Haut de page.

Au revoir là-haut
Au revoir là-haut


Fiche descriptive

Comédie dramatique

Albert Dupontel

Albert Dupontel, d'après le roman de Pierre Lemaître

Albert Dupontel, Nahuel Perez Biscayart, Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Emilie Dequenne, Mélanie Thierry, Michel Vuillermoz

25 octobre 2017

2h

Chronique

Novembre 1919. Deux rescapés des tranchées, l'un dessinateur de génie, l'autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts.

Dans la France des années folles, l'entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire..
un chef d'oeuvre!


Une tragédie historique et picaresque
Albert Dupontel s’empare du chef d’œuvre de Pierre Le Maître pour signer un film époustouflant qui vous fera passer des rires aux larmes avec une facilité désarmante…

De part et d’autre du front les soldats attendaient l’armistice libératrice… Mais le lieutenant Henri d’Aulnay-Pradelle, un arriviste de la pire espèce, n’hésite pas à abattre deux de ses hommes pour déclencher une ultime offensive, espérant y glaner ses galons de capitaine. Albert Maillard, simple soldat, est témoin des faits alors qu’au cours de ce dernier assaut, Edouard Péricourt, un artiste fantasque, lui sauve la vie avant d’avoir la gueule arrachée par un obus…

Albert va s’occuper de lui pendant sa convalescence, l’assassiner administrativement à se demande et le suivre dans son projet fou d’arnaque aux monuments aux morts, dérisoires et futile hommage rendu par les vivants à ceux qui ont versé leur sang dans la boue des tranchées…

Au revoir là-haut, photo du film
Justement salué par la critique, le roman de Pierre Lemaître est un ouvrage truculent et picaresque qui dénonce la connerie de la guerre et y répond avec une poésie surréaliste, sans jamais se départir d’un humour grinçant et décalé… Albert Dupontel y incarne un Albert Maillard particulièrement convaincant et ses récitatifs rythment le récit de façon saisissante… Chacun des acteurs s’avère époustouflant de justesse. Dans ce rôle de père assailli tardivement par les remords, Niels Arestrup est comme de coutume magnifique, Laurent Lafitte détestable à souhait dans son interprétation d’ Henri d’Aulnay-Pradelle, Michel Vuillermoz épatant dans son rôle pourtant tronqué de Joseph Merlin, représentant tatillon et incorruptible de l’Etat… Et que dire de Nahuel Perez Biscayart dont le jeu épatant et formidablement expressif poursuivra longuement le spectateur… Une gageure lorsqu’on sait qu’il incarne un personnage romanesque masqué et muet!
Au revoir là-haut, photo du film
Albert Dupontel signe une mise en scène à la fois tendre, mordante, poétique, violente, désabusée et burlesque. Ses images, recolorisées de façon délicieusement désuète, poussent le spectateur à entrer dans les cartes postales d’antan. Certaines scènes sont tout simplement sublimes, telle celle où Péricourt Père regarde les dessins de son fils défunt où l’incroyable fête dadahiste où des dandys fusillent symboliquement à coups de bouchons de champagne et de tartes à la crème les responsables du carnage de la Grande Guerre. Le cinéaste rend un hommage appuyé à aux personnages imaginés par Buster Keaton ou au Chaplin des Lumières de la ville, accentuant l’aspect poétique de l’ensemble…

Albert Dupontel signe avec Au revoir, là-haut une formidable adaptation du roman éponyme de Pierre Lemaître. Fidèle à l’esprit du roman, le cinéaste s’est emparé de l’intrigue et des personnages pour en donner une vision personnelle et habitée.

On y retrouve tout ce qui faisait le charme du roman : des personnages d’une grande modernité, un humour grinçant, une poésie à la fois triste et joyeuse, un récit empli de rires, de larmes, d’indignations et de révoltes, une comédie délicieusement tragique absolument irrésistible… Le tout mis en scène et en image avec une inventivité saisissante et porté par des acteurs tout juste incroyables de justesse et de sensibilité…

En un mot comme en cent : un film à ne manquer sous aucun prétexte…


Mourir le dernier, c’est comme mourir le premier, rien de plus con. Pierre Lemaître, Au revoir là-haut

Au revoir là-haut, photo du film
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.