlevoy, qui en 1936 travaillait comme domestique de Wallis Simpson et qui fut témoin de ses agissements et des liens qu’elle tissaient avec es diplomates nazis. Mais c’est en tant qu’agente du Security Service officiant en Allemagne après la chute du régime nazi que le lecteur la découvre, désireuse de mettre la main sur la correspondance compromettante que l’ancien monarque entretenait un officier nazi qui n’est autre que son cousin, Charles-Édouard de Saxe-Cobourg et Gotha.

Le choix du Roi, planche du tome 1 © Glénat / Morinière / BartollAurélien Morinière immerge le lecteur dans cette époque troublée. Son trait réaliste donne vie à une galerie de personnages réels ou fictifs. La scène d’ouverture est remarquable de maîtrise et il nuance avec subtilité les expressions des différents protagonistes. On appréciera à sa juste valeur la couverture qui montre symboliquement le couple formé par Edouard VIII et Wallis Simpson abrité sous l’aile de l’aigle allemand où le monarque semble s’effacer derrière sa maî-tresse.


Dans ce premier tome solidement documenté, Jean-Claude Bartoll et Aurélien Morinière brossent un portrait sans concession du monarque et de sa sulfureuse maîtresse qui, tout roi qu’il fut, n’hésitait pas à le rabrouer en public.

Le scénariste nous entraîne dans l’intimité de ce couple sulfureux défiant les convenances à plus d’un titre. Avec finesse, il nous montre l’embarras dans lequel la germanophilie d’Édouard VIII a plongé le gouvernement britannique qui s’est efforcé d’en faire disparaître toute trace pour ne pas jeter l’opprobre sur la famille régnante…

Premières trahisons est un album aussi passionnant qu’édifiant qui mêle petite et grande histoire, espionnage et politique, éclairant l’un des règnes les plus éphémère et les plus controversé des souverains britanniques…

Le choix du Roi, planche du tome 1 © Glénat / Morinière / Bartoll
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.