Haut de page.

Fondu au noir
Fondu au noir


Fiche descriptive

Policier

Ed Brubaker

Sean Phillips

Elisabeth Breitweiser

Delcourt

Contrebande

29 Novembre 2017


39€95

9782756095042

Chronique

Un film noir dont les scènes doivent sans cesse être retournées... Un scénariste de cinéma traumatisé, alcoolique et détenteur d'un terrible secret...

La mort suspecte d'une starlette... Un directeur de studio hystérique prêt à tout pour boucler ses films avant l'effondrement de l'âge d'or du cinéma.
un chef d'oeuvre!


Le crépuscule d’Hollywood
Fondu au noir, planche de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / BreitweiserS’il est un domaine où Ed Brubaker et Sean Phillips excellent, c’est bien celui du polar hardboiled et ce Fondu au noir ne fait que le confirmer…

Avant-guerre, Charlie Parish était un scénariste brillant et promis à un bel avenir… Mais il est revenu détruit par les combats en Europe et a sombré dans l’alcool et la dépression… Alors que le maccarthisme fait des ravages dans les studios hollywoodien gangrénés par la corruption, il sert de prête-plume à Gil Mason, son mentor et ami, scénariste blacklisté qui ne peut plus officiellement travailler…

Aux lendemains d’une nouvelle soirée trop arrosée, Charlie se réveille aux côtés du cadavre de Valeria Sommers… Il va effacer toute traces de sa présence chez cette actrice en vue avant de prendre la tangente… Alors que les souvenirs de la soirée vont lui revenir par bribe, il apprendra que le meurtre a été maquillé en suicide, sans doute pour étouffer un possible scandale qui ne manquerait pas d’éclabousser le studio Victory Street où il travaille…

Devant les sommes engagées, le tournage doit néanmoins se poursuivre, dans une ambiance tendue et délétère, alors que Charlie s’efforce de combler les vides de cette maudite soirée, enquêtant sur la mort de cette actrice, dévoilant peu à peu les coulisses peu reluisantes d’Hollywood…


Une vertigineuse mise en abîme sur fond de maccarthisme…
Fondu au noir, planche de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / BreitweiserEd Brubaker et Sean Phillips associent une nouvelle fois leurs talents pour nous immerger dans l’âge d’or du cinéma hollywoodien qui vit, sans le savoir, ses dernières heures…

Une fois ce pavé de plus de trois cent pages ouvert, impossible d’en sortir avant le terme alors que les auteurs nous entraînent chaque fois un plus loin dans les méandres sombres et tortueux de l’âme humaine et des coulisses du cinéma. Dès les premières pages, les auteurs parviennent avec maestria à poser une ambiance délicieusement oppressante qui deviendra au fil des pages de plus en plus étouffante, comme le laissait présager le titre qui emprunte au vocabulaire cinématographique… Difficile de ne pas songer aux romans noirs de James Ellroy en général et à son incontournable Dalhia Noir en particulier d’autant que le trait envoûtant de Sean Phillips rehaussé par les couleurs saisissantes d’Elisabeth Breitweiser s’avère tout juste parfait pour souligner l’atmosphère poisseuse du récit…

Fondu au noir, planche de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / Breitweiser La force de ce polar sombre et nerveux réside tant dans ses personnages denses et tourmentés qui vont frayer avec des figures de l’âge d’or d’Hollywood que dans cette délicieuse et vertigineuse mise en abîme où le scénariste de polar devient lui-même l’un des principaux protagonistes d’une intrigue policière complexe et torturée… Au fil des pages et de l’intrigue, elle va servir de révélateur aux pratiques malsaines et douteuses de la faune des studios et des dérives politiques qui ont arbitrairement brisé bien des carrières et des vies…

Porté par l’écriture nerveuse et immersive d’Ed Brubaker et le dessin précis, envoûtant et très cinématographique de Sean Phillips, ce nouvel album signé par les deux maîtres du polar hardboiled fait montre de leur incroyable talent…

Les personnages tourmentés et l’ambiance délicieusement oppressante de ce roman graphique nous entraînent dans une immersion vertigineuse au cœur de l’Hollywood d’après-guerre qui subit de plein fouet les ravages du maccarthisme engendré par la peur viscérale du communisme et de la corruption…

Si les œuvres signées par ce duo formé par ces deux talentueux auteurs étaient de petits bijoux du neuvième art, ce Fondu au Noir, superbement édité, est sans nul doute leur chef d’œuvre… Un album qui se doit de figurer en bonne place sur les étagères des amateur de polar.


Charlie essayait de remplir les blancs de la nuit précédente lorsqu’il s’était à nouveau endormi. Et voilà que ses rêves se moquaient de lui… Comme une frustration sans fin…

Fondu au noir, case de l'album © Delcourt / Phillips / Brubaker / Breitweiser
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

L’Amérique des années 1950, sombre et sordide, où le crime paie… Plongez dans l’atmosphère des romans policiers de série noire, incarnez des personnages anthropomorphes de [B]Blacksad[/B] et résolvez des affaires complexes… Serez-vous intègres, saurez-vous distinguer le bien du mal? Détectives, il est temps de mener l’enquête !
Hellywood est un jeu permettant de jouer dans l'ambiance des romans et des films du genre Noir ou "Hardboiled" : du "Faucon Maltais" à "L.A. confidential", en passant par les écrits d'Ed Bunker ou de MacBain, ambiance à laquelle Hellywood ajoute une légère touche de fantastique.