Haut de page.

Naga Raja
Naga Raja


Fiche descriptive

Jeux à 2

Hurrican

Théo Riviere, Bruno Cathala

Vincent Dutrait

Asmodée

2 joueurs

9 ans et +

30 mn

mars 2019


26€90
Chronique

En Inde, les temples jumeaux de deux divinités oubliées renfermant d'antiques reliques viennent d'être découverts. Pour vous emparer de ces trésors, vous devrez traverser un dédale en perpétuel mouvement et affronter votre rival de toujours...

Mais attention, rassembler les trois reliques maudite de maléfique Garuda vous serait fatal !
un excellent jeu!


Les (cruels) aventuriers des temples maudits
En Inde, deux temples jumeaux dédiés à deux divinités oubliées viennent d’être découverts… Vous incarnez un archéologue désireux de s’approprier les antiques reliques qu’ils abritent…

Règles et matériel

Naga Raja, des Reliques plus ou moins maudites... © Hurrican / Dutrait / Riviere / CathalaDans une ambiance très Indiana Jones, l’illustration de la boîte (signée Vincent Dutrait, excusez du peu) est une invitation au voyage et à l’aventure… Comme de coutume, Hurrican a soigné la maquette et on a d’emblée bien envie de découvrir l’intérieur des temples…
On est une fois de plus bluffé par le thermoformage parfaitement raccord avec la thématique et on apprécie la petite aide de jeu expliquant l’art et la manière de ranger le matériel dans la boîte… Ensuite, ce sont les sympathiques bâtonnets remplaçant les dés qui attirent l’attention… Difficile pour le joueur moyen de ne pas s’en emparer d’emblée pour les jeter frénétiquement… Ils donnent indéniablement une délicieuse note exotique à l’ensemble…
S’ils sont sobres, les plateaux s’avèrent très sympathiques, esquissant la mécanique des dalles mouvantes et pivotantes qui donnera tant de fil à retordre aux archéologues…

Naga Raja, des dalles mouvantes © Hurrican / Dutrait / Riviere / CathalaTuiles Relique et cartes sont particulièrement belles… mais quoi de plus normal puisqu’elles sont signées par Vincent Dutrait! On appréciera à sa juste valeur le travail iconographique des cartes permettant d’en comprendre facilement les effets sans avoir à se référer aux règles…

Le livret de règles (6 pages en accordéon) est particulièrement clair. Les différents mécanismes du jeu y sont expliqués à grand renfort d’exemples dûment illustrés… Pas besoin de s’y reprendre à deux fois pour se lancer dans l’exploration des temples oubliés!

Contenu de la boîte : 36 bâtonnets du destin (de trois types différents), 48 cartes, 17 dalles, 12 jetons Amulette, 1 Parchemin et, pour chacun des 2 joueurs : 1 plateau Temple, 6 reliques sacrées et 6 reliques maudites et 1 carte aide de jeu.


Déroulement d’une partie

Naga Raja, des cartes aux mystérieux pouvoirs © Hurrican / Dutrait / Riviere / CathalaMise en place
La mise en place s’avère d’autant plus fluide que le schéma des règles s’avère particulièrement clair…

Chaque joueur prend son plateau, place aléatoirement ses 9 reliques aux emplacements ad hoc et reçoit 5 cartes qui sera sa main de départ. Sur ces cartes figurent 4 informations : le type de carte (parmi 4), le nombre et le type de bâtonnets à lancer (parmi 3), un effet et la cible du dit effet (l’adversaire, soi-même ou les deux). Les faces des baguettes indiquent soit des points soit un symbole Naga.

Déroulement
Naga Raja, d'intéressants bonus © Hurrican / Dutrait / Riviere / CathalaUne tuile est dévoilée et va être mise aux enchères… Si un symbole amulette y figure, un jeton Amulette y est placé face cachée.

Le Guide (joueur possédant le Parchemin) joue face cachée autant de cartes qu’il le souhaite d’un même type. Son adversaire fait de même. Les cartes sont dévoilées simultanément. Chaque joueur lance les bâtonnets du destin figurant sur ses cartes…

Ensuite, en commençant par le gardien, chacun peut défausser un Naga pour jouer et activer l’effet l’une des cartes de sa main qu’il joue et défausse. Ils pourront ainsi échanger ou regarder secrètement des tuiles Relique, faire pivoter, placer ou échanger des tuiles Temple, piocher des cartes, défausser aléatoirement une carte de l’adversaire, poser un piège (qui empêchera la pose d’une tuile), obliger l’adversaire à relancer des bâtonnets, lui en supprimer ou ajouter des points à son résultat…

Quand les deux joueurs ont cessé de jouer leurs Nagas, on compare le résultat de leurs bâtonnets, éventuellement modifié par l’effet des cartes jouées précédemment… Le gagnant (ou le Guide en cas d’égalité) s’empare de la tuile et la place sur son temple (proche d’une entrée ou à côté d’une tuile précédemment posée… Si un chemin relie une entrée à une relique, elle est dévoilée. Si le chemin mène à une amulette, le joueur en prend secrètement connaissance. Elle lui permettra de piocher une carte, de bénéficier de points de victoire ou d’annuler l’effet d’une carte jouée par l’adversaire.

