Haut de page.

Le prix de la liberté
Forçats


Fiche descriptive

Policier

Forçats

Tome 2

Patrice Perna

Fabien Bedouel

Florence Fantini

Les Arenes

10 Mai 2017


15€

9782352046141

Chroniques
dans l'enfer du bagne
Espérer des soleils disparus (*)
Le prix de la liberté
Porter sa plume dans la plaie

De retour de Cayenne, le grand reporter Albert Londres engage une lutte sans merci contre le bagne. Dans Le Petit Parisien, il raconte l’horreur de son voyage en Guyane et interpelle le ministre des Colonies. Parallèlement, il poursuit ses investigations pour faire innocenter Eugène Dieudonné, ralliant l’opinion publique à sa cause. Mais le temps presse…

À bout de forces et de patience, l’anarchiste ne tiendra plus longtemps sur l’île du malheur. Confronté aux turpitudes journalistiques et aux lenteurs de la justice, Albert Londres devra déployer toute son énergie pour sauver son protégé et changer le cours de l’Histoire.
un chef d'oeuvre!


Porter sa plume dans la plaie
Forçats, planche du tome 2 © Les Arènes / Bedouel / Perna / FantiniAprès un premier tome captivant, nous attendions avec impatience la conclusion de ce diptyque édifiant signé par Patrice Perna et superbement mis en scène par Fabien Bedouel avec qui il avait déjà signé le remarquable Kersten, médecin d'Himmler dont nous ne pouvons que vous conseiller la lecture.

Dans le Petit Parisien, Albert Londres signe une série d’articles publiés par épisodes et qui raconte l’enfer du bagne de Guyane, dénonçant avec vigueur la cruauté des châtiments infligés aux bagnards. Son travail qui s’achève par une lettre ouverte au ministre des colonies va sensibiliser le grand public au sort des bagnards…

Mais Albert Londres compte bien obtenir la grâce d’Eugène Dieudonné, anarchiste injustement condamné qui a déjà passé quinze ans au bagne pour un crime qu’il n’a pas commis… Ralliant l’opinion publique, le journaliste va peser de tout son poids pour tenter de l’arracher au gouvernement mais le temps presse car Dieudonné ne résistera plus longtemps aux mauvais traitements infligés sur l’île du malheur…


Le portrait d’un homme engagé qui donna ses lettres de noblesse au journalisme d’investigation…
Forçats, planche du tome 2 © Les Arènes / Bedouel / Perna / FantiniAvec ce second tome, on abandonne l’univers carcéral pour mettre en lumière le travail journalistique d’Albert Londres avec un scénario tirant vers le polar.

Forçats nous conte le combat d’un homme qui se dresse contre l’injustice et dénonce l’arbitraire d’un système carcéral qui nie jusqu’à l’humanité des condamnés… Après sa série d’article, Albert Londres va rouvrir l’enquête qui a entraîné la condamnation de Dieudonné, tentant d’exhumer des éléments qui ne furent pas pris en compte lors de son jugement. L’espace de flashbacks, le scénario solidement documenté et joliment charpenté de Patrice Perna nous entraîne dans la France de la bande à Bonnot, décrivant les milieux anarchistes où évoluait Dieudonné jusqu’à cette journée du 28 avril 1912 qui vit la police mener l’assaut en règle contre la maison où s’était réfugié Jules Bonnot… L’enquête est d’autant plus passionnante que le scénariste est parvenu à transmettre la flamme qui animait Albert Londres et alimentait ses combats.

Forçats, planche du tome 2 © Les Arènes / Bedouel / Perna / FantiniOn est une fois de plus enthousiasmé par le formidable travail graphique de Fabien Bedouel. Chacun de ses albums, d’un Long Destin de Sang à l’Or et le Sang, d’OPK à Kersten, médecin d'Himmler fait montre de son saisissant talent. Son encrage puissant et caractéristique de l’artiste fait la part belle aux ombres et les masses noires confèrent à ses planches un équilibre graphique épatant. Difficile de ne pas apprécier son sens du découpage qui confère au récit un rythme soutenu et une incroyable fluidité malgré la densité du texte, par ailleurs très bien écrit.

Avec Forçats, Patrice Perna et Fabien Bedouel rendent hommage à Albert Londres, journaliste étrangement méconnu du grand public alors même que le prix récompensant chaque année le meilleur Grand Reporter porte son nom.

A travers son emblématique le combat d’Albert Londres contre le bagne et son acharnement à obtenir la grâce d’Eugène Dieudonné, le scénariste esquisse le portrait d’un journaliste engagé désireux de « porter la plume dans la plaie » pour dénoncer les injustices dont souffrent les exclus et tenter de faire évoluer les consciences et infléchir le cours des choses… Par sa droiture, sa déontologie et ses articles, Albert Londres posa les bases du journalisme d’investigation…

Puissamment mis en image par un Fabien Bedouel comme toujours très inspiré, le scénario de Patrice Perna s’avère en tous points captivant dont nous vous recommandons chaudement la lecture…


Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie. Albert Londres
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.