Haut de page.

Le réveil des poupées
Le réveil des poupées


Fiche descriptive

Thriller

Michel-Yves Schmitt

Maud Begon

Maud Begon

Jungle

Jungle Frissons

10 Octobre 2018


11€95

9782822225670

Chronique
Le réveil des poupées
Les poupées ont-elles une âme

Anna et son frère Max emménagent dans une nouvelle maison, avec leur mère.

Coincé entre un hospice et une boutique de jouets ringards, l'endroit est carrément déprimant. Lorsqu'Anna doit faire réparer une de ses poupées de collection, elle se rend dans le magasin d'à côté. Les jouets, aussi défraichis que leur propriétaire, font froid dans le dos...

La nuit même, Anna n'en croit pas ses yeux : les poupées de la boutique sont vivantes, prêtes à lui sauter dessus...
un bon album !


Les poupées ont-elles une âme
La sympathique collection Jungle Frisson s’enrichit d’un nouveau titre qui ravira n’en doutons pas les ados en mal de sensations fortes…

Le réveil des poupées, planche de l'album © Jungle / Begon / SchmittLes parents d’Anna et Max se sont séparés récemment. Ne supportant plus de vivre dans la même ville que son ex-mari, leur mère décide de changer d’air, de travail et de maison.

La petite famille aménage donc dans une maison coincée entre un hospice et une boutique de jouets ringarde tenue par un vieux bonhomme intrigant… Si Max semble indifférent au changement, Anna n’est absolument pas emballée par son nouveau cadre de vie et ne perd pas une occasion de le faire savoir…

Retrouvant une de ses poupées de collection abîmée, elle se rend au magasin voisin pour la faire réparer… La nuit même, les poupées de la boutique pénètrent dans sa maison et terrorisent la jeune fille… Dans l’hospice d’à côté, le directeur se livrent à de sordides expériences sur les patients qui lui sont confiés…


Une délicieuse variation autour d’une thématique connue…
Michel-Yves Schmitt s’empare d’une thématique connue (les Poupées qui prennent vie) et moult fois déclinées au cinéma (The Boy, Anabelle, Chuky, les Poupées du Diable)…) pour écrire un thriller fantastique qui se joue des clichés pour tisser un récit original et sulfureux…

On s’attache d’emblée à ces deux jeunes qui vont voir leur quotidien basculer dans le fantastique subtilement horrifique… Avec ses tendances gentiment gothique, Anna est, tout comme max, particulièrement attachante et les jeunes lecteurs pourront sans difficulté s’identifier à l’un ou l’autre de ces deux personnages.

Le réveil des poupées, planche de l'album © Jungle / Begon / SchmittMaud Begon, dessinatrice de l’excellent Bouche d’Ombre scénarisé par Carole Martinez), signe une fois encore un album au trait dynamique et envoûtant qui s’avère tout juste parfait pour mettre ce récit délicieusement horrifique en images… Ses crayons distillent un sentiment de malaise diffus, aidant à poser cette ambiance délicieusement horrifique qui baigne l’album…

Michel-Yves Schmitt décline la thématique des poupées qui s’animent et sèment la terreur…

Mais ne vous y trompez pas! S’éloignant des clichés, le scénariste signe un récit original joliment orchestré qui réservera d’excellentes surprises aux lecteurs les plus blasés… Les dessins de la talentueuse Maude Begon distillent cette ambiance délicieusement horrifique qui fait tout l charme de l’album…

S’éloignant des clichés, Le Réveil des Poupées nous proposent une intéressante variation sur une thématique connue… Fertile en rebondissement, la chute s’avère aussi savoureuse qu’inattendue, laissant une porte entrouverte pour une éventuelle suite… Ce que nous ne pouvons qu’espérer!


Mais Maman! Des jouets diaboliques m’ont attaquée dans les escaliers…
- C’est pas le moment de pour les délires d’adolescente gâtée!Dialogue entre Anna et sa mère
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Little Fears parle des terreurs enfantines : du monstre dans le placard et du croquemitaine, du temps qui passe et de la perte de l'innocence. Les protagonistes en sont des enfants de 6 à 12 ans, confrontés à un monde de terreur, Closetland, le Monde du Placard !