Haut de page.

Opération Cleverland
Amber Blake


Fiche descriptive

Policier

Amber Blake

Tome 2

Jade Lagardere

Butch Guice

Dan Brown

Glénat

Grafica

06 Juin 2018


13€90

9782344024430

Chroniques
la fille de Merton Castle
un album à grand spectacle
Opération Cleverland
Seconde mission…

Suite à leur opération désastreuse à Kyoto, ARGON offre à Amber et Matt une dernière chance : démanteler un réseau de drogue et de prostitution camouflé derrière une agence de mannequinat à New York. Comme couverture, Amber se fera passer pour un top model.

De l’intérieur, elle va découvrir comment cette agence manipule les rêves de jeunes filles avant de les droguer pour en faire de véritables esclaves sexuelles. Une terrible réalité à laquelle elle est peut-être plus liée qu’elle ne le pensait...
un album plutot moyen...


Seconde mission…
Amber Blake, planche du tome 2 © Glénat / Guice / Lagardere / BrownJade Lagardère et Butch Guice referme le premier diptyque des aventures d'Amber Blake, intrépide justicière redresseuse de torts...

Après le désastre de leur mission à Kyoto, Amber et Matt se voient confier la mission de la dernière chance…

Pour se faire, ils devront se rendre à New-York et démanteler un réseau de drogue et de prostitution camouflée derrière une prestigieuse agence de mannequinat Two Models. Amber va infiltrer l’agence comme mannequin afin de mieux comprendre comment cette dernière exploite les rêves des jeunes filles avant de les contraindre à se prostituer… La mission se déroule comme prévue jusqu’à ce qu’Amber découvre parmi les photos des modèles épinglée sur le mur celle d’Amanda, une amie qu’elle croyait morte…

Dès lors, la mission prend un tournant plus personnel et la justicière n’aura de cesse que de retrouver son amie et de l’extirper de ce réseau qui a fait d’elle une esclave sexuelle…


Le pendant féminin de Largo Winch…
Amber Blake, planche du tome 2 © Glénat / Guice / Lagardere / BrownLes amateurs de série d'action survitaminée devraient apprécier ce second opus qui s'inscrit dans la veine du premier. Après un prologue durant lequel notre héroïne et son collègue passe un sale quart d’heure, le lecteur est immergé au cœur de l’action, suivant Amber qui agit sous couverture pour s’infiltrer dans l’agence de mannequinat.

Pour la première partie de son récit, Jade Lagardère puise sans doute dans son expérience de mannequin pour dépeindre une réalité glaçante dénonçant ces prédateurs qui peuvent sévir dans les milieux artistiques, de la mode ou du cinéma, comme le prouve la sinistre affaire Weinstein. La seconde partie, elle s’attaque à un philanthrope qui s’adonne à la pédophilie sous couvert d’action humanitaire… De facture classique, le scénario n’en reste pas moins riche en rebondissements, même si on regrettera des dialogues manquant cruellement de reliefs et des personnages toujours un brin trop évanescent et manquant encore d’épaisseur pour les rendre vraiment attachants…

Amber Blake, planche du tome 2 © Glénat / Guice / Lagardere / BrownComme on pouvait s’en douter, Butch Guice interprète avec efficacité la partition de la scénariste… Son trait réaliste (un peu figé cependant), ses encrages nerveux et ses cadrages résolument cinématographiques dynamise indéniablement ce récit qui a tout d’une série TV à grand spectacle…

Mettant en scène une héroïne sensuelle et cabossée par la vie, Amber Blake est une série d’action sombre et divertissante.

Difficile de ne pas penser à Largo Winch avec cette héroïne au féminin, à la fois courageuse et engagée à la défense de nobles causes… S’inscrivant dans une veine classique privilégiant l’action et porté par le dessin réaliste dynamique de Butch Guice, le scénario un brin trop convenu peine à convaincre à cause de personnages trop évanescents et de dialogues manquant de relief…

Malgré leur aspect perfectible, ces premières aventures d’Amber Blake n’en restent pas moins un agréable divertissement…


Si tu voyais ce qu’Amanda est devenue, Matt, c’est affreux. Pourtant c’était ma meilleure amie.Amber Blake
El Loco



Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

COPS se propose de vous entraîner dans un proche futur, celui de la Californie des années 2030. Jeune recrue fraîchement émoulue de l'Académie de Police, fils à papa pistonné, ex-fédéral ou vétéran issu de la police ou de l'armée, c'est à vous désormais de combattre le crime sous toutes ses formes au coeur de la Cité des Anges, en intégrant les rangs de l'unité COPS - Central Organisation for Public Security, élite et vitrine d'un LAPD à bout de souffle. ...
Cyberpunk est le premier jeu de rôles à exploiter le thème littéraire du même nom. Il est donc fortement inspiré des romans de William Gibson, Walter Jon Williams, Bruce Sterling, Allec Effinger, Pat Cadigan, etc. L'expression cyberpunk vient du mot cybernétique, la science de la communication entre l'homme et la machine, et du mot punk : mouvement musical et social du début des années 80 ayant lancé le slogan "no future". Le mélange des deux nous plonge dans un futur proche et sombre, où la technologie est omniprésente tandis que la décomposition sociale atteint son paroxysme. ..