Haut de page.

Shalin, Partie II
Servitude



Fiche descriptive

Heroic-Fantasy

Servitude

Tome 6

Fabrice David

Eric Bourgier

Eric Bourgier

Soleil

Fantastique

28 Octobre 2020


14€50

9782302090798

Chroniques

Certains le nomment Kiromédon. Il a créé les Hommes. Non pas par amour ou pour peupler son Eden mais pour diviser les Puissances qui semblaient vouloir s'accaparer l'astre qu'il avait eu en cadeau.

Et c'est ici, à Shalin après des siècles de luttes obscures que doit se jouer le dernier acte. La Servitude des Hommes est sur le point de prendre fin.
un chef d'oeuvre!


Pour l’amour des hommes
Servitude, planche du tome 6 © Soleil / Bourgier / DavidIl y a des éons, Kiromédon a créé les hommes, non pas par amour ou peupler son Eden, mais pour diviser les Puissances qui voulaient s’accaparer le monde qu’il avait créé… Des tribus humaines ont prêté allégeance aux Puissances pour bénéficier de leurs savoirs et de leurs pouvoirs, subissant le joug de l’asservissement…

De nos jours, le démiurge, estimant que les Fils de la Terre ont été souillés par les Puissances, décide de les monter les uns contre les autres, soufflant sur les braises d’anciennes rancœurs pour embraser la terre et se réapproprier sa création…

C’est à Shalin que se jouera le dernier acte de cette tragédie plusieurs fois séculaire qui pourrait, dit-on, marquer la fin de la servitude des hommes.


Une fresque de medieval-fantasy sombre et sublime…
Parmi les excellentes séries de medieval-fantasy, Servitude tient incontestablement le haut du panier… Amorcée il y a près de quinze années par un duo d’auteurs particulièrement talentueux, voilà qu’elle se conclue de façon époustouflante et épique avec ce sixième et dernier tome de ce qui avait jadis été annoncé comme une pentalogie (mais, au vu de la qualité, qui s’en plaindrait ?)… Servitude, planche du tome 6 © Soleil / Bourgier / DavidLe duo s’était formé pour signer un one-shot déjà impressionnant : Live War Heroes, un récit d’anticipation aux accents cyberpunk aussi parfaitement orchestré que somptueusement mis en image… Même si pour notre part, nous avions découvert le saisissant talent du dessinateur dans les pages de COPS, jeu de rôle futuriste et glaçant qui entraînaient les joueurs dans la Californie des années 2030…

Que dire ? Servitude est indéniablement un chef d’œuvre, construit avec art et méticulosité… Les auteurs ont pris le temps d’esquisser chacun des peuples, de brosser le portrait saisissants des leaders des Fils de la Terre qui s’apprêtaient à en s’entredéchirer dans une guerre dont l’enjeu sera la fin de leur servitude envers les Puissances qui président depuis toujours à leurs destinées… Difficile de ne pas songer au Game of Thrones de George R.R. Martin devant l’envergure et la noirceur de leur récit et la puissance qui s’en dégage… Le scénario est riche et exigeant et il n’est pas inutile de se replonger dans les cinq premiers volumes avant d’entamer celui-ci pour apprécier à sa juste valeur sa cohérence et son écriture ciselée…

L’avenir des Fils de la Terre s’écrit à Shalin, en lettres de sang…
Mais si rien ne semble avoir été laissé au hasard par le talentueux Fabrice David, force est de reconnaître que le formidable dessin d’Eric Bourgier entre en résonnance avec son propos. Il se dégage de ses compositions une force peu commune alors que le choix, audacieux et radical, des teintes sépias sublime littéralement son travail. Mais ce parti pris qui confère son identité à la série est aussi et avant tout peut-être un parti pris narratif : le sublime et bouleversant épilogue aurait-il eu tant d’impact si chacune des planches de la série avait été en couleur ?
Et que dire de son remarquable travail sur les cadrages qui accompagnent l’action de façon vertigineuse ou la façon dont l’artiste joue avec maestria avec les ombres et la lumière, rendant les scènes se déroulant dans une semi-obscurité absolument magnifique ? Rarement le fond et la forme n’auront été aussi si inextricablement mêlés dans une série…
Servitude, case du tome 6 © Soleil / Bourgier / David
Avec ce second tome de Shalin referme ce qui s’impose comme l’une des meilleures séries de medieval-fantasy du neuvième art…

Il aura fallu près de quinze années aux auteurs pour parachever leur (chef d’)œuvre, peaufinant chaque détail, ciselant chaque dialogue, brossant le portrait saisissant d’une poignée d’hommes et de femmes dont le destin tourmenté allait s’accomplir dans la fameuse et sanglante bataille de Shalin… Au fil des tomes, les Fabrice David et Eric Bourgier esquissent avec art les contours d’un univers tout à la foi riche, foisonnant et cohérent… dont il ne restera rien lorsque s’achèvera leur récit…

Parfaitement maîtrisé et orchestré de main de maître, l’ambitieux scénario de Fabrice David est magnifié par le somptueux travail graphique d’Eric Bourgier dont le dessin virtuose et somptueux est une petite merveille de beauté et d’efficacité… Jouant avec la lumière avec maestria, l’artiste signe des planches magnifiques alors que ses cadrages servent avec force l’action, rendant chaque scène particulièrement mémorable…

S’il faut relire les premiers tomes pour apprécier la richesse et la cohérence de cet ultime opus, tout à la fois sombre et exigeant, le jeu en vaut clairement la chandelle… Servitude est un incontestable chef d’œuvre qui nous a tenu en haleine près de quinze années… Et c’est presque à regret que l’on quitte les Fils de la Terre et leur descendance…


Mais toi, tu as un avenir, une longue vie à vivre. Si tout se passe bien, ce sera bientôt fini. Ce n‘est qu’une question de jours maintenant. Et après, ces histoires de dieu créateur qui voudrait récupérer son dû, le joug des Puissances, les guerres, les usurpateurs… Tout ça sera derrière nous.tirade de Kiriel à Esdras

Le Korrigan




Vous aimerez si vous avez aimé...


Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.