Haut de page.

Le grimoire glouton
Danthrakon


Fiche descriptive

Album pour Enfant

Danthrakon

Tome 1

Arleston

olivier Boiscommun

Claude Guth

Bamboo

Drakoo

04 Septembre 2019


14€50

9782490735020

Chronique
Le grimoire glouton
Bi-classé Mage/Cuisinier

Dans la mythique cité de Kompiam cohabitent de nombreuses races intelligentes. Nuwan, un humain, est apprenti marmiton dans la demeure d'un grand magicien.

Avec l'aide de la belle Lerëh, dont il est un peu amoureux, il apprend à lire. Mais ses incursions dans la bibliothèque vont le mettre aux prises avec un précieux grimoire, le Danthrakon. La magie de l'ouvrage s'insinue en lui alors que les pages blanchissent.

Effrayé, Nuwan en parler à personne. Un terrible inquisiteur enquête sur l'effacement du grimoire, alors que Nuwan cache à tout le monde que de l'encre a remplacé son sang, ses larmes... et qu'il pisse noir. Terrorisé, il sait qu'il ne peut rien sans l'aide de Lerëh...
un excellent album!


Bi-classé Mage/Cuisinier
Danthrakon, planche du tome 1 © Bamboo / Boiscommun / Arleston / GuthPour inaugurer leur nouveau label consacré aux histoire de l’imaginaire (de l’heroic-fantasy en passant par la Science-Fiction), Bamboo fait les choses en grand : scénario d’Arleston, dessin d’Olivier Boiscommun et couleurs de Claude Guth… Avec une telle affiche, difficile de ne pas faire friser les moustaches des amateurs du genre !

Nuwan travaille comme apprenti marmiton dans la demeure d’un illustre magicien… Rêvant de devenir le premier cuisinier mage de la mythique cité de Kompiam, il suit avec d’autant plus d’assiduité les cours prodigués par Lerëh qui l’initie aux secrets de la lecture qu’elle s’avère tout à la fois gentille, belle et intelligente…

Après une longue veillée d’étude, l’apprentie de Waïwo le Mandriole le laisse travailler seul dans la bibliothèque de son maître… Le jeune homme va sans le savoir effleurer un précieux grimoire, le Danthrakon, dont la puissante magie s’insinue insidieusement en lui alors que l’encre du manuscrit qui a rendu fou tous ceux qui ont tenté de le copier disparait des vélins...

Sous le choc, le jeune et imprudent Nuwan ne parle à personne de ces étranges évènements mais lorsque le Grand Inquisiteur commence une enquête, il comprend qu’il ne parviendra pas à s’en sortir seul… D’autant que tous les fluides de son corps, son sang, ses larmes mais aussi sa pisse ont la couleur de l’encre…


La folle et épique épopée de celui qui rêvait de devenir le premier cuisinier mage de son monde…
Pour les arpenteurs de mondes imaginaires, ce nouveau label dirigée par Arleston himself est indéniablement l’une excellente surprise de cette rentrée littéraire.

Danthrakon, planche du tome 1 © Bamboo / Boiscommun / Arleston / GuthLes aficionados de l’œuvre d’Arleston qui ont été biberonnés à Lanfeust se sentiront d’emblée en terrain connu avec ce récit d’aventure se déroulant dans un univers medfan baigné d’humour et de magie et mettant en scène un jeune homme soudain investi d’un incommensurable pouvoir… Comme de coutume, le scénariste donne vie à une formidable galerie de personnages truculents et hauts en couleur et esquisse avec art les contours d’un univers qu’on devine foisonnant. On s’attache d’emblée à ce jeune homme de basse extraction rêvant d’élever la cuisine au rang d’art magique et on prend rapidement en grippe l’exaspérant tête à claque qu’est Didore. Percutants et ciselés, les dialogues impulsent un rythme soutenu au récit alors que les récitatifs drôles et mordants donnent cette tonalité si savoureuse qui baigne les récits d’Arleston.

