Haut de page.

Ceux qui partent
Alter



Fiche descriptive

Science-Fiction

Alter

Philippe Pelaez

Laval NG

Florent Daniel

Bamboo

Drakoo

15 juin 2020


19€90


Chronique
Ceux qui partent
Vertigineux

2082. Une planète inconnue, un climat glaciaire, une atmosphère viable, mais un environnement hostile. Alors que deux de ses hommes viennent de disparaître, victimes d’êtres monstrueux à l’aspect vaguement humain, le commandant Sylan Kassidy ne peut que se rendre à l’évidence : l’Hybris ne peut pas repartir. Assailli par les créatures qui trouvent le moyen de pénétrer dans le vaisseau minier, faisant une victime supplémentaire, l’équipage est obligé de s’enfuir à bord d’une navette de secours.

Depuis le début de leur mésaventure, les hommes et les femmes de la mission Orus restent en contact radio avec la terre. Leur interlocuteur privilégié ? Le président des États-Unis, Ashton Saint-John, qui voit d’ailleurs dans l’épopée du commandant Kassidy une formidable opportunité pour l’humanité, sur Terre. Car celle-ci se meurt, victime de la folie des hommes qui n’ont eu de cesse de s’entretuer depuis des décennies, depuis 2070, lorsque le président Lyndon Cooper, opposé à l’alliance sino-russe, a fait le choix de la guerre bactériologique et chimique, de la guerre nucléaire. Le choix de l’holocauste.
un excellent album!


Vertigineux
Alter, planche du tome 1 © Drakoo / Laval NG / Pelaez / Daniel2082. L’Hybris, vaisseau minier commandé par Sylan Kassidy, est contraint de se poser sur une planète hostile recouverte de glace pour y effectuer les réparations nécessaires. Pour Ashton Saint-John, président des Etats-Unis d’Amérique en liaison constance avec la mission Orus, cette planète pourrait bien être le seul espoir de l’humanité, alors que la Terre a été ravagée par une guerre bactériologique déclenchée par son prédécesseur pour s’opposer à une alliance sino-russe…

Mais la planète est plus hostile encore qu’il n’y paraissait… Après avoir tué deux membres de l’équipage patrouillant aux abords du vaisseau, des créatures humanoïdes particulièrement agressives tentent de pénétrer dans l’Hybris, contraignant l’équipage à s’enfuir à bord de la navette de secours… Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils survolent une ville ravagée, version postapocalyptique du New-York qu’ils ont quitté…


Un futur classique de la BD de SF…
Alter, planche du tome 1 © Drakoo / Laval NG / Pelaez / DanielPublié entre 2017 et 2019 chez les regrettés éditions Sandawe, Parallèle, rebaptisé Alter pour l’occasion retrouve une nouvelle jeunesse grâce aux éditions Drakoo… Ceux qui l’on lu à cette époque pas si lointaine se souviennent d’un récit de science-fiction remarquable de maîtrise… Mais, plutôt que de republier le récit en l’état, les auteurs l’ont légèrement remanié, redessinant certaines cases ou retouchant les dialogues pour les rendre plus percutants encore.

Mais le récit qui avait révélé le talent de scénariste de Philippe Pelaez est toujours aussi palpitant. Avec un art de la narration bluffant, le scénariste prend avec malice le lecteur à contrepied… Il commence son récit sur un mode survival en apparence classique avant d’amorcer un virage vertigineux, faisant perdre leurs repères tant aux lecteurs qu’aux différents protagonistes du récit… S’appuyant sur des récits alternés remarquablement orchestrés et un flashback captivant venant préciser le contexte, il déroule un irrésistible page turner qui s’achève sur un cliffhanger tout juste saisissant…

Laval Ng a fait ses premières armes dans le neuvième art en signant les dessins du quatrième cycle de la série Balade au Bout du Monde, succédant à Laurent Vicomte, Éric Hérenguel et Michel Faure. Et s’il y avait fait montre d’un talent évident, le dessinateur s’avère être aussi à l’aise avec les univers de science-fiction. Ses cadrages y sont tout à la fois percutants, audacieux et pertinents, servant le scénario de façon remarquable… Mettant joliment en valeur le trait du dessinateur, la colorisation soignée de Florent Daniel ne gâte rien.

Alter, planche du tome 1 © Drakoo / Laval NG / Pelaez / DanielAvec Alter, Drakoo met en lumière un récit de SF envoûtant et vertigineux qui n’avaient sans doute pas eu, lors de sa publication en financement participatif, la visibilité que méritait ce récit.

S’amorçant comme un récit survivaliste, le scénario solidement charpenté concocté par Philippe Pelaez s’avère tout juste vertigineux tant il happe littéralement le lecteur dans son univers dystopique, esquissant un avenir bien sombre pour notre fragile planète. Sublimé par le remarquable travail graphique de Laval Ng, cette nouvelle édition a été légèrement remaniée, rendant l’expérience plus immersive encore…

Si vous êtes amateurs de récit de SF bien ficelées, vous ne pouvez décemment pas passer à côté de ce petit bijou dont nous attendons la conclusion avec une impatience fébrile… Cerise sur le gâteau : il se murmure qu’un second cycle serait d’ores et déjà prévu… Elle est pas belle la vie ?


- Monsieur le Président, est-ce que… Est-ce que tout va bien ?
- Comment ça, tout va bien ?
- Sur Terre… tout va bien ?
- Bien… Bien sûr commandant !! Qu’est-ce qui vous arrive Commandant ?
- Que voyez-vous par la fenêtre en ce moment ?
- Et bien… Le… Les. Voyons, comme d’habitude : Manhattan, la Statue de la Liberté, New-York quoi !
- Et le Brooklyn Bridge, vous le voyez aussi ?
- Bien sûr que je le vois le Brooklyn Bridge ! Pourquoi toutes ces questions Commandant ?? Que voyez-vous ? Comandant ! Mais bon sang !! Que voyez-vous Commandant Kassidy ? Où êtes-vous ?
- Au même endroit que vous, Monsieur le Président…dialogue entre le Commandant Kassidy et le PRéident des Etats-Unis.

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.