Haut de page.

Erin
Les Géants



Fiche descriptive

Fantastique

Les Géants

Tome 1

Lylian

Paul Drouin

Lorien

Glénat

tchô!

26 août 2020


10€95

978234403940

Chronique

Une aventure aux proportions titanesques. Endormi depuis des temps immémoriaux dans un bloc de glace en Arctique, un mystérieux géant à l'allure bestiale est découvert par une multinationale du nom de Crossland Corporation.

Au même moment, en Ecosse, une jeune fille de 11 ans du nom d'Erin, se réveille en sursaut. Encore et toujours le même cauchemar... Celui rejouant la scène d'accident dans lequel ses parents sont morts.

Le coeur blessé mais le sourire aux lèvres, Erin rassure son oncle et sa tante en continuant à jouer avec son cousin et en poursuivant son activité favorite : l'entretien du jardin qu'elle chérit depuis sa naissance.
un excellent album!


Strange things
Les Géants, planche du tome 1 © Glénat / Drouin / Lylian / LorienAu cœur des grandes étendues glacées du Groënland, un chasseur et son jeune fils guident un homme au cœur d’une immense grotte glacée où est enfermé ce qui ressemble fort à un géant…

Au cœur de l’écosse, Erin tente d’oublier sa tristesse en prenant soin du jardin de ses parents, disparus dans un tragique accident de voiture… Il faut dire que la jeune fille semble avoir un véritable don pour le jardinage, parvenant à faire pousser des fruits hors saisons, forçant l’admiration de son oncle et de sa tante venus avec Patrick, leur jeune fils, pour emmener Erin vivre chez eux…

Mais, alors qu’elle désirait passer un moment seule dans sa cabane dans la forêt, voilà qu’une bande de jeune vauriens décide de s’en prendre à celle qu’ils considèrent comme une sorcière… C’est alors que les plantes aux alentour semblent s’animer avant de s’en prendre aux gamins… Bientôt, devant une Erin incrédule mais nullement inquiète, se dresse un géant végétal parlant une langue inconnue...


Un conte écologico-fantastique aussi envoûtant qu’enthousiasmant…
Le formidable trio de la Famille Fantastique ou de l’Aventure Fantastique se reforme pour tisser un conte écologico-fantastique aussi envoûtant qu’enthousiasmant…

Il y a tout d’abord la narration dynamique de Lylian qui capte l’attention du lecteur dès ce prologue intrigant oscillant entre James Bond et l’œuvre de Lovecraft et qui distille d’emblée une atmosphère délicieusement fantastique… Les Géants, planche du tome 1 © Glénat / Drouin / Lylian / LorienPuis vient la séquence d’ouverture proprement dite où l’on voit Erin revivre le fatal accident qui a causé la vie à ses parents avant que ne commence le récit proprement dit qui va faire voler en éclat les certitudes de la jeune fille et lui dévoiler un monde dont elle n’avait pas idée…
Le récit est savamment orchestré, posant les bases d’une intrigue entraînante mettant en scène des gamins liés à des géants antédiluviens qui vont devoir s’unir pour empêcher le retour de l’un d’entre eux, créature terrifiante qui pourrait bien détruire notre monde… Avec en coulisse Crossland Corporation, mégacorporation prête à tout sacrifier pour poursuivre d’indicible et sombres desseins…

Avec Paul Drouin, le dessin promettait d’être follement dynamique… Et le fait est que le dessinateur s’y connait en matière de mise en scène ! Il dépeint une nature foisonnante sublime et fragile et des géants magnifiques tout à la fois inquiétants et superbes… Son découpage est d’une redoutable efficacité et ses planches pleines pages nous offrent des visuels de toute beauté… D’autant que Lorien signe des couleurs particulièrement convaincantes qui peuvent se faire superbement lumineuses ou au contraire sombrement angoissantes… Les Géants, planche du tome 1 © Glénat / Drouin / Lylian / LorienCerise sur le gâteau : la superbe couverture de l’album, rehaussé d’un élégant vernis sélectif, est à elle seule un appel à l’aventure…

La fine équipe de la Famille Fantastique se retrouve pour tisser un conte fantastique et écologique particulièrement enthousiasmant.

Lylian fait montre de son talent pour entraîner le lecteur dans un univers évoquant ceux de Hayao Miyazaki où l’homme devra réapprendre à vivre en harmonie avec une nature qu’il saccage au nom du profit… Le dessin dynamique de Paul Drouin et les couleurs envoûtantes de Lorien esquissent les contours d’un univers somptueux et inquiétant peuplé de géants, incarnations de dame nature…

Et si le livre est destiné à la jeunesse, les parents y jetterons avec plaisir plus qu’un coup d’œil tant l’histoire s’avère intrigante et envoûtante…


- C’est tes parents qui t’ont appris à t’occuper des plantes ?
- Je… J’ai appris seule. Je jardine depuis toute petite. C’est une passion, un peu comme toi qui adore les jeux vidéo ou les dessins animés. Les plantes, je leur parle. Je les écoute. J’ai l’impression que l’on se comprend elles et moi.
- N’importe quoi ! Les plantes n’ont pas d’oreille ni de bouche !
- Il y a plusieurs façon d’écouter et de ressentir les choses Patrick. Les plantes sont des êtres vivants et sensibles.dialogue entre Patrick et Erin

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.