Haut de page.

Mission Calaveras
Mission Calaveras


Fiche descriptive

Jeux familial

Gigamic

Henri Kermarrec

Philippe Auger

Gigamic

3 à 6 joueurs

12 ans et +

25 mn

avril 2019


17€90
Chronique
Mission Calaveras
Mexico, nid d’espions

Mexico - Novembre 1983

Dépassée par sa découverte, la scientifique Nicole Gomez Santos décide de fuir son pays et de tout révéler publiquement pour se protéger. Pour cela, elle demande de l’aide à un ami journaliste.

Mais, à l’heure du rendez-vous, ce dernier manque à l’appel. Elle décide alors de se rendre à son hôtel et découvre le corps de son ami, assassiné.
un excellent jeu!


Mexico, nid d’espions
En pleine guerre froide, Nicole Gomez a par hasard découvert comment faire muter un virus pour en faire une arme bactériologique dévastatrice… Redoutant l’usage qu’on pourrait faire de sa découverte, elle contacte un ami journaliste à même de l’aider à quitter le pays… Lorsqu’elle arrive sur le lieu de rendez-vous, ce dernier vient d’être froidement abattu… Débarquent alors des agents de la DGSE, du KGB et de la CIA lui proposant son aide… Elle sait que parmi eux se cache l’assassin de son ami… Charge à eux de faire porter ses soupçons sur d’autres afin de gagner sa confiance.

Règles et matériel

Mission Calaverasn, les trois factions © Gigamic / Auger / KermarrecPhilippe Auger signe une illustration bien sympathique qui attire l’œil autant qu’elle intrigue… Le pitch figurant au dos de la boîte est de ceux qui donnent envie de jouer et le matériel qu’elle contient, avec ses cartes personnage délicieusement Rétro, ses cartes lieux très immersives et son plateau de jeu situant d’emblée l’action, donne bougrement envie de se lancer dans ce jeu d’espionnage et de faux semblants…

Introduit par une petite bande dessinée qui immerge les joueurs au cœur de l’action en introduisant le jeu, le livret de règles (16 pages dont 4 de BD) expose suffisamment clairement les différents mécanismes de ce jeu pour qu’on puisse se lancer dans la première partie sans attendre…

Contenu de la boîte : 48 cartes Lieux / Rebondissement, 1 plateau, 24 jetons suspicion, 1 pion Nicole (et son socle en bois !) et, pour chacun des 6 joueurs : 1 carte personnage.


Déroulement d’une partie

Mission Calaverasn, Nicole Gomez Santos, la chercheuse à exfiltrer © Gigamic / Auger / KermarrecMise en place
Difficile de faire plus simple : chaque joueur prend sa carte personnage et reçoit 3 cartes… Les joueurs se placent en alternance en fonction de leur officine… La partie peut commencer…

Déroulement
A son tour de jeu un joueur joue une carte de sa main sur une des zones du plateau : devant lui, devant un autre joueur ou encore à droite ou à gauche du plateau principal (Zone Innocent ou Coupable).

Si dans un lieu se trouvent deux cartes identiques, elles sont défaussées. Une carte Rebondissement permet quant à elle de déplacer une carte Lieu d’une zone à une autre au choix du joueur…

Mission Calaverasn, cartes Lieu © Gigamic / Auger / KermarrecFin de la manche
A l’issue du tour d’un joueur et à condition qu’au moins 2 cartes figurent sur le plateau Culpabilité, on s’assure qu’aucun joueur n’est coupable aux yeux de Nicole.

Si un joueur possède au moins une carte identique à celles posées dans la Zone Innocent, il est innocenté. Si tous les joueurs sauf un est innocenté ou si un joueur possède plus de cartes identiques à celles posées sur la zone coupable que ses adversaires, il est alors suspect aux yeux de Nicole et prend autant de points de suspicion que de cartes posées dans le zones Coupable et Innocent… Nicole va alors chercher la protection du joueur qui lui semble le plus innocent (celui possédant le moins de jetons de suspicion ou, en cas d’égalité, celui possédant le plus de cartes Lieu devant lui…
Les cartes figurant autour du plateau sont défaussées mais les joueurs conservent celles placées devant eux…

Fin de partie
Lorsqu’un joueur possède 7 jetons (ou plus !) de culpabilité, la partie s’achève… Après un éventuel dernier déplacement de Nicole, la partie est remportée par l’équipe d’agent ayant pris Nicole sous son aile… Leur gouvernement saura faire bon usage de sa découverte…

l’Avis de la Rédaction

Mission Calaverasn, mission(s) en cours © Gigamic / Auger / KermarrecMission Calaveras est un excellent jeu d’ambiance aux parties funs, nerveuses et… âprement disputées !

Les règles sont simplissimes et s’expliquent en une poignée de secondes… Mais, croyez-moi sur parole, le jeu s’avère bien plus retord qu’il n’y parait !

Mission Calaverasn, cartes Lieu © Gigamic / Auger / KermarrecNulle déduction dans ce jeu cruel et machiavélique qui voit s’affronter différentes équipes d’agents pour tenter de faire accuser un concurrent tout en paraissant innocents aux yeux de Nicole afin qu’elle les suive de son plein grès… Et les agents peuvent être particulièrement vicieux puisqu’ un agent n’hésitera pas à faire accuser leur comparse du meurtre de son ami pour inciter Nicole à le rejoindre ! L’objectif n’étant pas de gagner mais de faire gagner son officine !

Bien évidemment, pioche de carte oblige, le hasard occupe une place importante dans le jeu : pour innocenter ou pour peser les soupçons sur quelqu’un, encore faut-il avoir les bonnes cartes en main au bon moment… Mais il y a moult façon d’apprivoiser le hasard : si notre main ne nous permet pas de s’innocenter soi-même ou de faire innocenter son complice, on peut s’efforcer d’instaurer un statuquo… De plus, jouant en tandem, on peut donner un coup de main salutaire à un complice en difficulté…

Mission Calaverasn, Rebondissement impromptu © Gigamic / Auger / KermarrecLes parties seront d’autant plus immersives que les joueurs se prêtent au jeu et accompagnent la pose d’une carte d’un commentaire bien senti, appuyant son accusation ou imaginant un alibi déjanté… Mais que les joueurs les plus timides se rassurent, ce n’est nullement une obligation ! Même si le jeu est indéniablement plus fun avec !

Après Peanut Club, Noxford ou Eko, le talentueux Henri Kermarrec revient avec Mission Calaveras, un jeu d’espionnage d’autant plus savoureux qu’il esquive avec inventivité les rôles secrets intrinsèques à la thématique…

Difficile de ne pas être impressionné par ces règles épurées offrant une réelle profondeur de jeu… Joliment mise en valeur par Philippe Auger, la thématique s’avère particulièrement immersive et l’aspect résolument fun du jeu est à même de séduire un large public malgré des premières parties parfois un brin déroutantes !



On aime...

les règles minimalistes offrant pourtant une réelle profondeur
la thématique très bien rendue
l’approche originale du livret de règles(introduites par une BD)
l’aspect fun et disputé des parties

On n'aime pas...

son aspect déroutant qui s’estompe rapidement passé la partie de découverte
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.