Haut de page.

l'Arène des Maudits
Golgotha



Fiche descriptive

Histoire

Golgotha

Tome 1

Laurent-Frédéric Bollée, Alcante

Enrique Breccia

Sébastien Gérard

Soleil

17 Mars 2021


14€95

9782302092082

Chronique
l'Arène des Maudits
Væ victis (*)

64 ap. J.C. Lucius est le gladiateur le plus fort et le plus adulé de Pompéi. Son image plait à Julius, riche propriétaire terrien désireux d'être élu tribun de la plèbe.

L'arrangement est conclu : Lucius le soutient dans sa candidature et prendra la fille de Julius comme épouse. Mais l'ultime combat de Lucius ne se déroule pas comme prévu : opposé à un colosse, Lucius perd son bras et sa dignité.
un excellent album!


Væ victis (*)
Golgotha, pla,che du tome 1 © Soleil / Breccia / Bollée / Alcante / Gérard64 ap. J.C. Invaincu après une longue carrière de gladiateur, Lucius est au fait de sa gloire… Il compte livrer son dernier combat et associer son image à Julius, l’homme le plus fortuné de la cité qui affiche des ambitions politiques… Lucius soutiendra sa candidature comme tribun en échange de quoi Julius lui donnera sa fille comme épouse…

Mais Claudius Scipio Caper, propriétaire de l’école de gladiateur la plus réputée de l’empire, celle-là même qui a repéré et formé Lucius, n’accepte pas facilement de perdre son meilleur élément et compte bien lui faire chèrement payer sa volonté d’indépendance… Pour son ultime combat, il oppose à Lucius un impressionnant colosse… Alors que son avenir semblait tout tracé, il allait perdre un bras, sa dignité, son honneur et ses rêves sur le sable de l’arène…


Golgotha, pla,che du tome 1 © Soleil / Breccia / Bollée / Alcante / GérardOn pouvait croire le péplum passé de mode… Mais Alcante et Laurent-Frédéric Bollée nous montre que le genre a encore de belles années devant lui pour peu que des scénaristes inventifs s’en emparent…

Ambition, trahisons, vengeance, violence, fantastique et mysticisme…
Si Lucius est le personnage central de ce récit, il apparait bien vite qu’il n’est qu’un des protagonistes de cette fresque historique et fictionnelle qui nous entraîne au cœur de l’Empire Romain, dans les premières années du christianisme.

Les auteurs tissent trois fils pour composer leur fresque antique : l’un est bien évidemment ce gladiateur ambitieux et déchu qui va tout perdre en un combat… Mais il n’est pas homme à se laisser abattre… Patiemment, il va se relever, redresser la tête et se venger de l’homme à la cause de ses malheurs… Le second est un énigmatique personnage dont le bateau s’est échoué. Aux romains venus l’interroger, il affirme venir de Galilée, être un disciple de Jésus et avoir, comme lui été crucifié et être revenu d‘entre les morts… Le dernier est un nouveau-né, fruit de amours de Lucius et de la fille de celui qui devait être son protecteur… Trois hommes, trois destins, trois arcs narratifs qui vont immanquablement se rejoindre… Avec en filigrane cette étrange forteresse qui donne son nom à la série et dont l’existence n’est révélée qu’à la toute fin de l’album… Difficile en vérité de savoir où vont nous conduire les scénaristes… mais impossible de ne pas vouloir connaître la suite de cette histoire chorale antique…

Golgotha, pla,che du tome 1 © Soleil / Breccia / Bollée / Alcante / GérardAvec ce héros mutilé, ses scènes de tortures insoutenables, la violence latente de l’histoire, les scènes de sexe crues et le mysticisme distillé au fil des pages en la personne du disciple de Jésus, on a parfois l’impression que l’ombre du génial Alejandro Jodorowsky plane sur l’amorce de ce qui est annoncé comme une trilogie,

Sans doute faudra-t-il que l’œil du lecteur s’habitue au trait acéré mais envoûtant d’Enrique Breccia, insaisissable artiste dont le style change et s’adapte à chaque nouvelle série, des Sentinelles (avec Xavier Dorison) en passant par son envoûtant Lovecraft (avec Keith Giffen) ou son impressionnant Aguirre (avec Felipe H. Cava). Le dessinateur argentin imprime sa marque à la série avec des compositions soignées, des cases structurées par des masses de noire et un encrage puissant et parfaitement maîtrisé… Parfaitement chorégraphiés, ses scènes de combats sont impressionnantes et retranscrivent avec force leur violence grâce à une parfaite maîtrise des cadrages. Nous ne pouvons que recommander aux amateurs de se ruer sur la version en noir et blanc qui donne la mesure de son talent, bien que la colorisation soignée de l’impressionnant Golgotha, pla,che du tome 1 © Soleil / Breccia / Bollée / Alcante / GérardSébastien Gérard (Complainte des Landes perdues, Bouncer, John Lord ou Murera, excusez du peu…) soit elle-même de haute tenue… Il se dégage une force peu commune de la couverture de ce premier opus dont le sens se révèle au cours de la lecture…

Les scénaristes de Laowai et de la Bombe se retrouvent pour signer un péplum entraînant où semble planer l’ombre d’Alejandro Jodorowsky…

Gladiateur déchu et amputé, ambitions, trahison, violence, vengeance et mystique chrétienne forment le socle de ce récit mis en image par le trait puissant et acéré d’un Enrique Breccia très inspiré…

S’il est difficile de savoir où nous conduiront les auteurs, force est de reconnaître que l’Arène des Maudits, premier tome d’une trilogie antique et fantastique, intrigue autant qu’il captive…


- Ah, cher Lucius ! Se retirer en pleine gloire : le rêve de tout conquérant ! Moi, je sais d’où tu viens…D’orphelin miséreux à gladiateur adulé, je te le dis : ton parcours est unique.
-Je te remercie pour tes bons mots…
- Pas de quoi. Malgré nos différences, nous sommes faits pour nous entendre.Dialogue entre Julius et Lucius


(*) Malheur aux vaincus
Le Korrigan




Inspiration jeux de rôle

Cette fiche est référencée comme inspi pour 1 jeux de rôle.

Praetoria Prima est un jeu de rôles qui se propose de vous faire entrer de plein pied dans un monde de complots et de sang: l'Empire Romain, sous le règne de Néron. Membre éminent de la secrète Praetoria Prima, vous ferez tout ce qui est possible pour assurer la sauvegarde et la grandeur de l'Empire contre ses ennemis et les complots qu'ils ourdissent à son encontre. Politique, enquêtes, complots et secrets vous attendent au coin de chaque carrefour de la Rome Antique.