Si le récit s’inscrit parfaitement dans le sillage creusé par ce scénariste chevronné avec sa plume alerte, le lecteur pourra être quelque peu décontenancé par le dessin… Difficile en effet de reconnaître la patte inimitable et reconnaissables entre toute d’Olivier Boiscommun dans ce présent album. Dans cette nouvelle série, son trait se rapproche plus de celui d’un Tarquin qui défricha avec Arleston les exotiques terres de Troy… Est-ce la colorisation (soignée comme de coutume !) de Claude Guth qui renforce cette analogie ou une volonté commune de se rapprocher du style qui valut le succès que l’on sait à Lanfeust ? Son travail n’en reste pas moins de haute tenue : sa narration s’avère comme il se doit particulièrement fluide et les personnages et créatures auquel il donne vie sont on ne peut plus expressifs… Le cahier graphique refermant l’album donne un aperçu du saisissant talent de cet auteur et l’on se prend à rêver d’une version crayonnée, sans rien enlever au formidable travail de colorisation de Claude Guth !

Danthrakon, planche du tome 1 © Bamboo / Boiscommun / Arleston / GuthInaugurant le label Drakoo, la trilogie de Danthrakon commence sous les meilleurs auspices avec ce récit d’aventure n’étant pas sans rappeler la saga de Lanfeust de Troy tant par sa thématique que pour cet irrésistible mélange d’humour et de fantasy qui est la marque de fabrique du scénariste…

Arleston est décidemment un talentueux conteur qui n’a pas son pareil pour esquisser les contours d’un univers imaginaire qu’il peuple de créatures et de personnages truculents, inquiétants, horripilants ou attachants… Si le dessin, porté par un découpage fluide et des cadrages virtuoses, s’avère particulièrement efficace et dynamique, on regrettera de ne pas retrouver la patte inimitable d’Olivier Boiscommun…

Mais ne boudons pas notre plaisir ! Le Grimmoire Glouton amorce une trilogie des plus prometteuses qui ravira à n’en pas douter les amateurs d’un genre sur lequel Arelston avait fait souffler un salutaire vent de fraîcheur…


- Tu as mouché ce vaniteux, Nuwan, mais méfie-toi. Les gars de son espèce sont des nuisibles, faut pas se les mettre à dos.
- Z’avez raison, chef. Il va me le faire payer. Je ne sais pas ce qui m’a pris…
- Mais si, tu sais ! Tu ne voulais pas passer pour un imbécile devant la jolie Lerëh ! Et tu as en tête d’étudier potions et élixirs pour devenir mage cuisinier… C’est un rêve de ton âge !dialogue entre Nuwan

El Loco



Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

Donjon & Dragon est un jeu de rôle médiéval-fantastique créé par E. Gary Gygax et Dave Arneson dans les années 1970. Vous trouverez plus largement dans cette rubrique des oeuvres qui pourront vous servir d'inspiration pour tous jeux médiévaux fantastiques...
Les sages ont coutume de dire : "le monde est un rêve de dragon". Cette phrase résume toute l'originalité de cet univers. A chaque aventure, les personnages se retrouvent au milieu d'un nouveau monde, généré par les rêves des dragons. Ils vont rencontrer des gens qu'ils ont peut être côtoyé dans un autre rêve mais dont ils ne se souviennent pas. Ils sortent du "gris-rêve" : le temps entre les aventures est si banal qu'on s'en souvient à peine. Chaque aventure peut se situer dans un nouveau monde, avec ses lois originales ou farfelues, avec son histoire dont il va falloir déjouer les fils pour dénouer l'intrigue. A l'opposé du jeu de campagne avec ses grands secrets, rêve de dragon est un jeu d'aventures qui peuvent être indépendantes. Les liens entre les rêves sont des déchirures de rêves, passages en un seul sens ou des blurêves, des passages qui ont leurs propres lois.