Haut de page.

Perdreaux aux Pruneaux
Louise Petibouchon


Fiche descriptive

Policier

Louise Petibouchon

Tome 1

Jean Depelley

Éric Albert

Éric Albert

Editions du Long Bec

22 Août 2018


14€50

9791092499858

Chronique

A Limoges, à la fin des années 1950. Louise Petibouchon est une jeune inspectrice de police fraîchement diplômée.

Elle évolue dans un milieu masculin mais grâce à sa personnalité et à son efficacité, elle réussit à gagner l'estime de ses collègues.
un excellent album!


Une inspectrice résolument moderne…
Louise Petibouchon, planche de l'album © Le Long Bec / Albert / DepelleyAvec Louise Petibouchon, Jean Depelley et Eric Albert nous proposent une nouvelle série délicieusement old school qui rend hommage aux classiques de la BD franco-belge tout en y ajoutant une salutaire dose de modernité…

Fraîchement émoulue de l’école de police, Louise Petibouchon rejoint le commissariat de Limoges alors que son classement aurait pu lui ouvrit les portes de commissariat plus prestigieux…

A peine arrivée, la voilà lancée dans sa première enquête comme adjointe de l’inspecteur Plumier: une mystérieuse histoire de vol d’or dans un entrepôt clos… L’occasion pour elle de faire montre de ses talents d’enquêtrice… et pour Plumier de son incompétence et de sa misogynie galopante…

Dans la seconde affaire, Louise Petibouchon va se lancer sur les traces d’un éventreur qui s’en prend aux prostituées de la ville…

Dans la dernière, Limoges va être le théâtre d’une sombre affaire d’espionnage…Louise va avoir fort à faire pour démasquer les espions, surtout que Plumier va encore faire des siennes!


Louise Petibouchon, planche de l'album © Le Long Bec / Albert / DepelleyPour inaugurer la naissance d’une nouvelle héroïne du neuvième art, ce n’est donc pas un récit mais trois que nous propose Jean Depelley! Trois enquêtes joliment charpentées qui introduisent la jeune et pétillante Louise Petibouchon, enquêtrice talentueuse et téméraires… Son apparence n’est pas sans rappeler celle de la délicieuse Audrey Hepburn même si elle a de petits airs de Queue-de-Cerise , secrétaire d’un certain Gil Jourdan, détective privé né sous la plume de l’immense et talentueux Maurice Tillieux…

Quand Tillieux rencontre Audiard à Limoges…
Comme dans tout polar qui se respecte, la ville et un personnage à part entière… Et Eric Albert fait revivre le Limoges des années de façon particulièrement crédible, ce qui ne manquera pas de ravir les Limougeaudes et Limougeauds amateurs de polar bien ficelés!

Empruntant à la ligne claire, son trait généreux et stylisé lui insuffle une salutaire touche de modernité grâce à des cadrages dynamiques, une narration graphique particulièrement fluide et un encrage plein de souplesse et d’élégance. Adoptant un style radicalement différent de ses précédents albums, le dessinateur met en scène de façon savoureuse l’attachante galerie de personnages imaginée par son complice scénariste…

Les dialogues ciselés et percutants caractérisent joliment chacun d’entre eux, à commencer par la charmante Louise Petibouchon, inspectrice dotée d’un caractère bien trempé et d’un sens de la répartie à la Audiard… Mais ses indics, amis et collèges ne sont pas en reste! Louise Petibouchon, planche de l'album © Le Long Bec / Albert / DepelleyLoin de là! Du journaliste, sympathique rondouillard en passant par Roseline, fleur de bitume et Maître Jean le… philosophe… sans oublier le triste Plumier ou le faussement débonnaire commissaire Grillon…

Difficile de résister aux charmes de cette Louise Petibouchon! Avec ce premier tome, les auteurs rendent un hommage appuyé tant aux polars des années 50 dont ils empruntent les codes qu’à la Bd franco-belge dans laquelle ils puisent le style graphique tout en lui insufflant cette once de modernité qui la rende unique!

Porté par des dialogues jubilatoires et des personnages hauts en couleurs tantôt horripilants tantôts attachants, le trait généreux et élégant d’Eric Albert met joliment en images les scénarios courts mais joliment ficelés de Jean Depelley…

Nous entraînant dans le Limoges des années 50, ces premières enquêtes de Louise Petibouchon se déguste avec un plaisir de gourmet et raviront immanquablement les amateurs de polar. Nous ne pouvons qu’espérer qu’elles seront l’amorce d’une longue série!


Bon. On ne va pas pleurer sur nos années pensionnat… La nostalgie c’est pour quand on sera vieille!Louise Petibouchon
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.