Haut de page.

Sombres Citrouilles
Sombres Citrouilles


Fiche descriptive

Policier

Malika Ferdjoukh

Nicolas Pitz

Nicolas Pitz

Rue de Sèvres

23 Octobre 2019


16€

9782369811398

Chronique
Sombres Citrouilles
Défaite de famille (*)

Aujourd'hui, 31 octobre, trois générations de Coudrier sont réunies à la Collinière, la grande demeure familiale entourée de forêts et d'étangs, pour fêter, comme chaque année, l'anniversaire de Papigrand, le patriarche. Comme c'est aussi Halloween, Mamigrand a envoyé les petits chercher des citrouilles au potager pour les voisins américains. Mais dans le carré de cucurbitacées encore enveloppé des brumes de l'aube, il y a comme un pépin.

Un homme étendu de tout son long, plein de taches rouges, silencieux. Mort. À première vue, personne ne le connaît. L'affaire pourrait donc n'être pas si grave que ça. Le problème, c'est que dans la famille, il y a au moins trois mobiles criminels possibles.

Donc trois assassins potentiels. Sans compter tous les secrets qu'on n'a pas encore découverts...
un excellent album!


Défaite de famille (*)
Sombres Citrouilles, planche de l'album © Rue de Sèvres / Pitz / FerdjoukhCe présent album est une adaptation du roman éponyme de Malika Ferdjoukh qui retrouve pour l’occasion Nicolas Pitz avec qui elle a signé la jubilatoire Bobine d’Alfred

En ce 31 octobre, comme tous les ans à la même époque, tout le monde est réunie à la Collinière pour fêter l’anniversaire du patriarche de la famille Coudrier et se recueillir sur le cénotaphe de l’Oncle Dimitri dont le corps n’a jamais été retrouvé…

Les gamins de la famille ont été envoyés récolter quelques citrouilles pour fêter Halloween… Et dans l’immense jardin, les gosses découvrent un cadavre… Hermès reconnaît l’homme qui faisait chanter son grand-père pour des motifs qui lui échappent encore… de là à penser que son grand-père s’en serait débarrassé… Pour ne pas gâcher la fête, il demande à ses cousins de l’aider à cacher le corps…

Sombres Citrouilles, planche de l'album © Rue de Sèvres / Pitz / FerdjoukhIl apparait bien vite que le Papigrand n’est pas le seul suspect possible et des secrets de famille bien enfouis vont refaire surface…


Un “Who do it” sombrement délicieux…
Il n’est pas toujours aisé d’adapter un roman en bande-dessinée mais cette Sombre Citrouille est indubitablement une réussite… On se laisse entraîner par ce récit choral qui esquisse le portrait d’une poignée de personnage plus complexe et nuancé qu’il n’y parait. Les changements de narrateurs impulsent à l’album un rythme soutenu et permettent au lecteur d’assembler pas à pas les différentes pièces de ce puzzle familial éminemment complexe et torturé… Sombres Citrouilles, planche de l'album © Rue de Sèvres / Pitz / FerdjoukhLe subtil changement de style retranscrit avec finesse les états d’âme de chaque protagoniste, rendant aux yeux du lecteur chaque adulte présent à la fête suspect du meurtre de l’inconnu…

Le scénario s’avère fort bien construit et les révélations très bien emmenées, distillant avec art une atmosphère étrangement dérangeante où amour et folie se mêlent et s’entremêlent de façon délicieusement inextricable. Il y a une dimension éminemment chabrolienne dans les portraits croisés de cette famille bourgeoise qui portent tous, une fois gratté le vernis des apparences et de l’hypocrisie, une part de ténèbres. Comme tout « wo do it ? » qui se respecte, le debriefing se déroule dans le grand salon avec des révélations fracassantes et une clef du mystère aussi alambiquée que savoureuse…

Le dessin expressif de Nicolas Pitz porte joliment cette chronique familiale finement orchestrée. Son trait élégant retranscrit avec justesse les sentiments complexes qui animent chacun des protagonistes de ce « who do it » alors que ses doubles pages offrant de superbes visuels de la nature environnant la maison familiale suggère le chapitrage de l’album… Sombres Citrouilles, planche de l'album © Rue de Sèvres / Pitz / FerdjoukhLa couverture, où le lecteur prend pour un temps la place du cadavre pour regarder les quatre cousins ayant fait sa macabre découverte s’avère suffisamment intrigante pour donner l’envie de se plonger dans la lecture de cet album captivant…

Remarquable adaptation du roman jeunesse éponyme, Sombre Citrouille est un délicieux polar solidement charpenté et finement orchestré mis en images avec élégance et délicatesse par un Nicolas Pitz très inspiré.

Mettant en scène des enquêteurs en herbe désireux de faire la lumière sur ce meurtre mystérieux qui allait faire ressurgir de sombres secrets de famille, l’album esquisse un portrait très chabrolien d’une famille bourgeoise bien moins lisse qu’il y paraît, rongés qu’ils sont par les préjugés et les non-dits que leur hypocrisie ne parvient plus à masquer…

Malika Ferdjoukh et Nicolas Pitz signent un polar familial sombrement envoûtant à même de séduire un large public…


Je pensais à ce mort qui était vivant ce matin. Je pensais à Papigrand. Au 31 octobre. La fête. Mamigrand qui préparait les tartes à la bougie. Le gâteau aux sorcières, les chandelles à la citrouille… C’est long douze coups, avec l’écho surtout. Assez pour prendre une décision. Pas assez pour que ce soit la bonne.
- Allez, on le planque... Faut pas qu’on le trouve !
Hermès


(*) en référence à un titre d’Orelsan
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Maléfices a pour cadre la France de la Belle Époque (1870-1914), où les superstitions campagnardes et la mode citadine du spiritisme côtoient la pensée scientifique.
Crimes se déroule à la même époque et inscrit dans la tradition des littératures classique, fantastique et horrifique du XIXe siècle.