Haut de page.

La route de Tibilissi
La route de Tibilissi


Fiche descriptive

Aventure

David Chauvel

Alex Kosakowski

Lou

Delcourt

Terres de Légendes

11 Avril 2018


22€95

9782756062310

Chronique
La route de Tibilissi
l’ombre de Lyman Frank Baum

Jake et Oto viennent de voir leurs parents se faire assassiner sous leurs yeux par des miliciens masqués. Les derniers mots de leur père : « Allez à Tibilissi! ».

Pour se préparer, ils repassent par leur village dévasté pour y récupérer des vivres. Là, le cadet retrouve ses deux amis Doubie et Trois-Trois, une drôle de bestiole à fourrure et un robot rafistolé qui vont les accompagner tout au long de leur dangereux voyage...
un chef d'oeuvre!


l’ombre de Lyman Frank Baum
La route de Tibilissi, planche de l'album © Delcourt / Kosakowski / Chauvel / LouS’associant au talentueux Alex Kosakowski qui signe un premier album graphiquement somptueux, David Chauvel reprend sa plume pour tisser un récit d’aventure pour le moins entraînant…

Dans un paysage enneigé, un couple et leurs deux enfants courent à perdre haleine, poursuivi par de mystérieux soldats. Foudroyé par une flèche, la mère s’écroule, mortellement blessée. Tentant de la secourir, le père est touché à son tour.

Avant de mourir, il confie sa hache à Jake son aîné avant d’enjoindre à ses fils de gagner Tibilissi où les attends leur grand-père… Malgré l’urgence et la menace qui plane, ils décident de retourner chez eux afin de prendre l’équipement nécessaire à leur long périple… Leur village n’est plus qu’une ruine jonchée de cadavres… Ils y retrouvent néanmoins Doubi, une étrange créature à fourrure et trois-trois, un robot que seul Oto comprend…

Commence alors un long voyage riche en dangers et rencontres dans un pays ravagé par la guerre…


Le périlleux voyage de deux frères, d’un robot et d’une drôle de bestiole à fourrure dans un pays ravagé par la guerre…
La route de Tibilissi, planche de l'album © Delcourt / Kosakowski / Chauvel / LouDifficile en regardant de ne pas songer aux personnages du Magicien d’Oz. Certes le lion s’avère quelque peu étrange, le bûcheron en fer blanc un peu plus robotique et l’épouvantail un brin plus futé alors que Dorothy cède sa place au jeune Oto…

Fort de son expérience de scénariste chevronné, David Chauvel tisse un récit parfaitement maîtrisé aux dialogues finement ciselés dans lequel il s’amuse à entraîner le lecteur sur des sentiers inattendus, ne se privant pas de le prendre à contre-pied… Témoin ce twist aussi brillant qu’inattendu.
On est littéralement happé par le rythme soutenu du scénario qui immerge le lecteur au cœur de l’action dès les premières pages pour ensuite prendre le temps de développer avec finesse les différents états d’âme du jeune Oto et de son grand frère Jake. Chacune des rencontres, apaisante ou inquiétante, est l’occasion pour le scénariste d’affiner le portrait de ses jeunes héros, conférant à l’ensemble une dimension de récit initiatique qui le rende si intense…

Venons en à présent au dessin… On peine à se croire qu’Alex Kosakowski signe avec ce récit sa toute première BD tant il fait montre d’une grande maîtrise graphique et narrative! La nature hostile est un personnage à part entière qu’il dessine avec un talent saisissant alors que son découpage est impressionnant d’efficacité. Chacun de ses personnages est remarquablement bien campé et la façon dont il nous donne à voir les émotions des jeunes protagonistes est tout juste remarquable… Quant à la couleur de Lou, elle s’avère comme de coutume magnifique, soulignant à merveille l’atmosphère de chaque scène …

La route de Tibilissi, planche de l'album © Delcourt / Kosakowski / Chauvel / LouDavid Chauvel et Alex Kosakowski signent un formidable récit d’aventure initiatique prenant place dans un monde aux accents médiévaux ravagés par la guerre. Les héros en sont deux orphelins qui cheminent sur la route de Tibilissi truffée de menaces et de dangers mais aussi de gens généreux prêt à leur tendre une main secourable.

Remarquablement bien écrit et savamment dialogué, le scénario réserve bien des surprises, tant aux principaux protagonistes qu’au lecteur! Le tout s’achevant sur un final inattendu et particulièrement bluffant qui apporte un éclairage surprenant au récit…

Difficile de croire que le dessinateur signe avec cette Route de Tibilissi de son premier album tant il maîtrise son sujet… Rehaussé par les superbes couleurs de Lou, son trait semi-réaliste met en scène des personnages touchants et expressif évoluant dans une nature hostile superbement bien rendue…

Un album magnifique et envoûtant dont nous vous recommandons chaudement la lecture!


En tous cas dépêche-toi, il est déjà tard, il faut qu’on parte!!Jake
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.