Haut de page.

Dracula
Dracula (de Georges Bess)


Fiche descriptive

Fantastique

Dracula (de Georges Bess)

Georges Bess (d'après le roman de Bram Stoker)

Georges Bess

Noir & Blanc

Glénat

16 Octobre 2019


25€50

9782344038604

Chronique

Jonathan Harker, jeune notaire, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le Comte Dracula, nouveau propriétaire d'un domaine à Londres. A son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants se signent au nom de Dracula.

Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu'éprouver une angoisse grandissante.
Très vite, il se rend à la terrifiante évidence: il est prisonnier d'un homme qui n'est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres...
un chef d'oeuvre!


Ténébreux et envoûtant
Dracula, planche de l'album © Glénat / Bess / StokerSi Bram Stoker n’a pas inventé la figure du vampire (John William Polidori a publié son Vampire en 1819), il lui a donné ses lettres de noblesse et en a fait une figure emblématique de la littérature fantastique. Comme bien d’autres avant lui, Georges Bess s’empare de son roman pour en signer une adaptation particulièrement envoûtante…

Le jeune et prometteur clerc de notaire Jonathan Harker est envoyé en Transylvanie pour finalier une vente avec le Comte Dracula désireux d’acquérir plusieurs propriété londonienne… Le seul nom du comte semble saisir d’effroi les habitants de la région sauvage et inhospitalière où il vit…

Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune homme est en proie à une angoisse grandissante et ce qu’il découvre dans les méandres du château n’a rien de rassurant… Il doit bientôt se rendre à l’évidence : il est prisonnier d’une créature maléfique qui s’apprête à quitter sa demeure ancestrale pour gagner Londres.

Pendant ce temps, Mina, sa jeune fiancée, se languit d’avoir des nouvelles de son bien aimé…


Une adaptation somptueuse et ténébreuse…
Dracula, planche de l'album © Glénat / Bess / StokerDès la couverture, particulièrement somptueuse, l’auteur nous entraîne dans son récit gothique de façon saisissante. Et il suffit de feuilleter l’album pour se laisser littéralement happer par le charme ténébreux qui se dégage de chacune de ses planches. Ses compositions sont de toutes beauté et son découpage plein d’audace et d’énergie semble s’avèrent particulièrement inspirés. Georges Bess est indéniablement l’un des maîtres du neuvième art. Difficile de ne pas être séduit par son trait puissant, la subtilité de son encrage, ses paysages sublimement inquiétants ou ses architectures torturées, sa façon bluffante de jouer avec les contrastes ou ses cadrages vertigineux pour renforcer la dramaturgie du récit et distiller cette atmosphère délicieusement oppressante qui baigne le récit.

Il met en scène un Dracula dépouillé de ses atours romantiques dont l’on paré de nombreux auteurs pour redevenir cette créature bestiale et malsaine, ce prédateur insatiable qui a hanté les lecteurs du roman de Stocker et donné naissance au mythe du vampire. Renouant avec l’horreur du roman originel, il signe une formidable adaptation de l’œuvre de Stocker, respectant l’esprit de l’œuvre originelle en conservant notamment sa dimension épistolaire qui impulse ce rythme si particulier au roman…
Dracula, planche de l'album © Glénat / Bess / Stoker
Artiste rare, Georges Bess est l’un des maîtres du neuvième art et il nous le prouve une fois encore avec cette formidable adaptation de ce chef d’œuvre de la littérature fantastique.

L’auteur avait déjà abordé la figure du vampire avec son Vampire de Benarès mais il s’attaque avec cet album à son représentant le plus emblématique : Dracula, vampire né sous la plume de Bram Stoker en 1897 et que Bess dépouille de ses atours romantiques pour n’en conserver que sa monstruosité, sa bestialité et sa soif insatiable qui en font un redoutable prédateur. Son Dracula s’avère très fidèle à l’esprit et la lettre du roman même si l’auteur et artiste lui imprime sa marque.

La puissance de son trait, les subtilités de son encrage, la virtuosité de ses cadrages et l’audace de son découpage font de cette adaptation une œuvre d’une puissance rarement égalée et un dores et déjà un monument du neuvième art…


Je descends d’une très ancienne lignée de maîtres sicules, de Transylvanie, dont le suis, hélas, l’ultime descendant… Je suis aussi le dernier membre de l’Ordre du Dragon, « Dracul » dans ma langue. Mon patronyme complet est Vlad III, Tépes, Comte Orlock, Nosferatu, Comte Dracula, Prince de Valvachie.Dracula

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Vampire est un jeu de rôle dédié au Monde des Ténèbres, univers bâti par Whitewolf s’appuyant sur les romans d’Anne Rice et sa célèbre trilogie des Vampires et sur la littérature gothique.