Haut de page.

Alhambra
Alhambra


Fiche descriptive

Jeux familial

Queen Games

Dirk Henn

2 à 6

45-60 min

2003

Chronique


Le Thème

Les meilleurs architectes de toute l'Europe et des pays arabes veulent prouver leurs talents techniques. Embauchez l équipe de construction la plus appropriée et assurez-vous d avoir toujours assez de devises. Car, peu importe si le tailleur de pierre vient du Nord et si le jardinier vient du Sud, ils veulent tous être payés correctement et dans leur devise natale.
Avec leur aide, vous construirez des tours, des jardins, des pavillons, des appartements, des sérails et des arcades. Car vous devrez construire la plus belle Alhambra.


But du jeu

Le but du jeu est de marquer le plus de points au bout des trois décompte en construisant la plus belle Alhambra.

Un Alhambra est constitué de plusieurs tuiles dont la couleur varie en fonction du type de bâtiment : Pavillon (bleu), Sérail (rouge), Arcade (brun), Palais (blanc), Jardin (vert) et Tour (violet). Chaque tuile peut être délimité par un ou plusieurs murs.


Le Principe

A son tour, on a le choix entre trois option suivante:
Acheter un des bâtiment à la vente avec la monnaie adéquate. Si on paye la somme exacte, on a le droit de rejouer, sinon, l’ouvrier empoche la différence comme pourboire…
piocher une carte monnaie parmi les quatre qui sont retournées. On peut toutefois en piocher plus d’une si leur somme ne dépasse pas 5.
Réorganiser son Alhambra en déplaçant une tuile de l’Alhambra jusqu’à la réserve et réciproquement.


Marquer des Points

Lorsqu’une carte décompte est retournée, la manche s’arrête. On procède alors à un décompte par type de bâtiment. Les joueurs marquent des points en fonction de leur rang dans les majorité de chaque type de bâtiment. Chaque joueur comptabilise la longueur du plus grand mur continu externe à son Alhambra et l’ajoute à son score.

A la fin des trois manches, le joueur ayant comptabilisé le plus de point est déclaré vainqueur…
un bon jeu !


Très bien à 2 ou 3...
Alhambra fait partie de ces jeux léger qu’on sort facilement avec des personnes qui n’ont pas l’habitude de jouer. Les règles sont claires, facilement assimilable, et le hasard très présent ne fera pas fuir les débutant, qui font parfois preuve d’une certaine réserve vis à vis des jeux trop tactiques…

Cependant, force est de reconnaître qu’à 5 ou 6 joueurs, le jeu s’apparente pas mal à une loterie à l’issue aussi incertaine qu’aléatoire… Entre de phase de jeu, un joueur voit changer les cartes monnaie et bâtiment du tout au tout, et dès lors, impossible d’élaborer la moindre stratégie, même à court terme !

Aussi, bien qu’il ait obtenu le Spiele Jahre 2003 récompensant le meilleur jeu de l’année en Allemagne, ce jeu ne s’adresse clairement pas aux joueurs invétérés mais à un public familial. A moins… à moins de se limiter à deux ou trois joueurs. A trois joueur, le jeu se fait plus intéressant, plus tactique. Et à deux, grâce à une subtile variante, il est tout simplement excellent…

Le matériel est quant à lui, comme de coutume chez Queen Games, de grande qualité…

En résumé, un jeu fort sympathique, très intéressant à 2 ou 3 (voir à 4, à la rigueur), mais fortement chaotique à 5 ou six joueurs… Un jeu intéressant pour permettre à de nouveaux joueurs de découvrir les jeux de société sortant des sentiers battus et qu’on ne trouve hélas pas encore suffisamment en grande surface dans l’hexagone…
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.