Haut de page.

Rogue One
Star wars (Jeunesse)


Fiche descriptive

Science-Fiction

Star wars (Jeunesse)

Tome 4

Alessandro Ferrari

Andrea Parisi, Igor Chimisso, Matteo Piana

Delcourt

Contrebande

08 Novembre 2017


12€50

9782756095417

Chroniques
Episode I, La menace fantôme
Une adaptation jeunesse dynamique et entraînante
Episode II : L'Attaque des clones
Les dernières heures de la République
épisode III - La revanche des Sith
Déjà Vador pointait sous Skywalker (*)
Rogue One
Le sens du sacrifice

Jyn Erso est recrutée par la Rébellion afin de mettre la main sur les plans d'une arme au pouvoir terrifiant.

Elle s'associe à Cassian Andor afin de retrouver la trace de Saw Guerra, un ancien extrémiste Rebelle, qui détiendrait des informations au sujet de cette arme.
un bon album !


Le sens du sacrifice
Rogue One, planche de l'album © DelcourtAlors que Star Wars, les derniers Jedis s’apprête à sortir sur les écrans, les éditions Delcourt poursuivent l’édition des adaptations destinées à la jeunesse des différents films… Cette fois-ci Alessandro Ferrari s’empare du script de Rogue One pour tisser un récit épique et entraînant…

Jyn Erso n’est encore qu’une enfant lorsque son père est enlevé par des soldats de l’Empire Galactique mené par Orson Krennic qui compte bien le contraindre à travailler sur l’Etoile de la Mort… Sa mère est tuée sous ses yeux alors qu’elle parvient à se réfugier dans la cachette préparée par ses parents… Elle sera récupérée par Saw Gerrera, un ami de la famille, fervent opposant à l’Empire qui allait se charger de son éducation…

Quinze années ont passé… Sous une fausse identité, Jyn est interné dans un camp de travail impérial lorsqu’un groupe dirigé par le capitaine Cassian Andor vient la libérer… La Rébellion a besoin d’elle pour prendre retrouver son père, le scientifique Galen Erso, et prendre contact avec Saw Gerrerra … Andor, Jyn et K-2SO, droïde reprogrammé, débarquent à Jedha… Jyn ignore qu’Andor a reçu l’ordre de tuer son père pour l’empêcher d’achever cette arme terrifiante qui rendrait impossible toute rébellion contre l’Empire…


Un récit sombre et épique qui allait allumer la fragile flamme de l’espoir…
Rogue One, planche de l'album © DelcourtRogue One est un récit particulièrement sombre et tragique qui s’inscrit de façon saisissante dans la trame de l’histoire imaginée à l’origine par Georges Lucas… Lorsque commence l’épisode IV, la Princesse Leia s’efforce de transmettre les plans de l’Etoile Noire à la Rébellion en les confiant à R2-D2… Comment ces plans cruciaux étaient-ils arrivés entre ses mains? L’histoire ne le disait pas…

Rogue One lève le voile ce mystère, nous montrant comment des membres valeureux de la Rébellion allaient parvenir à s’en emparer au prix de nombreux sacrifices… Construit plus comme un récit de guerre que comme un space opéra, ce nouvel opus surprend par son intensité dramatique et le destin fracassé de bon nombre de ces protagonistes…

Extrêmement fidèle au fil dont il est tiré, l’album est indéniablement dense et peut-être un peu à l’étroit, malgré une pagination généreuse… Il respecte la tension dramatique de l’intrigue mais le passage entre deux scènes s’avère parfois un brin abrupt… Les jeunes padawan devront s’investir dans la lecture pour en comprendre tous les tenants et aboutissants mais le jeu en vaut indéniablement la chandelle…

Rogue One, planche de l'album © DelcourtOn retrouve le dessin dynamique et expressif qui a fait le charme des précédentes publications de cette collection… Contre toute attente, le subtil mélange de décors particulièrement soignés et de personnages plus cartoonesques fonctionne merveilleusement bien et confère à l’ensemble un dynamisme pour le moins appréciable…

Condenser en près de 80 pages un film de plus de deux heures relevait indéniablement de la gageure. Malgré des transitions un peu brusques, Alessandro Ferrari s’acquitte de cette tâche avec brio, parvenant à conserver les lignes de force ( smiley) du récit est ses dialogues les plus percutants… La dramaturgie du film est parfaitement respectée avec un final époustouflant et une dernière scène chargée en émotion qui assure la transition avec l’épisode IV…

Le collectif de dessinateurs chargé de mettre Rogue One en images s’avère pour le moins efficace et le mariage à priori contre nature des décors très travaillés et des personnages d’inspiration cartoonesques s’avèrent être d’une redoutable efficacité et d’un dynamise saisissant…

Destinée à un jeune public, ce Rogue One est une adaptation plutôt réussie du film éponyme…


Tu n’es pas la seule à avoir tout perdu. Mais certains d’entre nous ont pris leurs responabilités.Cassian Andor à Jyn Erso

Rogue One, planche de l'album © Delcourt
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Star Wars : aux confins del'Empire se déroule pendant la Rébellion, après la bataille de Yavin et avant celle de Hoth. L’Empire vient d’essuyer son premier revers signi catif, mais menace toujours la galaxie, à travers laquelle il traque sans relâche l’Alliance rebelle. C’est dans ce décor de guerre civile, que malfaiteurs et canailles vaquent à leurs affaires en tentant d’abuser les Rebelles comme les Impériaux pour sortir leur épingle du jeu, voire mieux.