Haut de page.

Traitement négatif
Le Tueur - Affaires d'Etat


Fiche descriptive

Policier

Le Tueur - Affaires d'Etat

Tome 1

Matz

Luc Jacamon

Luc Jacamon

Casterman

15 Janvier 2020


11€50

9782203191143

Chronique
Traitement négatif
l'instinct de survie

Recruté par les services secrets français, le Tueur est forcé de reprendre du service. Lorsqu’il s’est fait cueillir par la DGSE en Patagonie, le Tueur n’a eu que deux options. Suivre le mouvement ou finir squelette nettoyé par les urubus, au fond de la pampa.

Et se sauver la peau implique souvent des compromis. Une planque au Havre, une couverture de cadre dynamique, la vie de bureau dans toute sa splendeur… Mais les communautés urbaines françaises se révèlent finalement des terrains d’intervention tout aussi musclés que ceux qu’il a eu l’habitude de « nettoyer » quand il bossait à son compte.
un excellent album!


l'instinct de survie
Le Tueur, Affaire d'Etant, planche du tome 1 © Casterman / Jacamon / MatzIl y a six années paraissait l’ultime tome du Tueur, série magistralement écrite par le talentueux Matz et mis en image avec force par Luc Jacamon… Mais le tueur se voit contraint de reprendre du service…

La DGSE est venue loger le Tueur au fin fond de la Patagonie pour lui proposer un deal : soit il acceptait d’œuvrer pour le compte de l’Etat en revoyant ses prétentions financières à la baisse, soit son squelette reposerait au fin fond de la pampa… Mu par son formidable instinct de survie, le Tueur a accepté le compromis…

S’i mène depuis une vie jeune cadre dynamique dans une entreprise portuaire du Havre, c’est pour mieux accomplir sa première mission… Il n’est pas là pour savoir pourquoi. Seul le comment l’intéresse, le reste, ce n’est pas son affaire, ça ne l’a jamais été… Et, il en est persuadé, ça ne le sera jamais…


Entre malversations et corruption…
Le Tueur, Affaire d'Etant, planche du tome 1 © Casterman / Jacamon / MatzOn ne pensait plus recroiser le Tueur au détour d’une planche, aussi l’amorce de cette nouvelle série se situant quelques années après le dernier tome du Tueur est-il une heureuse surprise… Le Tueur reprend donc du service mais n’officie plus pour son propre compte, contraint de mettre ses compétences au service de l’Etat…

Travaillant sous couverture, il se voit obligé de donner de signes extérieurs de normalité à ses collègues de l’entreprise où il travaille officiellement et sur laquelle il porte son regard incisif…. Mais s’il a changé de camp, le travail du Tueur reste pourtant le même : éliminer les cibles qu’on lui désigne, sans états d’âme et sans chercher à comprendre les dessous de l’affaire… Alors qu’il avait pris l’habitude de chasser en solitaire, il doit faire équipe avec un ancien militaire des forces spéciales qui a des vues bien différentes des siennes… Ensemble, ils vont s’attaquer à des élus achetant la paix sociale de leur ville et laissant les trafiques se développer pour garder la mainmise sur les quartiers sensibles… La frontière entre politique et corruption semble parfois bien ténue…

On retrouve dans ce qu’il y a toute lieu d’appeler une nouvelle saison, tout ce qui faisait le charme dérangeant des précédentes : un personnage cynique et désabusé aux actions condamnables qui pose sur ses contemporains et sur le monde moderne un regard froid et tragiquement lucide… qui incite pernicieusement le lecteur à s’interroger sur la société capitaliste et ses travers…

Le Tueur, Affaire d'Etant, planche du tome 1 © Casterman / Jacamon / MatzPour ce nouveau cycle, Luc Jacamon délaisse les pinceaux numériques pour renouer avec des outils plus traditionnels. Ses couleurs atténuent avec finesse la froideur du récit sans en estomper la noirceur Et son sens du cadrage, résolument cinématographique, s’avère encore et toujours magistral… On pourra regretter de ne pas retrouver les compositions audacieuses de l’artiste et son découpage si particulier qui segmenter l’action pour mieux en retranscrire la violence et la temporalité…

Dans une ville évoquant un Havre gangréné par des élus fermant les yeux sur les trafics d’armes ou de drogue pour acheter la paix dans les quartiers dit sensibles, le Tueur travaille sous couverture et joue le jeu de la normalité en attendant son heure…

Porté par des récitatifs ciselés et percutants qui retranscrivent avec finesse le regard cynique et désabusé que porte le Tueur sur nos société moderne, ce premier tome du Tueur, Affaire d’Etat remet en scène ce personnage atypique et dérangeant né sous la plume incisive Matz et les crayons de l’impressionnant Luc Jacamon.

Traitement Négatif amorce une nouvelle saison d’une série réaliste et froidement crédible toujours aussi captivante…


Je n’ai pas eu le choix. Je ne suis plus à mon compte. Je reçois des ordres. Il y a des règles. Parce que c’est une mission dangereuse. Ils nous ont expliqué qu’on ne pouvait parler ni faire confiance à personne. Que le terrain était miné. Qu’on ne savait pas à quoi s’en tenir avec les flics du coin, ni avec personne, et qu’on ne pourrait recevoir d’aide de personne. Et si je dis nous, c’est parce que je ne suis pas seul… J’ai des « associés », des « partenaires ». Nous sommes trois. Le Tueur

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.