Haut de page.

Sourire 58
Sourire 58


Fiche descriptive

Espionnage

Tome 1

Patrick Weber

Baudouin Deville

Baudouin Deville

Anspach Editions

22 Mars 2018


14€50

9782960210408

Chronique

Bruxelles, 1958. En pleine guerre froide, l'Exposition universelle est émaillée d'étranges incidents, notamment dans les pavillons du Vatican et de l'URSS. Kathleen, une jeune agent d'accueil belge est précipitée malgré elle au coeur d'intrigues entre services secrets.
un bon album !


à l’ombre de l’Atonium
Sourire 58, planche de l'album © Anspach / Deville / WeberPatrick Weber et Baudouin Deville nous font remonter le temps en nous entraînant dans un récit d’espionnage se déroulant dans les coulisses de l’Exposition Universelle de 1958…

Kathleen et son amie Monique postulent pour devenir l’une des 280 hôtesses de l’Exposition Universelle de Bruxelles. La sélection est drastique mais elles font toutes deux partie des heureuses élues…

Après une formation où sont dispensés cours de maintien, d’histoire de l’art, d’esthétisme et où on leur apprendra à user du fameux sourire 58, la voilà prête à endosser sa tenue et à servir de guide aux VIP venus visiter le chantier.

Alors qu’elle arpentait l’exposition en compagnie de la célèbre Annie Cordy, la jeune hôtesse se fait dérober son sac… Après une poursuite endiablée, Jean-Marc Spruyt, journaliste, parviendra à le récupérer.

Sourire 58, planche de l'album © Anspach / Deville / WeberKathleen Van Overstraeten l’ignore encore mais elle va se retrouver au cœur d’une affaire d’espionnage dans un monde déchiré par la Guerre Froide…


Un thriller d’espionnage au charme désuet et délicieusement envoûtant…
Patrick Weber, historien de l’art et journaliste, a depuis toujours été fasciné par l’Atonium, ce monument emblématique de l’Exposition Universelle de 1958. Imaginé par André Waterkeyn et construit par André et Jean Polak, il aurait dû être détruit à l’issue de l’expo. Fort heureusement, il n’en fut rien!

Basé sur une solide documentation textuelle et iconographique, ce récit au charme désuet immerge le lecteur dans le bouillonnement culturel qui entourait la mise en place de l’exposition, replaçant l’évènement dans sa dimension historique et politique. Avec force détails, les auteurs nous entraînent dans les coulisses de l’exposition, tissant un récit fictif entraînant tout en faisant revivre une époque de façon saisissante. L’album est complété par un dossier captivant qui vient intelligemment compléter le récit.

Sourire 58, planche de l'album © Anspach / Deville / WeberEpousant le style ligne claire chère à la BD franco belge, Baudouin Deville ancre le récit dans son époque. Pour l’anecdote, ce n’est pas la première fois que ce dessinateur met en images un récit se déroulant à l’ombre de l’Atonium et force est de reconnaître qu’il le fait avec un indéniable talent.

Premier album des éditions Anspach, Sourire 58 entraîne le lecteur dans les coulisses de la mythique exposition de 1958 à la suite de Kathleen Van Overstraeten, une jeune hôtesse plongée bien malgré elle au cœur d’une affaire d’espionnage aux ramifications internationales.

Basé sur une solide documentation, le récit fictionnel de Patrick Weber est mis en images avec virtuosité par un Baudouin Deville très inspiré dont le style ligne-claire fait merveille pour immerger le lecteur dans l’époque…

Les amoureux des classiques de la Bd franco-belge tomberont indéniablement sous les charmes délicieusement désuets de cet album… et sous ceux de la pétillante Kathleen… d’autant qu’une suite semble d’ores et déjà être en préparation!


Pendant six mois, la Belgique sera le centre du monde. Et le cœur de l’expo battra à l’Atonium.Kathleen
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.