Haut de page.

Les voyages de Gulliver - De Laputa au Japon
Les voyages de Gulliver - De Laputa au Japon



Fiche descriptive

Contes et Légendes

Bertrand Galic (adapté du roman de Jonathan Swift)

Paul Echegoyen

Paul Echegoyen

Soleil

Nocambule

02 Décembre 2020


17€95

9782302072657

Chronique
Les voyages de Gulliver - De Laputa au Japon
Le sens de la vie

Après une attaque de pirates, Lemuel Gulliver cumule les découvertes : l'île volante de Laputa, Balnibarbi, l'Académie de Lagado, Maldonada, l'île de Glubbdubdrib, le royaume de Luggnagg puis le Japon, avant de rejoindre l'Angleterre.

Conte philosophique, pamphlet sociétal et politique ou récit fantastique... cette adaptation, de toute beauté, mêle brillamment humour et satire.
un excellent album!


Le sens de la vie
Les voyages de Gulliver - De Laputa au Japon, planche de l'album © Soleil / Echegoyen / Galic / SwiftAprès avoir pesé le pour et le contre, Lemuel Gulliver, chirurgien demarine, se décide faire voile vers les Indes Orientales à bord de la Bonne Espérance, en compagnie de son ami le Capitaine Robinson…

Las ! peu après leur départ et après avoir essuyé une grande tempête, leur navire est attaqué par de terribles pirates et le docteur Gulliver se retrouve abandonné en pleine mer sur une frêle embarcation avant de finir par s’échouer sur un îlot désertique… Peu après, il rejoint l’étrange île volante de Laputa, amorçant un nouveau voyage riche en rencontres surprenantes et en découvertes étourdissantes…


Un conte philosophique poétique, drôle et mordant…
Pour beaucoup les Voyages de Gulliver sont inextricablement liés aux lilliputiens, créatures de quelques pouces en guerre perpétuelle avec Blefuscu… Plusieurs fois adapté en bande dessinée (y compris dans une version libertine signée par le maître italien de la BD érotique, Milo Manara), c’est tout naturellement qu’elle prend place dans la somptueuse collection Noctambule… Si la question des lilliputiens est évoquée dans l’introduction de l’album, le livre se centre sur le troisième voyage de Gulliver, bien moins connu que le premier se déroulant sur la fameuse île de Lilliput, mais particulièrement intéressant…

Les voyages de Gulliver - De Laputa au Japon, planche de l'album © Soleil / Echegoyen / Galic / SwiftBertrand Galic, scénariste subtil à qui l’on doit Nuit Noire sur Brest ou Violette Morris (écrits avec Kris) ou encore la remarquable adaptation du Cheval d’Orgueil de Pierre-Jakez Hélias nous livre une libre et foisonnante adaptation de l’œuvre de Jonathan Swift. L’exercice s’avérait particulièrement audacieux, sinon périlleux, de par son écriture datée évoquant les carnets de voyage, difficilement transposable en bande-dessinée… Mais l’auteur s’en tire avec les honneurs et une apparente facilité et ce d’autant qu’il a associé sa plume à un dessinateur épatant dont le style si particulier colle merveilleusement au récit fantastique et fictif de Lemuel Gulliver…

Chacune des contrées explorées par le voyageur nous offre un conte savoureux abordant de façon détournée des questions qui n’ont de légère que l’apparence… Ecrit alors que s’allumaient en Europe le Siècle des Lumières, le roman soulève des questions qui n’ont rien perdu de leur force, de leur pertinence et de leur mordant : la place de la science dans notre quotidien, l’exploitation des plus faibles par les nantis, l’immortalité ou le sens de l’histoire… L’ouvrage de Jonathan Swift apparaît comme un conte philosophique lucide et engagé qui pointe les travers de son époque, et de la nôtre, avec force et poésie…

Paul Echegoyen fait une fois encore du bien bel ouvrage… Révélé par son sublime Léonard & Salaï, l’auteur investit l’univers du roman de façon saisissante. Son imagination débordante nous entraîne au cœur de civilisations baroques superbement retranscrite par ses pinceaux délicats et une mise en couleur tout simplement magique qui nimbe ses décors d’une lumière délicieusement irréelle… Les voyages de Gulliver - De Laputa au Japon, planche de l'album © Soleil / Echegoyen / Galic / SwiftA l’instar d’un Miyazaki, l’atiste distille avec art une once de poésie et d’onirisme qui rendnet le voyage plus envoûtant et dépaysant encore…

Rehaussée de teintes et de reflets cuivrés du plus bel effet, la couverture de l’album est à elle seul une invitation au voyage à laquelle il est bien dérisoire de chercher à résister.

Superbement mis en image par les pinceaux magiques et délicats de l’impressionnant Paul Echegoyen, ce nouvel album de Bertrand Galic nous propose une remarquable adaptation de troisième voyage de Gulliver, roman satyrique drôle et poétique dans lequel l’auteur, Jonathan Swift, portait un regard aiguisé et lucide sur ses contemporains alors que l’Europe s’éveillait aux Lumières.

Trois siècles plus tard, son récit n’a pas pris une ride ni rien perdu de sa force et de son mordant, malgré l’étrangeté rafraîchissante et dépaysante du propos, remarquablement retranscrit et adapté par un scénariste très inspiré…


- La Bonne Espérance se languit sur les docks, dans l’attente de son chirurgien de marine… Mon cher Lemuel… Je vous repose la question : m’accompagnerez-vous jusqu’aux Indes Orientales ?
- Me promettez-vous que nous ne croiserons ni géant, ni créatures s’apparentant de près ou de loin à des Lilliputiens ?
- J vous le jure et je vous garantis par ailleurs que vos gages seront à la hauteur du périple !dialogue entre le Capitaine Robinson et du Docteur Gulliver

Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche n' est référencée comme inspi pour aucun jeux de rôle.