Haut de page.

La vie hantée d'Anya
La vie hantée d'Anya


Fiche descriptive

Fantastique

Vera Brosgol

Vera Brosgol

Vera Brosgol

Rue de Sèvres

28 Août 2019


16€

9782369810445

Chronique
La vie hantée d'Anya
Le regard de l’autre

Anya a l'impression d'être en permanence la petite nouvelle : fille d'immigrés, elle n'a jamais réussi à trouver complètement sa place.

Mais quand elle tombe dans un puits et découvre le fantôme qui s'y trouve, elle a l'impression de se faire son premier véritable ami. Les ennuis commencent quand ce fantôme, prénommé Emily, devient jaloux de tout ce qui remplit la vie d'Anya.
un chef d'oeuvre!


Le regard de l’autre
La vie hantée d'Anya, planche de l'album © Rue de Sèvres / BrosgolAprès un été d’enfer, la talentueuse Vera Brosgol revient avec un second album tout aussi envoûtant que le fut le précédent… Même si c’est chronologiquement son premier album puisqu’il s’agit d’une réédition d’un titre paru en 2013 chez Altercomics…

Fille d’immigrés russes, Anya est une adolescente solitaire qui peine à s’intégrer dans son lycée.

Mais un jour, alors qu’elle fait l’école buissonnière pour échapper aux moqueries de ses camarades, elle tombe par mégarde dans un puit désaffecté… Si la chute est sans gravité, elle est bel et bien bloquée au fond du puits, en compagnie d’un cadavre centenaire… et de son fantôme !

Prénommé Emily, la jeune revenante va au fil du temps devenir son amie et sa confidente et l’aider à s’intégrer à ce lycée dont elle se sent étrangère… et à séduire le beau Sean qui n’a pour l’heure d’yeux que pour la trop parfaite Elizabeth…

Mais chaque médaille a son revers et Anya ne va pas tarder à l’apprendre… à ses dépens…


Par le biais du fantastique, Vera Brosgol aborde avec finesse et délicatesse les tourments de l’adolescence…
La vie hantée d'Anya, planche de l'album © Rue de Sèvres / BrosgolDifficile de ne pas tomber sous le charme de cet album jeunesse tant l’autrice parvient à nous attirer dans son univers avec un dessin tout en rondeur et faussement enfantin.

Car si son récit est remarquablement bien conduit, son découpage et ses cadrages ne sont pas en reste et s’avèrent savamment travaillé pour servir au mieux son propos. Empruntant les codes et le vocabulaire cinématographiques, chacune de ses planches est d’une rare fluidité alors que son trait généreux et expressif est d’une rare justesse. Vera Brosgol met en scène avec une facilité désarmante et un talent confondant les sentiments de la jeune héroïne et les angoisses qui sont siennes et sont partagées par tous les adolescents.

Si les personnages, Anya en tête, sont dépeint avec une rare justesse, sans doute est-ce parce que l’autrice a puisé dans son vécu d’immigrée russe pour décrire le sentiment de solitude et d’isolement ressentie par la jeune adolescente qui peine à accepter et à faire accepter sa différence… Mais, abordant avec subtilité les tourments de l’adolescence, son propos touche à l’universel. L’histoire proprement dite est quant à elle subtilement orchestrée : de la rencontre impromptue entre Anya et Emily à l’amitié naissante et pour le moins contre nature entre ces deux jeunes filles qu’un siècle sépare… jusqu’à la montée en tension du récit qui bascule peu à peu dans le thriller (gentiment) horrifique. La vie hantée d'Anya, planche de l'album © Rue de Sèvres / BrosgolC’est peu dire que Vera Brosgol qui travailla sur le storyboard de Coraline (adaptation cinématographique du roman éponyme de Neil Gaiman) maîtrise parfaitement son sujet…




Avec cet album délicieusement fantastique basculant peu à peu dans l’horreur, Vera Brosgol signe un récit initiatique envoûtant qui parle avec justesse et délicatesse du mal-être de l’adolescence, décortiquant avec finesse le quotidien et les relations d’une jeune ado bourrée de complexe avec son entourage…

Rehaussé par un découpage parfaitement maîtrisé, son trait généreux et tout en rondeur s’avère particulièrement expressif quand il s’agit de mettre en scène les émotions et le ressenti de la jeune Anya qui va se lier d’amitié avec le fantôme d’une adolescente morte il y a près d’un siècle.

La vie hantée d’Anya est un album subtil et envoûtant qui séduira autant les ados que leurs parents…


- Salut.
- Qui… Qui… T’étais là depuis tout ce temps ?
- Façon de parler. Depuis tout ce temps et un peu avant.
- Oh… Mon dieu… Ohmondieuohmondieuohmondieu. Il doit y avoir du gaz ici non ? Un gaz hallucinogène genre méthane ou souffre…
- Non… Je ne crois pas. Je suis restée ici un long moment avant de mourir et je n’ai pas eu d’hallucinations. Et puis il n’y a pas d’odeur bizarre. Enfin il n’y en avait pas. Je n’ai plus trop d’odorat.
- Aidez-moiii ! A l’aide !dialogue entre Anya et Emily
Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.