Haut de page.

Mon traître
Mon traître


Fiche descriptive

Histoire

Pierre Alary (d'après le roman de Sorj Chalandon)

Pierre Alary

Pierre Alary

Rue de sevres

10 Janvier 2018


20€

9782369814740

Chronique

Antoine, luthier parisien se prend d'amour pour l'Irlande. Fasciné par sa culture, ses paysages et par la chaleur des gens, le jeune français rencontre Jim et Cathy qui deviendront des amis précieux.

Tous font partie du mouvement républicain irlandais, et mènent des actions pour le compte de l'IRA . Un soir à Belfast, il fait la connaissance du charismatique Tyrone Meehan, responsable de l'IRA, vétéran de tous les combats contre la puissance britannique.

Antoine ne tarde pas à embrasser la cause de ce peuple. Captivé, le jeune Français trouve en Tyrone un mentor, un ami très cher, presque un père. Puis un traître... " Mon traître ", comme l'appelle Antoine, pour désigner cet homme qui fut en réalité, vingt-cinq ans durant, un agent agissant pour le compte des Anglais.

Il les avait tous trahis, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis et lui, chaque matin, chaque soir..
un chef d'oeuvre!


Toi, mon ami, mon traître
Mon traître, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Alary / ChalandonIl est albums qui vous happent, vous emportent, vous bousculent, vous bouleversent, vous chavire et vous laisse essoré et groggy, sans effets de manches ou sans esbrouffe… Adapté du roman de Sorj Chalandon, Mon traître est indéniablement de ceux-là…

Décembre 2006. Antoine sort de son atelier de lutherie et achète son journal au kiosquier. Ce qu’il y trouve le fait, littéralement, tomber à la renverse, comme si son monde venait de s’écrouler… Il vient d’y lire qu’un traître sévissait au sein de l’I.R.A.

Cette nouvelle va l’entraîner dans son passé, en ce jour où il a rencontré son traître, alors qu’il passait quelques jours de vacances en Irlande… C’était en 1977, dans l’arrière-cour du Thomas Ashe, un pub où il était venu retrouver Jim et Cathy, un couple d’irlandais de Belfast rencontrés par hasard et qui l’ont accueilli comme un des leurs…

Mon traître, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Alary / ChalandonAu fil des jours et des rencontres, il va prendre fait et cause pour ces hommes et ces femmes dont il partage le quotidien alors que le charismatique Tyrone Meehane, militant et activiste de l’I.R.A. respecté par tous, allait devenir son ami et son mentor, presque un père… Avant de devenir le traître dont parlait les journaux…


Une histoire d’homme et d’amitié intimiste et bouleversante tragiquement humain…
J’avoue ne pas connaître le livre dans lequel Sorj Chalandon raconte l’histoire de cette trahison, de cette blessure avec laquelle il a du apprendre à vivre… Mais l’adaptation qu’en a faite Pierre Alary est indéniablement un chef d’œuvre…

Il y a la couverture tout d’abord, qui attire l’œil et interpelle le chaland… On y perçoit un homme et ce qu’on prend d’abord pour son reflet dans une vitre dégoulinante de pluie… On imagine le même homme à deux moments de sa vie… Mon traître, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Alary / ChalandonMais non: il s’agit de deux hommes différents dont chacun paraît porter sa croix dans une douleur muette... Tous deux semblent suivre une trajectoire parallèle mais un monde déjà les sépare…

L’album s’ouvre sur une préface saisissante de Sorj Chalandon qui donne d’emblée le ton… et l’album commence et le lecteur pressent dès les premières pages qu’il n’en sortira pas indemne. Le thème de la trahison a été mainte fois exploré dans les romans, le cinéma ou la BD… Mais rarement il a atteint une telle intensité. Sans doute parce qu’avec justesse, le romancier a su retranscrire avec ses mots la blessure qui fut la sienne… Et que ces mots ont su toucher Pierre Alary qui s’est emparé de ce récit autobiographique pour composer cet album à la structure lancinante, avec ce compte rendu d’interrogatoire de Tyrone par l’I.R.A. qui rythme le récit…

Pierre Alary a su trouver l’équilibre parfait entre texte et image, usant d’un dessin épuré à peine rehaussé d’une touche de couleurs automnales. Mais si les textes très imagés sont finement ciselés, l’auteur use des silences avec maestria, faisant jaillir l’émotion dans un plan resserré sur un regard expressif qui en dit parfois plus que les mots…

Mon traître, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Alary / ChalandonAvec pudeur et retenue, Pierre Alary nous entraîne avec une facilité désarmante dans l’intimité d’Antoine et le lecteur découvre abasourdi la réalité du quotidien des nord-irlandais… à hauteur d’homme…

Car le conflit qui sert de toile de fond au récit n’est qu’un prétexte pour raconter une histoire d’amitié et de trahison à travers le ressenti d’un homme un brin naïf en quête de père et d’un idéal qui donnerait un sens à sa vie…

Sous sa plume trempée dans la blessure de Sorj / Antoine et ses crayons épurés et incroyablement expressifs qui font la part belle aux ressentis et aux émotions, le conflit qui fit tant de fois l’ouverture des 20 heures, s’incarne et prend chaire… Avec en filigrane cette douloureuse et lancinante question : en trahissant ses idéaux et l’engagement d’une vie, Tyrone Meeha/ Denis Donaldson, a-t-il aussi trahi le lien qui l’unissait à Antoine / Sorj Chalandon?

Si Pierre Alary a signé jusqu’alors bon nombre d’excellent albums ( Silas Corey avec Fabien Nury, Moby Dick avec Olivier Jouvray…), Mon traître est indéniablement son grand-œuvre: un chef d’œuvre du neuvième art… Difficile en refermant l’album de ne pas être pris de la furieuse envie de lire Retour à Killybegs où Sorj Chalandon nous raconte l’histoire vue par les yeux du traître…


Le salaud, c’est parfois un gars formidable qui renonce.Tyrone Meehane

Mon traître, planche du tome 1 © Rue de Sèvres / Alary / Chalandon
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.