Haut de page.

Les Ombres de Macao
Les Ombres de Macao



Fiche descriptive

Jeux familial

Ankama

Charles Chevalier

Jonathan Aucompte

Black Rock

2 à 4 joueurs

8 ans et +

30 mn

octobre 2019


17€90
Chronique

Bienvenue à Macao, l’enfer du jeu ! Vous êtes à la tête d’un gang dans cette ville de débauche. Saurez- vous trouver votre place et développer votre petite entreprise jusqu’à bâtir un empire ?

Mettez votre main sur les principaux marchés – plus ou moins légaux – et devenez le parrain de la cité du vice.
un excellent jeu!


Ça sent le sang écarlate (*)
Les Ombres de Macao entraînent les joueurs dans une guerre de succession pour faire de l’organisation mafieuse la plus puissante de la cité…

Règles et matériel

Les Ombres de Macao, des établissements très lucratifs © Ankama / Aucompte / ChevalierDifficile de ne pas être attiré par la superbe illustration de la boîte tant elle distille une délicieuse ambiance… Si la boîte peut sembler un peu vide une fois ouverte, le matériel qu’elle contient est de toute beauté : cartes au format atypique superbement enluminées par le talentueux Jonathan Aucomte (à qui on doit les illustrations du bien nommé Galèrapagos ou celles de l’inquiétant Mad Trip) et tuiles Etablissement à la silhouette originale confèrent d’emblée une note exotique au jeu…

Les Ombres de Macao, des informateurs zélés... © Ankama / Aucompte / ChevalierLe livret de règles (8 pages dont 2 détaillant les capacités des personnages ou les conditions d’acquisition des Etablissements) s’avèrent fort bien écrit en plus d’être joliment maquetté. L’iconographie a été bien pensée tout en se fondant élégamment dans le dessin de la carte ou de la tuile… Petite étrangeté : les tuiles Etablissement deviennent des tuiles Bâtiment au détour du livret… Macao est décidément une ville pleine de mystères…

Contenu de la boîte : 45 cartes Personnage, 10 tuiles Etablissement, 7 cartes Veuve, 7 cartes Veuve Décédée, 1 carte Premier Joueur. :


Déroulement d’une partie

Les Ombres de Macao, ...qui font d'excellente recrue... © Ankama / Aucompte / Chevalier Mise en place
La mise en place s’avère à l’image des règles : simple et fluide !

Chaque joueur prend une carte Veuve. Les cartes Personnage mélangées et réparties en (nombre de joueur-1) tas à peu près égaux… Un nombre de tuile Etablissement (dépendant du nombre de joueur) est placé au centre de la table. Un joueur prend la carte Premier joueur…

Déroulement
A son tour de jeu, un joueur effectue une action parmi les trois suivantes :

Les Ombres de Macao, carte Premier Joueur © Ankama / Aucompte / Chevalier1Contacter un Informateur : le joueur prend une carte sur une des piles et la pose devant lui face bleue visible.

2Recruter un Membre : le joueur paye le coût indiqué au bas d’une carte personnage bleue placée devant lui pour la recruter et la retourner sur la face rouge. Le coût peut être acquitté à l’aide des logos figurant sur les cartes rouges placées devant lui et/ou en défaussant des cartes bleues comportant les ressources nécessaires (les cartes bleues défaussées sont placées sous la plus petite pile)

3Ouvrir un Etablissement : lorsqu’il remplit les conditions d’acquisition (certaines cartes nécessitent l’utilisation de ressources), le joueur peut s’emparer d’un Etablissement encore disponible.


[ !] Un joueur ne peut avoir plus de 5 cartes bleues devant lui. S’il utilise la capacité d’une carte Veuve bleue, le joueur la recouvre par la carte Veuve Décédée… Mais elle est toujours comptabilisée dans la limite des cartes bleues !

Fin de partie
Lorsqu’un joueur possède 7 cartes Personnage Rouge ou qu’il n’y a plus d’établissements disponibles, on finit le tour en cours et la partie prend fin.

Le joueur totalisant le plus de points remporte la partie… D’éventuelles égalités sont départagées par le nombre de tuiles Etablissement Jaune puis le nombre de Personnage Rouge…

l’Avis de la Rédaction

Les Ombres de Macao, les veuves © Ankama / Aucompte / ChevalierAprès avoir signé quelques pépites ludiques avec Bruno Cathala (Micropolis, Kanagawa, Abyss…) Charles Chevalier signe avec Les Ombres de Macao un Splendor-like plein d’élégance aux règles épurés, avec des Personnages en lieu et place des Pierres Précieuses et des Etablissements pour remplacer les Nobles.

A l’instar du chef d’œuvre de Marc André, les joueurs vont, au fil des tours, construire un moteur à ressource qui leur permettra d’enrôler de nouveaux Personnages et d’ouvrir de nombreux Etablissements très lucratifs… A Macao, point de score à atteindre pour mettre fin à la partie et la remporter mais un nombre de Personnages à recruter et d’Etablissement permettent aux joueurs d’accélérer subtilement la fin de partie.

Les Ombres de Macao, l'espérance de vie des veuves peut être limitée © Ankama / Aucompte / ChevalierSi elle était très anecdotique dans Splendor, la thématique se fait ici plus prégnante par le truchement de Personnages aux capacités complémentaires donc chacun peut, à certains moments clefs, s’avérer particulièrement lucratif… Certains offrent ainsi des ressources supplémentaires, d’autres permettent d’éliminer des Personnages Bleus adverses, de réserver une tuile Etablissement, réduire le coût d’achat de certains Personnages ou contacter un Indic….

Le système de contact avec un informateur, préalable nécessaire à son recrutement, est une petite merveille de simplicité et d’élégance. La limite de 5 cartes bleues étalées dans son aire de jeu introduit une subtile dose d’interactivité inextricablement liée à une savoureuse notion de timing… Plus un joueur s’approche de cette limite et plus on perçoit la ou les cartes qui lui manquent pour ne pas perdre de temps et se voir contraindre de défausser une précieuse carte ! Et gageons que si vos machiavéliques adversaires peuvent vous mettre des bâtons dans les roues, ils ne s’en priveront pas ! Macao est un univers particulièrement impitoyable !

Les Ombres de Macao, des établissements très lucratifs © Ankama / Aucompte / ChevalierCharles Chevalier signe avec Les Ombres de Macao un Splendor-like aussi captivant qu’élégant.

Superbement illustré par l’impressionnant Jonathan Aucomte, le matériel immerge les joueurs dans les ruelles opiacées de Macao pour une guerre de succession aussi impitoyable que sanglante. Si les règles épurées sont de celles qui s’expliquent une poignée de minutes, il faudra plus d’une partie pour maîtriser le timing et les subtiles interactions entre les joueurs…



On aime...

les élégantes illustrations de Jonathan Aucomte au service d’une thématique forte
l’élégance des mécanismes
les interactions à fleuret moucheté

On n'aime pas...

une première partie un brin déroutante

(*) extrait de Macao du Grand Orchestre du Splendide
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.