Le perdant devient le Guide de la prochaine manche. Il pioche 3 cartes, en conserve 2 et donne l’autre à son adversaire. Une nouvelle manche commence.

Fin de partie
Naga Raja, des cartes aux mystérieux pouvoirs © Hurrican / Dutrait / Riviere / CathalaLa partie peut prendre fin de 3 façons différentes :

1Un joueur dévoile 3 reliques maudites. Il perd aussitôt la partie.
2un joueur totalise 25 points, il remporte la partie.
3un joueur place sa neuvième tuile sur son Temple. On procède alors à un décompte (reliques exhumés + éventuellement bonus des amulettes collectées), le gagnant bien évidemment étant le joueur totalisant le plus de points.


l’Avis de la Rédaction

Naga Raja, partie en cours © Hurrican / Dutrait / Riviere / CathalaAutant l’avouer de suite : nous avons un petit faible pour les jeux créés en tandem par Bruno Cathala qui proposent bien souvent (pour ne pas dire toujours !) une saveur ludique bougrement originale… Et, co-créé avec Théo Rivière, Naga Raja ne déroge pas à la règle !

Si les mécaniques sont ceux d’un jeu abstrait, la thématique s’avère néanmoins très présente et saura séduire un large public en leur permettant d’endosser pour une partie la panoplie d’Indiana Jones, célèbre archéologue aventurier s’aventurant dans un temple mouvant pour y dénicher d’antiques reliques…

Naga Raja, le Parchemin du Guide © Hurrican / Dutrait / Riviere / CathalaLes deux usages des cartes induisent des choix éminemment cornéliens : car, comme dit dans l’explication des règles, les cartes ont deux usages possibles : elles permettent de lancer les bâtonnets permettant de remporter la tuile mise en jeu mais aussi de bénéficier d’un effet activable grâce aux Nagas et qui permettent d’influer sur le cours du jeu… Et choisir l’un c’est sacrifier l’autre !

Le choix des cartes à jouer secrètement en début de chaque manche s’avère être un des délicieux rouages du jeu : car si les bâtonnets bruns permettent de prendre un avantage bien souvent décisif dans l’acquisition des tuiles à cause des points y figurant, les verts offrant 2 faces Nagas (sur 4 !) permettent d’activer de nombreux effets dont chacun s’avère intéressant ! Les bâtonnets blancs étant quant à eux entre les deux autres…

La mécanique de pioche, composante essentielle de la gestion de main, s’avère diaboliquement simple, conférant un léger avantage au joueur ayant perdu l’enchère. Les différentes façons de mettre fin à la partie induisent différentes stratégies alors que les interactions entre les joueurs sont particulièrement subtiles… et délicieusement cruelles ! Avec la possibilité de prendre connaissance des reliques de son adversaire et l’opportunité de déplacer ou faire pivoter les tuiles de son temple, c’est un réel plaisir que de relier l’une de ses entrées à sa troisième relique maudite !

La composante hasard est certes présente et est indéniablement l’un des charmes du jeu… Mais les joueurs ayant le choix des cartes à jouer, et donc des bâtonnets à lancer, ils vont pouvoir agir directement sur l’aspect aléatoire du jeu alors que, activés dans le bon timing, l’effet des cartes peut offrir des combos particulièrement dévastateurs !

Bruno Cathala et Théo Rivière associent leurs talents pour signer un excellent jeu à deux riche en tensions et en interactions…

Les deux utilisations possibles des cartes induisent des choix délicieusement cornéliens qui confèrent toute sa saveur à ce jeu fluide qui allie simplicité et profondeur. Hurrican nous propose par ailleurs un matériel superbe et original, aussi agréable à regarder qu’à manipuler, le tout sublimé par le talent de Vincent Dutrait donc chaque nouveau jeu est une œuvre d’art…

Naga Raja a décidément tout pour devenir un classique des jeux à deux !



On aime...

le ratio simplicité / profondeur
le matériel original et agréable
les choix délicieusement cornéliens
les interactions riches… et cruelles


On n'aime pas...

dévoiler sa troisième relique sacrée
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.