Haut de page.

un vrai bain de sang
Aspirine


Fiche descriptive

Fantastique

Aspirine

Tome 2

Joann Sfar

Joann Sfar

Brigitte Findakly

Rue de Sèvres

05 Juin 2019


16€

9782369811206

Chroniques
Aspirine #1
Crise d’ado vampirique
un vrai bain de sang
Cure de jouvence…

Quelques mois ont passé depuis la première aventure d'Aspirine et de ses complices. Ils connaissent mieux leurs pouvoirs, ils apprennent à maîtriser leur rage.

Aspirine se défoule notamment dans son journal intime. Elle et Yidgor y vivent des aventures lugubres et dangereuses, l'une d'elles consiste à racheter des morts fraichement pendus pour les réanimer et leur confier une mission des plus complexes... voler une larve de Dieu qui organise des séances de jouvence nauséabondes pour ses adorateurs.
Alors que tous les candidats échouent, Dick, un gosse des rues, sorte de gavroche désespéré et couturé y parvient. Mais il ne se satisfera pas de son rôle de sous-fifre et fera tout pour récupérer son âme détenue par Yidgor. Ajoutez à ça un occultiste qui se la joue Belle au bois dormant et une momie ivre...

Aspirine et ses amis ne veulent pas qu'on les traite de super-héros, ils considèrent qu'ils sont des méchants face à des personnes encore plus méchantes ! Comment tout cela ne finirait-il pas dans un bain de sang ?
un excellent album!


Cure de jouvence…
Aspirine, planch du tome 2 © Rue de Sèvres / Sfar / FindaklyLe prolifique Joann Sfar poursuit son récit vampirique sur un rythme endiablée avec des péripéties poulpesques que n’auraient pas renié des joueurs de Jeu de Rôle…

Quelques mois ont passé depuis la dernière crise d’ado vampirique d’Aspirine mais la belle n’est pas assagie pour autant.

Avec Yidgor, son serviteur zélé, elle rachète des cadavres fraîchement exécutés pour les réanimer et leur confier une bien étrange mission: dérober un dieu à une secte de fanatiques qui organisent de sinistres séances de jouvence en sacrifiant la jeunesse d’adorables (?) bébés… Les goules se sont succédées sur un rythme effréné aussi Yidgor et Aspirine ne sont-ils guère optimistes quant aux chances de survie de Dick, le gosse des rues dont ils viennent de réanimer le cadavre après l’avoir racheté aux bourreaux de la prison de Darkmoor… Ce dernier est néanmoins prêt à tout pour récupérer son âme qu’Yidgor garde précieusement au fond de sa poche.

Aspirine, planch du tome 2 © Rue de Sèvres / Sfar / FindaklyOn aurait tôt fait de croire qu’Aspirine et son serviteur jouent les super-héros pour défendre les faibles et les opprimés… Il se considèrent juste comme de grands méchants monstres s’en prenant à plus cruels et méchants qu’eux…

Tous les ingrédients sont donc réunis pour que cette histoire finisse, comme elle a commencé d’ailleurs, dans un vrai bain de sang…


Joann Sfar n’en finit plus de revisiter avec un plaisir jubilatoire le mythe du vampire…
Aspirine est la narratrice de ce récit concocté par Joann Sfar et dont elle est l’héroïne. Nue et confortablement installée dans une baignoire pleine de sang, notre vampire rebelle confie à son journal intime les aventures gothiques et délicieusement horrifiques qui la conduisirent à Edimbourg avec sa sœur Josacine, Yidgor son serviteur et Dick, la goule ramenée d’entre les morts, sur la trace d’un culte indicible que n’aurait pas renié H.P. Lovecraft.

Avec un sens du rythme et du mouvement saisissant, l’auteur remet en scène ces deux personnages un peu paumés doté de pouvoirs qui les dépassent mais qu’ils apprennent à utiliser pour se désennuyer un peu… L’arrivée impromptue de Dick, punk mort-vivant, apporte une savoureuse note de rafraîchissante noirceur à l’univers joyeusement barré de Sfar, permettant à l’artiste de rendre un hommage appuyé aux films de la Hammer qui ont bercé son enfance et dans lequel il invite quelques guest-stars né sous ses crayons dans d’autres séries.

Aspirine, planch du tome 2 © Rue de Sèvres / Sfar / FindaklyFasciné par les monstres en général et par les vampires en particulier, Joann Sfar revisite avec inventivité la culture populaire et les films de la Hammer pour tisser un récit diablement dynamique baignant dans une atmosphère délicieusement pulp mêlant univers de Lovecraft au mythe doublement immortel du vampire…

Se faisant tour à tour minimaliste ou sensuel, son dessin épuré est comme de coutume d’une redoutable efficacité tant son sens du mouvement s’avère percutant. Ses dialogues et monologues ciselés sont portés par des personnages iconoclastes particulièrement attachants alors que Sfar alterne avec brio humour, gore et scène d’action débridée…

Nos avions été enthousiasmés par le premier opus des aventures d’Aspirine et il en va clairement de même avec ce vrai bain de sang ! On ne peut qu’espérer une suite tant le récit s’avère jubilatoire !


- Je dirais pas qu’on est des héros.
- Des supers-monstres.
- Si tu veux. Mais faut faire gaffe. Y’a moyen de perdre pied.Dialogue entre Aspirine et Josacine

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Vampire est un jeu de rôle dédié au Monde des Ténèbres, univers bâti par Whitewolf s’appuyant sur les romans d’Anne Rice et sa célèbre trilogie des Vampires et sur la littérature gothique.