Haut de page.

Cosme 1er - des miettes au festin
Médicis


Fiche descriptive

Histoire

Médicis

Tome 4

Olivier Peru

Francesco Mucciacito

Digikore studio

Olivier Héban, Kyko Duarte

Soleil

Aventure

22 Novembre 2017


14€95

9782302065130

Chroniques
Cosme l’ancien – De la boue au marbre
Du banquier au tyran éclairé
Laurent le Magnifique - De père en fils
un Prince de la Renaissance
Jules - de l'or à la croix
Partie d’échecs italienne
Cosme 1er - des miettes au festin
Le sang des Médicis…

Un nouveau seigneur prend le pouvoir à Florence, un Médicis sans envergure issu de la branche cadette de la famille.

Le garçon, seulement âgé de dix-huit ans, ne fait l'unanimité auprès des grands Florentins que parce qu'il est inconnu, docile, pauvre, sans influence et sans ambitions. Promis à un avenir de pantin, le jeune Cosme va surprendre ses alliés comme ses ennemis dans l'exercice du pouvoir.

Révélant peu à peu sa véritable nature, se montrant belliqueux, manipulateur, impitoyable, visionnaire et fin stratège, il semble capable de changer la Toscane pour toujours. Le garçon en qui nul n'a jamais cru pourrait-il devenir le plus grand Médicis de son siècle ?
un excellent album!


Le sang des Médicis…
Médicis, planche du tome 4 © Soleil / Mucciacito / PeruCosme Ier de Médicis n'est pas le plus célèbre des membres de sa prestigieuse famille alors qu'il il marqua durablement et son époque et l'histoire de Florence...

Poignardé par son cousin Lorenzo, le décadent Alexandre de Médicis meurt sans successeur désigné. Le pouvoir est alors confié au jeune et modeste et docile Cosmes issu d’une branche cadette de la famille et que les notables de Florence jugent faible et manipulable.

Sitôt intronisé et fort d’une alliance avec le puissant Charles Quint, Cosme fait montre d’une habilité politique peu commune… Manipulateur et fin stratège, impitoyable avec ses opposants, il parviendra à redorer le blason des Médicis ternit par son prédécesseur et à doter Florence de nouvelles institutions…


Festina lente (Hâte-toi lentement), devise de Cosme Ier de Médicis…
A l’instar de Jean XXII élu Pape parce mourant mais qui régna durant de longues années, Cosme su faire croire aux notables florentin qu’il n’était mu par aucune ambition pour être désigné successeur d’Alexandre, tyran dépravé dont l’assassinat fut immortalisé par le Lorenzaccio d’Alfred de Musset.

Médicis, planche du tome 4 © Soleil / Mucciacito / PeruContrairement aux autres Médicis dont le destin nous fut conté dans les premiers tomes, Cosme ne dut pas luter pour prendre le pouvoir : on le lui offrit sur un plateau, croyant pouvoir en faire une marionnette dont on pourrait aisément tirer les ficelles…

L’album est construit autour de la relation complexe unissant Cosme et Lorenzo de Médicis. Tous deux furent élevés ensemble et semblent s’apprécier et s’estimer. Lorenzo, en apparence plus ambitieux que Cosme semble désireux de se forger un destin à la hauteur du nom des Médicis qu’il porte. Mais, au fil des flashback savamment orchestrés, on comprend que Cosme, façonné par son père, le célèbre condottiere Giovanni Dalle Bande Nere et par la lecture des écrits de Nicolas de Machiavel, a depuis longtemps œuvré pour obtenir le pouvoir, poussant Lorenzo à assassiner Alexandre, feignant la faiblesse et le manque d’ambition pour être choisi pour présider au destin de la République de Florence…

Bien qu’inégal, le dessin de Francesco Mucciacito n’en reste pas moins efficace, mettant en scène avec finesse la relation étrange et ambigüe de Cosme et de Lorenzaccio…


Médicis, planche du tome 4 © Soleil / Mucciacito / PeruCe quatrième opus de cette passionnante série dédiée aux Médicis, Florence elle-même nous conte le destin de celui qui régna en maître sur la cité et sur la Toscane… Moins connu du grand public que ses illustres ancêtres, il a au cours de son règne modernisé les institutions de Florence, faisant de la république une quasi monarchie…

Lorsque Lorenzo assassina son cousin, le tyrannique Alexandre de Médicis, la République de Florence installa à sa tête le jeune Cosme, issu d’une branche cadette descendant du frère de Cosme l’Ancien, qu’elle espérait pouvoir manipuler à sa guise. Mais le jeune homme, fin connaisseur des écrits de Machiavel, s’affranchit rapidement de leur tutelle, asseyant son pouvoir sur une répression féroce, l’assassinat ou l’exil de ses opposants.

Le prochain opus sera consacré à Isabelle, fille de Cosme, qui mourra assassinée par son époux après la mort de son père, avec dit-on la complicité de son frère, François Ier, Grand-Duc de Toscane…

Médicis est une série captivante, dores et déjà incontournable pour tout amateur d’histoire…


Je suis jeune et sans ambitions. N’est ce pas ce qu’on dit de moi à Florence?Cosme
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.