Haut de page.

Le Bras de Saint Anthelme
Le cimetière des innocents


Fiche descriptive

Aventure

Le cimetière des innocents

Tome 2

Philippe Charlot

Xavier Fourquemin

Hamo

Bamboo

Grand Angle

04 Juillet 2018


14€90

9782818949924

Chronique
Le Bras de Saint Anthelme
Le Miracle des Innocents

Le bras de Saint Anthelme Dans le Cimetière des Innocents, Oriane, l'emmurée vivante que l'on prend pour une sainte, découvre le pouvoir extraordinaire de la pierre que lui a léguée son père. Lorsqu'elle et elle seule la met en contact avec les restes d'un disparu, elle parvient à le faire revenir d'entre les morts.

Une aubaine pour le curé qui ourdit un plan machiavélique : convaincre Oriane et proposer à la Saint-Ligue catholique une procession au cours de laquelle se produirait l'apparition miraculeuse de Saint-Louis. De quoi acquérir une notoriété dans toute la chrétienté !
un excellent album!


Le Miracle des Innocents
Le cimetière des innocents, planche du tome 2 © Bamboo / Fourquemin / Charlot / HamoPhilippe Charlot et Xavier Fourquemin nous entraînent à nouveau dans un Paris déchiré par les guerres de religion pour un récit historique et fantastique tout à la fois drôle et mordant…

Venu dans le Paris assiégé chercher la bague de son père, un huguenot disparu lors du massacre de la Saint Barthélémy, Jonas compte bien délivrer Oriane, sa bien-aimée, condamnée par l’Eglise à être emmurée vivante au sein du Cimetière des Innocents, hanté par une foule interlope…

Entre ses quatre murs, la jeune femme ne doit sa survie qu’à un étrange corbeau ramené à la vie à l’aide d’une mystérieuse pierre léguée par son défunt père, condamné à mort pour sorcellerie. Les plans de Jonas pour la faire s’évader ne vont qu’envenimer la situation, faisant passer Oriane pour une sainte et attirant sur elle l’attention de la foule et du curé de la paroisse qui n’hésite pas à verser dans la simonie pour accroître sa notoriété. Le prêtre est en cheville avec un mystérieux homme encapuchonné qui semble régner sur les sous-sols des Innocents…


Un tournant résolument fantastique particulièrement enthousiasmant…
Le cimetière des innocents, planche du tome 2 © Bamboo / Fourquemin / Charlot / Hamo C’est avec un plaisir indéniable que nous retrouvons Philippe Charlot et Xavier Fourquemin dont nous avions suivit avec enthousiasme leur fresque du Train des Orphelins. Le scénario mêle avec habilité petite et grande histoire, entraînant le lecteur dans un Paris en état de siège dans un royaume déchiré par la guerre civile que se livre catholiques et protestants.

Car si la Renaissance a engendré un renouveau des arts et des lettres, elle a insidieusement accouché d’un sentiment religieux exacerbé retranscrit avec humour et une mordante ironie dans cette série jubilatoire. Difficile de ne pas être touché par les deux principaux protagonistes, de la désormais sainte Oriane qui a hérité d’étranges pouvoirs avec cette pierre philosophale à même de ramener à la vie l’esprit des corps qu’elle touche… en passant par Jonas, le protestant amoureux prêt à tout pour sauver sa bien aimé. Touchant de naïveté, ses plans pour la faire libérer ne font qu’envenimer la situation, attirant sur la jeune recluse l’attention du petit peuple et des autorités… Le tournant résolument fantastique pris par l’histoire s’avère aussi inattendu que parfaitement maîtrisé alors qu’émerge une figure ambigüe et intrigante des sous-sols labyrinthiques du Cimetière des Innocents…

Dynamique et éminemment rafraîchissant et rehaussé par les superbes couleurs de Hamo, le dessin de Xavier Fourquemin met en scène avec une redoutable efficacité le récit historico-fantastique concocté par son complice Philippe Charlot. Ses jeunes héros s’avèrent expressif et par la même particulièrement touchants. Sa maîtrise du mouvement et son découpage toute à la fois nerveux et fluide rendent le récit plus captivant encore, ménageant le suspens et soignant les rebondissements de l’histoire…
Le cimetière des innocents, planche du tome 2 © Bamboo / Fourquemin / Charlot / Hamo
Porté par des personnages drôles et attachant, ce diptyque joliment orchestré par Philippe Charlot et superbement mis en images par Xavier Fourquemin s’avère riche en rebondissements et en seconds rôles hauts en couleur, tantôt charismatiques et tantôt pathétiques… Avec un humour mordant, il met en exergue les dérives de l’Eglise prête à toutes les compromissions pour conserver le pouvoir qu’elle exerce sur le petit peuple depuis des siècles…

Nous ne pouvons qu’espérer que ce premier cycle en appelle d’autre tant nous avons pris plaisir à suivre les tribulations de Jonas et Oriane dans ce Paris en proie aux guerres de religion qui déchirent le Royaume de France…

Le Cimetière des Innocents est un diptyque particulièrement enthousiasmant et indéniablement rafraîchissant à côté duquel il serait bien dommage de passer…


-Une recluse qui s'échappe, c'est pire qu'une sorcière! Et son complice, c'est le diable en personne... Tu as les épaules un peu frêles pour jouer ce rôle.
-L'amour peut tout!
-L'amour, qu'il soit de Dieu ou des hommes, ne sert qu'à excuser le pire!
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.