Haut de page.

Wilderness
Wilderness



Fiche descriptive

Western

Antoine Ozanam (d'après le roman de Lance Weller)

Bandini

Bandini

Soleil

Hors collection

26 août 2020


19€99

9782302072640

Chronique

1899. Abel Truman, vétéran sudiste de la guerre civile américaine, vit entre l’océan, la montagne et les forêts pluviales. Comme un dernier soubresaut avant de mourir, il décide de reprendre la route avec son chien.
un chef d'oeuvre!


L’autre voyage d’Abel
Wilderness, planche de l'album © Soleil / Bandini / OzanamAbel est un vieil homme qui vit dans une petite cabane vétuste, entre l’océan et la montagne, avec son chien Ned comme seul compagnon… Rongé par les remords, il a bien pensé à en finir mais même l’océan n’a pas voulu de lui…

Vétéran de la guerre Sécession, le souvenir de la tristement célèbre bataille de la Wilderness revient sans cesse le hanter, de même que les fantômes de sa femme et de son unique enfant depuis longtemps disparus… Un jour, il décide de reprendre la route, accompagné de son fidèle chien… Mais la violence des hommes le rattrape et il est laissé pour mort par un homme au visage déchiré et un indien qui lui dérobent son chien… A bout de force, il est pourtant bien décidé à retrouver Ned…


La renaissance d’un homme qui sait qu’il va mourir…
L’éclectique et talentueux Antoine Ozanam se lance dans l’adaptation du chef d’œuvre de Lance Weller, romancier américain dont les livres hantent durablement le lecteur… L’histoire est sobre et tient en peu de mots. Mais il se dégage une force peu commune de sa prose qui nous narre l’histoire d’un vieil homme qui reprend la route pour se confronter une dernières fois aux fantômes de son passé, en quête d’oubli ou de rédemption… Wilderness, planche de l'album © Soleil / Bandini / OzanamAbel est l’un de ces soldats anonymes qui a survécu à la guerre et dont le destin traverse celui d’une nation en devenir. Au fil de ses pérégrinations et de ses rencontres heureuses ou inopportunes, ses souvenirs douloureux remontent à la surface, balisant son chemin et partageant sa peine et sa douleur avec le lecteur, de façon particulièrement saisissante. Alors que sa dernière heure approche, il prend conscience de la futilité de ces combats, regrettant presque d’avoir endossé l’uniforme sudiste plutôt que celui des anti-esclavagistes… Ses repères deviennent brumeux et ses dernières certitudes s’effondrent…

Comment transposer en bande dessinée ce roman puissant, ses descriptions saisissantes d’une nature sauvage formidablement retranscrite par l’auteur qui ne se contente pas de la décrire mais qui nous la fait ressentir au plus profond de notre être, esquissant par contraste l’horreur de la nature humaine… Et comment saisir les tourments profondément humains qui assaille le vieil Abel alors que sa vie achève de s’écouler ou ces étranges mais touchants dialogues avec son fidèle Ned ? Comment faire faire ressentir les horreurs de la guerres, la douleur de la perte d’un enfant ou la souffrance d’une épouse qui bascule inexorablement dans la folie ? Une gageure assurément… Wilderness, planche de l'album © Soleil / Bandini / OzanamEt il fallait toute l’inconscience et le talent d’Antoine Ozanam pour oser s’y attaquer ! Mais, à l’instar d’Abel, on n’entreprend pas un tel voyage seul et l’auteur s’associe à l’impressionnant Bandini pour mener à terme sa folle aventure. Et le résultat est tout à la fois somptueux et profondément bouleversant.

Il suffit de voir la magnifique couverture de l’album pour prendre la mesure du talent de ce dessinateur, avec ce quatrième de couverture qui lui répond, suggérant que l’homme qui marche seul avec son chien dans les sentiers sinueux d’une forêt et poursuivi par son passé à qu’il cherche à échapper… Bandini donne vie à une nature foisonnante, tout à la fois grandiose, sauvage et inquiétante, voir dangereuse… Mais jamais autant que peut l’être l’homme… Texte et dessins se répondent et s’enrichissent de façon confondante, faisant naître chez le lecteur une foule d’émotions troublantes et violentes avec une facilité désarmante… On passe sans heurt d’une époque à une autre, les souvenirs d’Abel étant subtilement représentés par des cases en noir et blanc, sans la superbe couleur qui subliment les scènes contemporaines et pose avec art cette ambiance si particulière qui baigne le récit…
Wilderness, planche de l'album © Soleil / Bandini / Ozanam
Il fallait le talent d’Ozanam et de Bandini pour avoir l’audace de se lancer dans l’adaptation du chef d’œuvre de Lance Weller, opposant la beauté de la nature à la cruauté de l’homme…

A l’instar du roman éponyme, le destin bouleversant d’Abel hantera longtemps le lecteur… Arrivé au crépuscule de sa vie, le vieil homme va entreprendre un ultime voyage, pour se confronter, une dernière fois, aux fantômes de son passé, aux souvenirs douloureux de la Guerre de Sécession dont son âme porte encore les stigmates, à ceux de sa femme et de son unique enfant depuis longtemps disparus… Au fil des pages, on comprend son désarroi et on prend la mesure de sa détresse, partageant sa solitude et son amertume… Avec lui on se relève, à chacune de ses chutes, jusqu’à la dernière dont on ne sortira pas indemne…

Wilderness est une magistrale adaptation d’un roman superbe et bouleversant qui nous conte la tragique renaissance d’un homme qui sait qu’il vit ses derniers jours dans cette vallée de larmes…


Tu sais, avant la bataille de Wilderness, j’étais plutôt connu pour être un mec chanceux… Y’en a même qui chargeait près de moi en espérant profiter de ma chance pour s’en tirer… Les cons… Huntley Foster… Gully Coleman… David Abernathy… dialogue entre Abel et Ned


Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 2 jeux de rôle.

Nous sommes en 1876, mais l’histoire n’est pas celle que vous connaissez. La guerre de Sécession fait rage, et aucun des deux camps ne semble prendre l’avantage. La mer a englouti une grande partie de la Californie, la Nation Sioux revendique les territoires du Dakota. Et les morts marchent parmi nous…
Tecumah Gulch est un jeu de rôle dans lequel on incarne des pionniers, habitants d’une petite ville fictive américaine à la fin des années 1860, peu après la fin de la Guerre de Sécession et de la Guerre Mexicaine. L'ambiance est au western non fantastique et respecte l'histoire des Etats-Unis : il n'y a aucun élément surnaturel et l'évolution de la ville fictive de Tecumah est influencée par les événements réels. Guerres, mouvements de population et autres drames de la conquête de l'Ouest sont le sujet des scénarios officiels. Les portraits et les caractéristiques de nombreuses figures historiques de la période que les héros pourront croiser sont aussi données : Buffalo Bill, Jesse James, Geronimo, etc...